En électrique ou en mode novice : à chacun sa Pass'Portes !

Nature
2 juillet 2019 — Olivier Béart
C'est probablement une des plus grandes richesses de la Pass'Portes du Soleil : sa diversité ! Outre les dizaines de nationalités qui y sont représentées, elle doit son succès à sa capacité de parler à énormément de profils de bikers différents. Lors de cette édition 2019, nous en avons profité pour faire un petit tour sur la dernière version du tracé destiné aux vtt électriques, mais nous avons aussi suivi Pierre, motard et un peu cycliste qui s'est aventuré pour la première fois de sa vie sur un bikepark et en pleine montagne ! Récits :

En mode VTT-AE sur la Bosch e-Pass’Portes

C’est désormais un “classique” de la Pass’Portes du Soleil : le tracé spécifique réservé aux VTT électriques. Pour en découvrir quelques morceaux en bonne compagnie, Guillaume Heinrich nous a donné rendez-vous avec quelques collègues et blogueurs dont c’était pour la plupart la première fois en vtt électrique.

Malgré le moteur, les remontées mécaniques restent un passage obligé pour gagner très rapidement en dénivelé. Bon, il faut faire un peu la file, mais comme elles sont toutes ouvertes à l’occasion de la Pass’Portes, on ne va pas s’en priver.

Une fois au sommet par contre, on profite bien de l’assistance pour déambuler sur le plateau sans hésiter à faire quelques détours – y compris en côte – juste pour le plaisir d’admirer un beau paysage supplémentaire et faire plaisir aux photographes.

Si nos confrères de la presse spécialisée (VTT Mag et e-Bike) sont rompus comme nous à la pratique du vtt électrique, les premiers kilomètres sont l’occasion pour les autres d’apprivoiser leurs vtt prêtés par Haibike et Lapierre, partenaires de l’opération et du tracé électrique.

En côte, Guillaume Heinrich prodigue ses bons conseils pour venir à bout des pires pourcentages.

Car non, il ne suffit pas de mettre le mode Turbo et de laisser la machine grimper à sa place ! Il faut le bon niveau d’assistance, savoir doser le coup de pédale et bien poser le poids du corps sur la machine !

Par contre, une fois qu’on a la machine bien en main, on ne peut nier que c’est agréable de pouvoir grimper sur le vélo quand on constate que tous les vttistes équipés de vélos classiques doivent poser pied à terre.

Si la Pass’Portes est majoritairement descendante, il y a quelques beaux “coups de cul” qui donnent des sueurs froides aux possesseurs de gros vélos, alors qu’ils offrent du plaisir supplémentaire aux e-Pass’Porteurs.

Sur tout le tracé, on en prend vraiment plein la vue. Mais il faut rester vigilant car les chemins larges permettent de prendre beaucoup de vitesse et ils peuvent s’avérer piégeux par endroits.

Au ravitaillement à Torgon, on profite des excellentes spécialités locales (charcuteries, Rivella, bière 7Peaks spéciale Pass’Portes,…) et si besoin on peut aussi recharger sa batterie à l’une des nombreuses bornes présentes dans la station.

Tout à coup, une voix nous interpelle en reconnaissant le maillot Vojo : c’est le représentant local de Lapierre qui habite le coin, qui a monté un stand et qui a surtout tracé une petite boucle spéciale e-bike bien technique qui correspond à sa vision du vtt électrique.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un grand “woaw” ! Descentes en single avec un paquet de racines, remontées raides et bien techniques qui nécessitent une parfaite maîtrise de la machine… mais aussi et surtout aucune occasion de dépasser le 25km/h, ce qui rendrait toute tentative de débridage inutile : en voilà un qui a tout compris !

Cerise sur le gâteau, on peut même s’amuser à le faire par trois en mode chrono contre les copains. Fun garanti !

Après cette belle petite incursion sur la boucle suisse, nous sommes convaincus une fois de plus que, si le vtt électrique ne remplacera jamais (et ne DOIT jamais remplacer) totalement le vtt classique, il offre bien une très belle alternative pour profiter autrement de parcours montagnards tels que la Pass’Portes.

Le seul petit regret concerne tout de même le nombre de section spécifiques qui pourrait être – à notre goût – plus important à l’avenir, histoire de motiver encore plus de e-bikers à opter pour ce tracé. Ils étaient déjà plus de 300 cette année, et nul doute que ce nombre ne va faire que grandir à l’avenir !

Rendez-vous en 2020 : http://www.passportesdusoleil.com