DH World Cup #4 | Val di Sole : Amaury Pierron enfonce le clou et première pour Hrastnik !

Sport
7 juillet 2018 — Bérengère Boes

Il s’en est passé des choses sur la manche de qualification de la Coupe du Monde de Val di Sole ! Une grosse averse s’est abattue juste au moment du départ de la manche des Elites Dames et elle s’est arrêtée à la mi-course des Elites Hommes. Au final, cela donne de gros écarts, de sacrées surprises et pas mal de choses à raconter !

Elites Hommes 

A aucun moment lors des entraînements du premier jour ou de la matinée, la piste n’avait autant changé : cela glissait de partout et les trajectoires travaillées sur les précédents runs étaient (presque) à mettre aux oubliettes. Il a fallu rouler à l’aveugle voire improviser et à ce jeu, Amaury Pierron a de nouveau relevé le défi !

Il n’a tout simplement pas tremblé face aux conditions extrêmes qui l’attendaient. Rouler dans la boue et les ornières, Amaury Pierron adore ça. Alors il a tout simplement fait de son mieux : “C’est dingue mais je suis surtout heureux d’être arrivé en bas sans être tombé. La piste était folle et quand je vois mon résultat, je suis forcément heureux.” 

Sa zen attitude et son engouement sont exemplaires (photo prise lors des entraînements du matin) et avec +3.432 secondes d’avance sur le deuxième, on se dit que le pilote Commencal a encore une belle carte à jouer demain.

En forme depuis le début de l’année saison, Finn Iles n’a pas encore su concrétiser en finale. Il termine 2e sur cette manche (+3.432) et se prouve à lui-même qu’il a tout pour faire partie des meilleurs.

Voilà une sacrée surprise ! Il n’est que dans sa première année Elite et pourtant, sa performance d’aujourd’hui peut lui laisser présager de beaux jours. Hugo Frixtalon a créé la surprise en terminant troisième de ces qualifs à +8.332 du meilleur temps ! Alors certes, lors de son passage le terrain avait commencé à sécher mais un run sur une piste comme ça ne ment pas jamais. Ce jeune a du talent car il passe devant un grand nombre de grands noms.

Il impressionnait tout le monde depuis deux jours sur les bords de piste et pourtant, il termine à +10.331 d’Amaury Pierron. Danny Hart ne nous a pas fait une “Champéry” mais il se place tout de même quatrième. Cela sublime encore plus la performance d’Amaury et nous confirme qu’il fait partie des pilotes à surveiller pour la finale.

Toujours aussi constant, Luca Shaw termine 5ème à +10.596 ! Vainqueur des manches de qualification à Fort William ainsi qu’à Leogang, le pilote Santa Cruz semble toujours dans le coup !

Beau doublé pour le team Commencal / 100% qui place successivement Thomas Estaque à la 7ème place et Reece Wilson à la 8ème place : “C’était vraiment dingue ! J’aime tellement quand c’est l’apocalypse comme ça ! Je ne peux pas dire que j’avais vraiment de lignes, j’allais où je pouvais et c’était vraiment super dur. Je me suis retrouvé de travers plein de fois mais je suis super content. J’espère qu’il va pleuvoir demain, ce serait le top !” , commente Estaque super-excité, et on le comprend !

A la neuvième place on retrouve le très régulier Loris Vergier : “Cela glissait tellement, j’ai roulé des lignes que je n’ai jamais faites de ma vie ! C’était compliqué mais apparement il fait beau demain donc ça risque de re-changer !”

Laurie Greenland boucle ce top 10 et on retrouve Benoit Coulanges à la 11ème place. Déjà enchanté hier, le changement de conditions ne l’a pas dérangé et il confirme son aisance sur la piste.

Du côté des autres français, Loïc Bruni se place 15ème et son team manager Laurent Delorme nous a glissé qu’il en aurait gardé pour demain… Attention, Super Bruni sait toujours créer la surprise quand on ne l’attend pas forcément.

Excellente performance pour Gaëtan Ruffin, il prend la 18ème place : “C’était bien tendu à certains endroits et j’étais bien content d’être en pédales plates ! Ce n’était pas évident car Mimi (Myriam Nicole, sa petite amie) est tombée et c’était assez difficile de se concentrer donc je suis content que ça se finisse comme ça.”

Pour terminer ce top 30, on va citer du côté des tricolores la 22ème place de Thibaut Laly, la 26ème place Baptiste Pierron et la 28ème place de Rémi Thirion !

A noter que plusieurs gros noms ne se sont pas qualifiés : Mick Hannah, Taylor Vernon, Greg Williamson, Michael Jones et Matt Walker. Dakotah Norton s’est déboité l’épaule et n’a pas fini son run. Même schéma pour Florent Payet qui, déjà blessé au poignet, a rechuté lors de sa qualification et a préféré arrêter pour ne pas aggraver la situation.

Elites Dames 

On utilise beaucoup le nom surprise dans cet article et on peut encore l’utiliser dans cette catégorie : la championne d’Europe Monika Hrastnik a remporté la manche de qualification à la surprise de tout le monde ! La slovène a tout simplement été la plus à l’aise dans ce gros bourbier et cette performance est à saluer avec beaucoup de respect.

Il faut savoir que les filles étaient les premières à rouler sur ce terrain glissant et c’est certainement la raison pour laquelle le classement n’affiche pas les mêmes noms que d’habitude ! Tahnée Seagrave se place 2e à +9.759. Elle nous a confié qu’elle n’a pas fait de fautes majeures et qu’elle a simplement essayé de rester sur son vélo sur un sol qui glissait autant que du verglas.

La suissesse Emilie Siegenthaler s’en tire carrément bien en se plaçant troisième (+10.097) tandis que Tracey Hannah termine quatrième (+10.843).

Belle performance de la part de Mariana Salazar qui réalise la meilleur qualification de sa carrière : “Ce n’est pas mes conditions préférées mais en fait, avant mon départ, j’ai décidé de ne pas m’en faire. J’ai fait du mieux que j’ai pu, j’ai sorti les pieds, j’étais en travers à plusieurs endroits et c’est passé ! Je suis trop étonnée et je suis franchement trop heureuse de mon résultat !”

A la sixième place (+24.698) on retrouve Rachel Atherton qui a chuté et qui a selon son mécano mis du temps à remonter sur son vélo.

Marine Cabirou se classe 10ème (+52.920) : “Je suis tombée trois fois ! A vouloir trop assurer j’ai manqué de vitesse et je suis tombée trois fois ! Honnêtement au départ, je ne savais pas à quoi m’attendre et j’espère que le plus dur est passé et qu’il fera meilleur demain !”

Juniors Hommes 

Le soleil était encore bien présent lorsque les Juniors se sont élancés et ils ont pu réaliser de bons temps de référence. Après avoir terminé deuxième sur les deux dernières manches, Thibaut Daprela s’est rassuré en remportant cette qualification en 3.58.952 minutes !

Giacomo Masiero a frôlé l’exploit dans son propre pays, il se place deuxième à +0.562 seconde et quelque chose nous dit qu’il aura bien la pression demain matin ! Le nouveau protégé de chez GT Joseph Foresta complète le podium (+4.037).

A noter que le leader de la Coupe du Monde Kye A’Hern a chuté et, en se classant 24ème, il n’est pas qualifié pour la finale. En effet il n’y a pas de statut de “protégé” chez les Juniors comme dans les catégories Elites. Pour être franc, on trouve cela vraiment dommage.

Juniors Dames

On ne l’arrête pas ! Val Höll a à nouveau remporté la manche avec une large avance (+14.800). Sauf souci, on ne voit pas comment cette manche pourrait lui échapper.

Pour conclure, on va dire que cette piste de Val di Sole a une nouvelle fois été riche en rebondissements et que demain s’annonce d’un tout autre niveau. Beaucoup de pilotes sont heureux de rouler sur une “vraie” piste de descente, riche en lignes et en engagement. La météo s’annonce un peu plus stable pour demain et les chronos devraient tomber grossièrement. Après, peu importe les conditions pour nous, du moment qu’elles sont les mêmes pour tout le monde !