EWS #2 : Callaghan et Moseley s'imposent en Irlande

Sport
25 mai 2015 — Christophe Bortels

Après avoir entamé sa saison 2015 à Rotorua (Nouvelle-Zélande) il y a deux mois déjà, l’Enduro World Series était de retour en Europe ce week-end, et plus précisément à County Wicklow, en Irlande. Voici les temps forts et les résultats de cette course palpitante, disputée en une journée et sur 7 spéciales !

EWS2-callaghanLa surprise du week-end nous vient de cet homme : Greg Callaghan, co-équipier de Nicolas Lau au sein du Cube Action Team et régional de l’étape. Enfin, une demi-surprise à vrai dire… Son nom était en effet sur toutes les lèvres à l’entame du week-end et le sympathique pilote irlandais est loin d’être un inconnu puisqu’il avait pris la 11e place lors de la première manche à Rotorua il y a deux mois, mais aussi la 8e place en Ecosse l’année dernière.

Roulant dans son jardin et porté par un public venu en nombre et déchaîné, Callaghan a fait preuve d’une superbe régularité. Trois spéciales remportées, deux deuxièmes temps, un troisième et un quatrième chrono… et la victoire finale ! Il s’impose avec 15 secondes d’écart sur le 2e et 18 secondes sur le 3e.

Il avait empoché les SP3 et 4 et menait la course, avant de devoir céder le leadership à Greg Callaghan au terme de la cinquième spéciale, mais peu importe finalement : avec sa deuxième place ce week-end et après sa 4e position en Nouvelle-Zélande, Justin Leov fait une excellente opération au classement général de l’EWS en revenant à dix points de Jérôme Clementz. Richie Rude, co-équipier de Jared Graves (absent pour cause de blessure), monte quant à lui sur la troisième marche du podium à County Wicklow grâce notamment à un finish impressionnant : victoire dans la SP6 et 2e temps dans la SP7 !

EWS2-maesLa contre-performance de Martin Maes à Rotorua, où il avait pris la 20e place, n’est plus qu’un lointain (mauvais) souvenir. Le jeune prodige belge n’a remporté aucune spéciale ce week-end, mais il n’a jamais été au-delà de la 6e position et a même signé le 2e chrono de la SP 5. Résultat : une superbe 4e place finale ! Derrière lui, on retrouve Florian Nicolai, auteur pour l’instant d’une saison tout en régularité puisqu’il avait également décroché la 5e place à Rotorua. Maes pointe actuellement à la 8e position au classement général après deux manches, Nicolai à la 4e.

EWS2-clementzMauvaise journée pour les ténors français de la discipline. Après sa victoire à Rotorua, Jérôme Clementz, malade, a signé une course en demi-teinte en Irlande. Son meilleur résultat a été le 9e temps sur la SP4 et ses plus mauvaises places ont été sur les spéciales 2 et 3 : 15e. Une certaine régularité malgré tout, synonyme de 8e place finale, qui lui permet de conserver de justesse la tête du classement général avec 860 points, contre 850 pour Justin Leov ! Avec Greg Callaghan en embuscade à 830 points, ça promet une suite de saison intéressante…

Fabien Barel avait quant à lui entamé la course de la plus belle des manières avec le meilleur temps de la SP1 puis un 3e chrono en SP2, mais une crevaison dans la quatrième spéciale va ruiner tous ses espoirs de podium, voire de victoire. Malgré deux 3e temps en SP5 et SP6 et le 4e chrono dans l’ultime spéciale, il termine 20e, juste devant Nicolas Vouilloz, qui n’aura jamais été dans le coup sur cet enduro. E.T. a en effet oscillé entre le 10e et le 20e temps sur la plupart des spéciales, et a sans doute été victime d’un ennui mécanique dans la SP3 au vu de sa 106e place dans cette spéciale…

EWS2-podium-hommesLes trois hommes les plus rapides du week-end : Justin Leov (2e), Greg Callaghan (1er) et Richie Rude (3e).


Dames

EWS2-moseleyAnne-Caroline Chausson s’était adjugé 5 des 7 spéciales lors de la première manche à Rotorua, n’en laissant que deux à sa grande rivale Tracy Moseley (photo). Cette dernière a cette fois inversé la tendance, et avec la manière : 6 scratch sur 7 spéciales, rien que ça ! La Britannique s’impose avec près de 30 secondes d’avance.

Anne-Caro n’a donc empoché qu’une seule spéciale – la 6e – sur cette manche, mais avec une minuscule avance de deux dixièmes de seconde sur Moseley. Pas de quoi inquiéter la Britannique…Du coup, avec une victoire et une deuxième place chacune, c’est l’égalité parfaite au classement général entre Tracy Moseley et Anne-Caroline Chausson !

EWS2-podium-damesUn podium loin d’être inédit en Enduro World Series puisque, derrière les deux pilotes quasi intouchables, on retrouve comme souvent Cécile Ravanel, troisième. Anneke Beerten occupe elle aussi sa place habituelle, la quatrième. Isabeau Courdurier fait une très belle course et complète le top 5.

La troisième des huit manches de l’Enduro World Series 2015, c’est déjà la semaine prochaine ! Ce sera en Ecosse, à Peebles, une épreuve disputée dans le cadre du festival TweedLove.


Classement général après 2 manches :

Hommes :

1. Jérôme Clementz – 860
2. Justin Leov – 850
3. Greg Callaghan – 830
4. Florian Nicolai – 780
5. Richie Rude – 740
6. Damien Oton – 730
7. Fabien Barel – 690
8. Martin Maes – 640
9. Nicolas Lau – 620
10. Nicolas Vouilloz – 610

Dames :

1. Tracy Moseley – 750
2. Anne-Caroline Chausson – 750
3. Cécile Ravanel – 640
4. Anneke Beerten – 600
5. Meggie Bichard – 570
6. Isabeau Courdurier – 510
7. Katy Winton – 500
8. Ines Thoma – 490
9. LOrraine Truong – 490
10. Raewyn Morrison – 470

Classements complets


Résultats complets EWS #2 – County Wicklow :

Download (PDF, Inconnu)