EWS #2 | Bariloche :
le portfolio

Sport
3 avril 2016 — Christophe Bortels

EWS2-Bariloche-final-introVainqueurs la semaine dernière lors de la manche d’ouverture des Enduro World Series au Chili, Richie Rude et Cécile Ravanel étaient en tête ce samedi soir après la première des deux journées de course. Allaient-ils pouvoir conserver leur leadership ce dimanche et signer un superbe doublé dès le début de la saison ? Réponse dans notre analyse catégorie par catégorie !

Hommes

EWS2-Bariloche-richierudePour ceux qui en doutaient encore, Richie Rude est bien le nouveau maître de l’enduro mondial et l’a prouvé en Argentine en s’imposant à nouveau, une semaine après sa victoire au Chili. Et avec la manière puisqu’il a remporté pas moins de la moitié des spéciales : la 1, la 2 et la 5. Son avance finale est de 7 secondes.

EWS2-Bariloche-martinmaesMais si Richie Rude est le roi, Martin Maes est incontestablement son dauphin. La semaine dernière il avait signé son meilleur résultat en EWS avec une 2e place, il a fait de même ce week-end ! Sa première victoire, ce sera très certainement cette saison…

EWS2-Bariloche-blenkiOn s’en souvient, Sam Blenkinsop avait déjà fait une apparition remarquée en Enduro World Series il y a trois ans en prenant la 3e place aux 2 Alpes. Eh bien le descendeur Néo-Zélandais a remis ça ce week-end ! Alors qu’il était 6e samedi soir, sa victoire dans la SP4, la première du dimanche, lui a permis de gagner pas moins de trois places au classement et de monter virtuellement sur le podium. Une position qu’il a confortée en s’imposant encore une fois dans la SP6.

EWS2-Bariloche-toniferreiroCette 3e place sur le podium, c’est pourtant Toni Ferreiro qui l’occupait provisoirement après la première journée de course. Une position inattendue pour le descendeur espagnol qui avait tout de même terminé 12e au Chili il y a une semaine. Mais un bris de chaîne dans la SP4 (30e) va ruiner ses espoirs de podium final, au pied duquel il échoue finalement avec malgré tout une belle 4e place.

EWS2-Bariloche-nicolaslauNicolas Lau était quant à lui le premier français au classement provisoire samedi soir et il l’est resté ce dimanche, perdant tout de même une place au classement après les 3 spéciales du jour. Il prend la 5e position finale.

EWS2-Bariloche-jereomeclementzJuste derrière Lau, on retrouve un autre frenchie en la personne de Jerome Clementz qui a suivi la voie inverse de son compatriote en gagnant deux places lors de la 2e journée. 6e position donc pour l’Alsacien.

EWS2-Bariloche-lewisbuchananA la 7e place, c’est la troisième surprise du top 10 : Lewis Buchanan, encore un descendeur. L’Ecossais était même 5e samedi soir et occupait la même position après la SP4, mais il a perdu des plumes dans les SP5 (15e) et SP6 (13e).

EWS2-Bariloche-francoisbaillymaitreDamien Oton, François Bailly-Maître (photo) et Robin Wallner (tiens tiens, encore un descendeur) complètement le top 10.

EWS2-Bariloche-nicolasvouilloz

Troisième au Chili la semaine dernière, Nicolas Vouilloz doit cette fois se contenter d’une décevante 11e place.

EWS2-Bariloche-yoannbarelliQuant à Yoann Barelli, 7e après les trois premières spéciales, il a vécu une mauvaise journée avec les 38e, 25e et 19e temps dans les spéciales du jour. Il est 17e.

Bariloche-top10-men


Dames

EWS2-Bariloche-cecileravanelCécile Ravanel a été ultra dominante ce week-end et il a fallu attendre la toute dernière spéciale pour la voir terminer à une autre position que la première… Cinq spéciales sur six donc, et évidemment la victoire finale ! Qui va pouvoir arrêter la Française cette saison ?

EWS2-Bariloche-caseybrownDerrière Cécile, on retrouve une belle surprise : première expérience en Enduro World Series, et premier podium pour Casey Brown ! Logiquement très à l’aise sur les spéciales typées DH, la Canadienne n’a jamais été plus loin que la 4e place en spéciale et a même remporté la dernière, grappillant du même coup une place au classement où elle termine 2e.

EWS2-Bariloche-isabeaucourdurierC’est donc Isabeau Courdurier qui a perdu cette 2e place, une position qu’elle occupait pourtant depuis la toute première spéciale. Alors qu’elle avait fait 2e sur chaque spéciale samedi, elle n’a pu faire mieux que 3e, 6e et à nouveau 3e ce dimanche, prenant donc finalement la 3e place du podium, comme au Chili. Ines Thoma signe également le même résultat que la semaine dernière : 4e.

EWS2-Bariloche-annekebeertenDeuxième il y a une semaine, on s’attendait encore à voir Anneke Beerten dans le top 3 ce week-end. Mais la poussière et les spéciales très typées ne convenaient visiblement pas aussi bien à la Néerlandaise qu’à Casey Brown. Elle était 5e après la première journée et finit la course à la même position.

Bariloche-top10-women


Under 21

EWS2-Bariloche-sebclaquinLes juniors nous ont offert un suspense incroyable ce dimanche après-midi ! Alors que Sébastien Claquin était en tête au soir du premier jour avec près de 20 secondes d’avance et deux scratch sur trois dans la poche, il a perdu du terrain sur ses concurrents dans les deux premières spéciales du dimanche (3e à chaque fois), ne conservant la tête du classement provisoire avant l’ultime portion chronométrée que pour… 12 centièmes de seconde ! Une spéciale que Sébastien Claquin va finalement remporter, ce qui lui permet de gagner la course avec 6 bonnes secondes d’avance.

EWS2-Bariloche-adriendaillyCelui qui était à un cheveu de prendre le leadership après la SP5, c’est Adrien Dailly. Il faut dire que le jeune pilote Lapierre a frappé fort dans cette spéciale relativement physique puisqu’il y a repris 20 secondes à Claquin ! 3e de la SP6, il termine finalement 2e de l’épreuve, place qu’il occupait déjà la veille au soir.

Très régulier et même auteur du scratch dans la SP4, le Chilien Gustavo Ortiz complète pour sa part le podium des Under 21 et termine à 30 secondes de Sébastien Claquin.

Bariloche-top10-juniors


Masters

EWS2-Bariloche-karimamourAprès avoir remporté la première manche au Chili, Karim Amour a réalisé un quasi sans-faute ce week-end. Scratch dans les quatre premières spéciales, 3e dans la SP5 et à nouveau premier dans la dernière ! Il s’impose devant Joe Lawwill, 2e à 1 minute et 1 seconde, et Sebastian Vasquez, 3e à 2:47 minutes.

Bariloche-top10-masters


Résultats complets

Download (PDF, 690KB)


Classements après deux manches

EWS2-bariloche-overall-man

EWS2-bariloche-overall-woman

EWS2-bariloche-overall-under21

EWS2-bariloche-overall-masters