EWS #5 | Les Orres : Ed Masters surprend, Isabeau Courdurier confirme !

Sport
7 juillet 2019 — Christophe Bortels

Les Orres, 5e étape des Enduro World Series 2019, nous avait offert ce samedi une passionnante première journée de course. En tête hier soir, Adrien Dailly et Isabeau Courdurier allaient-ils pouvoir conserver le leadership au terme des trois spéciales au programme ce dimanche ? Voici toutes les infos et les classements finaux :

Hommes

On avait rarement vécu une manche d’Enduro World Series aussi disputée avec des changements de leader après quasi chaque spéciale ! Alors qu’Adrien Dailly commençait la 2e journée de course en tête, il se fait chiper la première place du classement dès la SP6 (la SP5 a été annulée suite aux orages de la nuit) par Richie Rude, auteur du scratch, alors que Dailly ne signe que le 6e temps.

Nouveau retournement de situation au terme de la SP7 : Ed Masters la remporte et prend les commandes de la course devant Rude pour à peine… 31 centièmes de secondes ! Adrien Dailly est alors 3e et compte plus de 10 secondes de retard sur le duo. Tout va donc se jouer dans la SP8, ultime spéciale du week-end… finalement remportée par Ed Masters avec 0.53s d’avance sur Richie Rude ! Au final, Masters s’impose pour moins d’une seconde devant Rude, 2e après sa victoire le week-end dernier à Val Di Fassa. Ed Masters a donc fait le bon choix, lui qui devait initialement s’aligner à Vallnord pour la 4e manche de la Coupe du Monde de descente…

Adrien Dailly, lui, termine finalement 3e, devant trois autres Français…

Florian Nicolai (4e), Dimitri Tordo (5e) et Kevin Miquel (6e), ici en photo. Dans le top 10, on retrouve aussi Matt Walker (7e), Gustav Wildhaber (8e) Leigh Johnson (9e) et Hugo Pigeon qui signe une prometteuse 10e place.

13e à la régulière après le jour 1 mais relégué à la 38e position suite à une pénalité pour être arrivé en retard à la SP2 après une crevaison dans la SP1, Sam Hill remonte à la 12e place grâce à des 2e, 3e et 4e places en spéciale ce dimanche.

On retrouve d’autres Français un peu plus loin : Théo Galy est 13e, Romain Paulhan 15e, Youn Deniaud (photo) 17e, Elliot Trabac 21e tandis que Louis Jeandel, 13e à Val Di Fassa, est cette fois 26e. Bart De Vocht termine quant à lui à nouveau meilleur Belge en prenant la 38e place.

Dames

La course a été moins disputée chez les Dames, et Isabeau Courdurier a rentré une copie quasi parfaite ce dimanche en s’imposant sur deux des trois spéciales, remportant logiquement la course, sa 5e victoire en cinq manches cette saison !. Raphaela Richter a encore une fois raflé un scratch aujourd’hui, dans la SP7, pour moins d’une seconde. L’Allemande décroche finalement une impressionnante 2e place, à 30 secondes de Courdurier. Miranda Miller effectue une belle remontée et monte sur la 3e marche du podium alors qu’elle était 5e au terme de la première journée. Le top 5 est complété par Ines Thoma et Noga Korem.

Derrière, on retrouve deux Françaises : Mélanie Pugin, 6e, et Morgane Charre (photo), 7e. On notera aussi la belle 12e position de Morgane Jonnier. Diminuée par une blessure, Andréane Lanthier-Nadeau n’est que 13e.

Masters

La grande bataille entre Cédric Ravanel et Karim Amour s’est poursuivie ce dimanche : alors que le premier était en tête samedi soir, c’est le second qui l’emporte finalement pour… 15 centièmes de seconde seulement ! Cédric Ravanel avait pourtant remporté la SP6, la première au programme de cette deuxième journée, mais Karim Amour a repris la tête après la SP7 sur laquelle il relègue Ravanel à plus de 7 secondes, et la conservera jusqu’au bout malgré un nouveau scratch de Ravanel dans l’ultime spéciale de la course pour seulement 8 centièmes de seconde. Bruno Zanchi complète le podium Master 40+ et termine à pratiquement 1min30 des deux Français. Chez les Dames Master +35, la Suédoise Louise Margareta Paulin s’impose à nouveau, devant Alba Wunderlin et Suvi Vacker.

U21

En U21, Antoine Vidal a augmenté son avance et conforté sa première place tout au long de la journée, malgré une dernière spéciale concédée au Portugais Tiago Ladeira. Le jeune pilote Commencal s’impose finalement avec 12 secondes d’avance sur Brady Stone, 2e, et 15 secondes sur un autre Français, Francescu Camoin. Du côté des Femmes U21, c’est Harriet Hardnen qui monte sur la plus haute marche du podium, suivie de Lucy Schick et Leah Maunsell.

Rendez-vous à Whistler début août pour la 6e manche des Enduro World Series !

Résultats : https://www.enduroworldseries.com/live/#overall_leader