Inside | La finale de la Coupe du Monde XC au cœur du BMC Racing Team

Sport
5 septembre 2017 — Olivier Béart

Dimanche : le jour le plus long !

L’ambiance le dimanche est forcément différente. On sent, si pas vraiment plus de tension, du moins une grande concentration. Progressivement, les pilotes rentrent dans une sorte de bulle et se focalisent sur leur course.

Les pilotes arrivent petit à petit en fin de matinée, pour un départ de course fixé à 14h30. Titouan Carod est arrivé un peu plus tôt afin de venir faire un petit coucou à sa compagne Lucie Urruty après la course U23 Dames.

Un des rituels les plus importants avant la course est celui des bidons. Chaque coureur a ses propres gourdes qu’il prépare et marque lui-même avec un ordre bien précis afin d’être ravitaillé avec la bonne boisson et les bons gels à chaque tour. Chacun a ses préférences et ses dosages même si tous utilisent les produits Winforce, un des sponsors du team. Lukas Flückiger, blessé aux côtes, ajoute une petite séance de strapping. A le voir serrer les dents, on a mal pour lui. Et pourtant, pas question de ne pas courir !

Pendant que les coureurs se concentrent…

… les mécanos font un tout dernier contrôle des pressions et des serrages avant d’attacher la puce de chronométrage.

Alex Moos donne ses dernières consignes et surtout des encouragements : “Le but aujourd’hui les gars, c’est vraiment d’aller chercher ce titre de meilleur team !”

Enfin, avant de partir pour l’échauffement, place à un petit moment de prise d’inspiration et de motivation où les coureurs et le team s’encouragent mutuellement, mais aussi où certains conjoints viennent faire un dernier petit bisou avant la course. Cette fois, c’est Lucie Urruty qui vient à la rencontre de Titouan Carod, alors que Reto Indergand est encouragé par son petit garçon et son épouse.

La course

Pour l’échauffement, chacun a sa méthode : certains préfèrent partir sur route, d’autres sur le tout début du circuit et d’autres encore font cela sur un rouleau dans la zone prévue à cet effet. Jusqu’au dernier moment avant la mise en grille, il faut essayer de rester dans les meilleures conditions. Ici, vu la chaleur, un peu de refroidissement ne fait pas de tort.

Le départ va bientôt être donné. Alex Moos rejoint la zone technique avec un peu de matériel pour aider les mécanos.

Le passage des bidons est toujours un moment très impressionnant. Et pas question de se louper car sinon, il faudra attendre environ un demi tour supplémentaire pour s’hydrater ou s’alimenter. Ce qui, sous une pareille chaleur, peut ruiner complètement une course. Mais, l’habitude aidant, les ratés sont rares. Et la course se déroule particulièrement bien pour l’équipe !

Julien Absalon termine fort et grimpe sur la 3e marche du podium, suivi de près par Lars Forster (5e) et Titouan Carod (8e). Lukas Flückiger, parti comme un diesel et en souffrance à cause de ses côtes, réussit néanmoins une superbe course : il termine 14e. Enfin, Reto Indergand est 22e.

La joie et le relâchement

Le résultat du groupe ne laisse planer aucun doute et le calcul est vite fait : le BMC Racing Team remporte pour la 5e année consécutive le trophée de meilleur team masculin ! Dans l’antichambre du podium, les mines sont réjouies !

La fête et le week-end se terminent dans la joie avec la remise du trophée de meilleur team, et beaucoup d’émotion pour Philippe et Anne-Valérie dont il s’agissait de la dernière Coupe du Monde avec l’équipe. Il aurait dû en être de même pour Julien Absalon, mais il a finalement décidé de rempiler pour une année de plus afin de partir sur une saison complète, sans doute avec quelques victoires de plus au compteur. Sera-ce encore avec BMC ? Pour l’instant rien n’est tout à fait certain mais cela se règlera plus tard : maintenant tout le monde a les yeux rivés sur Cairns et les championnats du Monde qui vont conclure la saison !