EWS #4 | Val Di Fassa : le retentissant comeback de Richie Rude

Sport
29 juin 2019 — Christophe Bortels

Ce samedi avait lieu à Val Di Fassa, dans les Dolomites (Italie), la quatrième manche des Enduro World Series. Au terme d’une très belle course, ce sont Richie Rude et Isabeau Courdurier qui s’imposent. Photos et résultats :

Cinq superbes spéciales plutôt naturelles et techniques étaient au programme de l’unique journée de course, le tout dans un cadre de rêve, au coeur des Dolomites !

Voilà une victoire qui va beaucoup faire parler… A peine de retour aux affaires après une suspension de 8 mois pour dopage, Richie Rude monte déjà sur la plus haute marche du podium à Val Di Fassa.

En plus, l’Américain n’a pas fait les choses à moitié : il signe quatre des cinq scratches et remporte notamment la Queen Stage !

Pas vraiment au top sur les premières manches de la saison, Sam Hill semble à nouveau en pleine forme. Il prend la 2e place ce week-end, à 19 secondes de Rude, raflant au passage le scratch dans la SP3.

Florian Nicolai a fait honneur à son récent statut de leader du classement général (après l’annulation des deux victoires de Martin Maes) en montant sur la 3e marche du podium, à seulement 5 secondes de Hill !

Ed Masters, 4e, échoue à 14 secondes du podium.

Toujours ultra spectaculaire, Dimitri Tordo est aussi très efficace, la preuve avec sa belle 5e place ce week-end !

Adrien Dailly avait mal commencé sa course avec une 49e puis une 24e place dans les deux premières spé suite à des soucis mécaniques, il ensuite signé le 4e temps des trois autres spéciales, ce qui lui permet de décrocher une plus qu’honorable 6e position finale.

7e position pour Matt Walker ce week-end.

Robin Wallner prend la 8e place.

9e, Kevin Miquel est donc de retour dans le top 10 après ses deux beaux résultats à Rotorua (6e) et Derby (5e).

Un top 10 qui est complété par Gustav Wildhaber.

5e sur la SP1 puis 10e et deux fois 11e sur les suivantes, l’Italien Marcello Pesenti était bien parti pour signer un superbe top 10, mais une chute en tout début de dernière spéciale a ruiné ses espoirs. Il termine finalement 40e.

On se doit de mentionner la grosse perf’ de Louis Jeandel, qui termine 13e et premier pilote privé, juste devant un autre étonnant Français, Alex Rudeau !

En l’absence de Martin Maes, c’est Bart De Vocht, 39e, qui signe le meilleur résultat belge.

François Bailly-Maître signe une plus qu’honorable 25e place pour sa première EWS de la saison.

Aux rayons des déceptions, on retiendra notamment la 22e place de Rémi Gauvin, 3e du général avant cette course.

Son co-équipier Jesse Melamed, ici photographié aux entraînements, a quant à lui abandonné après s’être blessé dans la toute première spéciale de la journée… Touché à la cheville et à la main, il loupera au moins la prochaine manche.

Chez les Dames, Isabeau Courdurier a continué sur sa lancée et a signé à Val Di Fassa sa 4e victoire de la saison… sur 4 manches ! Elle s’impose aussi une nouvelle fois dans la Queen Stage, c’est donc carton plein à tous les niveaux…

Andréane Lanthier-Nadeau signe une très belle 2e place et termine à 34 secondes d’Isabeau, qu’elle prive d’une course parfaite en prenant le scratch dans la SP4.

Le podium féminin est complété par Noga Korem.

On retrouve deux autres Françaises dans le top 5 : Mélanie Pugin est 4e…

… et Morgane Charre 5e !

Après son podium surprise à Madère, Ella Connoly prend cette fois la 6e place et limite donc les dégâts malgré une crevaison dans la SP5.

Ines Thoma a elle aussi crevé, mais dans la SP4, alors qu’elle était virtuellement 4e après la SP3. Elle est finalement reléguée très loin, à la 18e place…

Du côté des Françaises, on retiendra aussi la 13e place de Laura Charles, la 20e de Chloé Gallean et la 25e de Morgane Jonnier (ici en photo), de retour en EWS 6 semaines après s’être fracturé une vertèbre à Madère. Julie Duvert et Estelle Charles terminent quant à elles respectivement 27e et 30e.

Chez les U21 hommes, Antoine Vidal s’impose à nouveau, devant Brady Stone et Nils Heineger.

Lucy Schick fait de même chez les Dames U21.

Chez les Masters enfin, Cédric Ravanel (photo) et Karim Amour se sont fait surprendre par l’Italien Martino Fruet. Il terminent 2e et 3e. Louise Margareta Paulin s’impose quant à elle chez les Dames Master 35+.

Les Enduro World Series seront déjà de retour le week-end prochain ! Rendez-vous aux Orres, en France, pour la cinquième manche de la série.

Résultats complets :

https://www.enduroworldseries.com/live/#overall_leader