EWS #1 | Corral :
le portfolio

Sport
28 mars 2016 — Christophe Bortels

Plus de 5 mois : c’est ce qui séparait la clôture de la saison 2015 des Enduro World Series à Finale Ligure et l’ouverture de la saison 2016, ce week-end à Corral (Chili). Pratiquement une demi année d’inter-saison donc, autrement dit une éternité quand on parle de sport de haut niveau… Qui allait revenir en forme ? Les pilotes au top en 2015 seraient-ils à nouveau ceux à battre cette année ? Allait-on avoir des invités surprises dans le haut du classement ? Retour en images sur les temps forts, les gagnants et les déçus de cette manche chilienne !

ews1-corral-crashVoilà ce qui attendait les pilotes ce week-end. Chaleur, pente, poussière, spéciales techniques… Un programme qui n’a visiblement pas réussi à tout le monde !

ews1-corral-richie-rudeVainqueur de trois manches consécutives en 2015, champion du monde en titre, n°1 sur la plaque et dans le dos : Richie Rude se devait de tenir son rang, et il l’a fait avec panache ! 3 scratch, une deuxième place et deux cinquièmes temps… Une superbe régularité pour le jeune Américain qui signe là sa 4e victoire en Enduro World Series ! Il l’emporte avec 7 secondes d’avance.

ews1-corral-martin-maesMartin Maes, 2e, a lui aussi su se montrer hyper régulier : il a signé le scratch dans la première spéciale du dimanche, la 4, et n’a jamais été au-delà de la 8e place… “J’avais un très bon feeling pendant les entraînements et la forme était là. Je voulais juste rouler régulier et sans pression dans la tête ou les jambes. La deuxième place pour moi mais aussi pour ma co-équipière, c’est pas trop mal pour un nouveau team !” Habitué du top 5, Martin n’était pourtant monté “que” deux fois sur le podium : 3e à Finale Ligure (Italie) en 2013 et 3e l’an passé à Ainsa (Espagne). Cette superbe deuxième place est donc son meilleur résultat en EWS à ce jour !

ews1-corral-nicolas-vouillozOn ne sait pas s’il a encore toutes ses dents, mais à 40 ans Nicolas Vouilloz a en tout cas toujours faim de victoire ! Pas de scratch à son actif, mais une belle régularité pour lui aussi, et la 3e place finale. Wow…

ews1-corral-jerome-clementzAuteur du meilleur temps de la première spéciale du week-end, Jerome Clementz était 5e après la première journée. L’Alsacien a conservé un bon rythme le lendemain et est même parvenu à grappiller une place. Il termine 4e, au pied du podium.

ews1-corral-florian-nicolaiFlorian Nicolai a lui aussi su monter en puissance au fil du week-end, remportant même la SP5 le dimanche. 7e le samedi soir, il prend finalement la 5e place.

ews1-corral-yoann-barelliC’est Yoann Barelli qui a fait les frais des remontées de Clementz et Nicolai, passant de la 4e place provisoire le samedi à la 6e position finale.

ews1-corral-damien-oton7e au classement final et 4e Français (!), Damien Oton semble parfaitement remis de la blessure à la cheville contractée en Ecosse l’année dernière.

ews1-corral-jared-gravesJared Graves avait terminé 2015 par une victoire à Finale Ligure, mais cette nouvelle saison a moins bien commencé pour le champion du monde 2014. 8e samedi soir, il gagnait deux positions au terme de la première spéciale du dimanche, avant de rétrograder de deux places suite à des soucis de chaîne dans la SP5 puis à nouveau dans la SP6…

ews1-corral-francois-bailly-maitreOn retrouve à nouveau deux Français pour clôturer le top 10 : Theo Galy, 9e, et François Bailly-Maître (photo), 10e. Vous avez fait le compte ? Oui oui, ça fait bien 7 frenchies dans les 10 premiers !

ews1-corral-justin-leovJustin Leov avait remporté la manche écossaise en 2015, pointait en tête du général après cette victoire puis s’était blessé à l’épaule plus tard dans la saison, à Whistler. De retour sous de nouvelles couleurs, celles du team Canyon, il n’a pu faire mieux que 19e ce week-end.

ews1-corral-vachesAvant de passer aux femmes, un mot sur des dames d’un autre genre : les vaches chiliennes ! Elles ne se sont pas contentées de gentiment faire trempette comme ici, certaines se sont en effet retrouvées sur les traces de la spéciale 5, occasionnant quelques frayeurs aux pilotes. Heureusement, elles étaient paisibles et aucun incident n’est a priori à déplorer. Les éventuelles pertes de temps sont par contre difficiles à estimer…


Dames

ews1-corral-cecile-ravanelL’absence de Tracy Moseley et Anne-Caroline Chausson, qui avaient outrageusement dominé les trois premières saisons des Enduro World Series (20 victoires à elles deux sur… 21 épreuves), promettait une belle bataille chez les dames. Et c’est Cécile Ravanel qui s’est d’emblée posée en héritière de ses illustres anciennes concurrentes, s’adjugeant 4 des 6 spéciales du week-end, et décrochant par la même occasion sa deuxième victoire en EWS après Whistler, en 2014.

ews1-corral-anneke-beertenUn regard qui en dit long : Anneke Beerten n’était pas là pour faire de la figuration ! Les deux scratch qui ont échappé à Cécile Ravanel, c’est en effet la Néerlandaise qui les a pris. 2e place pour la co-équipière de Martin Maes.

ews1-corral-isabeau-courdurierEvoluant jusqu’à l’année dernière dans l’ombre du quatuor Chausson/Moseley/Ravanel/Beerten, Isabeau Courdurier est progressivement montée en puissance, grimpant deux fois sur le podium en 2015. Elle a remis ça ce week-end au Chili, terminant à nouveau 3e. C’est certain, il faudra compter avec la nouvelle recrue du team Sunn cette saison !

ews1-corral-ines-thomaInes Thoma avait très bien terminé sa saison 2015 en montant pour la première fois sur un podium d’EWS (3e à Finale Ligure). Elle prend cette fois une prometteuse 4e place.

ews1-corral-rae-morrissonDerrière Anita Gehrig, 5e, on retrouve Rae Morrison (photo) qui, grâce à cette 6e place, combinée à la 3e position de Nico Vouilloz et à la victoire de leur co-équipier chez les juniors, permet à son nouveau team (Lapierre) de monter sur la plus haute marche du podium au classement par équipes !


Under 21

ews1-corral-adrien-dailly3e au terme de la première journée de course, Adrien Dailly a frappé très fort le dimanche en remportant les trois spéciales, décrochant du même coup la victoire finale en juniors !

ews1-corral-sebastien-claquinSébastien Claquin menait au provisoire samedi soir après avoir signé deux scratch, mais il n’a rien pu faire contre la remontée spectaculaire de son compatriote Adrien Dailly. Il prend malgré tout une belle 2e place.

ews1-corral-podium-under21Le podium Under 21 : Sébastien Claquin (2e), Adrien Dailly (1er) et le Chilien Pedro Burns (3e).


Masters

ews1-corral-podium-mastersTerminons par le classement Masters, remporté par le Français Karim Amour (au centre) avec plus d’une minute d’avance sur l’Australien Randal Huntington (à gauche) et l’Américain Michael Broderick (à droite).

Rendez-vous dès la semaine prochaine pour la deuxième étape des EWS 2016 qui se déroulera à Bariloche, en Argentine. Une épreuve que vous pourrez évidemment suivre sur Vojo !


Calendrier EWS 2016

Corral (Chili) – 26-27 mars
Bariloche (Argentine) – 03-03 avril
Wicklow (Irlande) – 15 mai
La Thuile (Italie) – 16-17 juillet
Aspen Snowmass (USA) – 30-31 juillet
Whistler (CAN) – 14 août
Valberg-Guillaumes (France) – 17-18 septembre
Finale Ligure (Italie) – 01-02 octobre


Résultats complets EWS#1 à Corral

Download (PDF, Inconnu)