Coupe du monde XC #4 & DH #2 2021 - Les Gets | Balade dans les paddocks

Sport Tech
1 juillet 2021 — Léo Kervran

La coupe du Monde des Gets, c’est ce week-end ! En attendant les compétitions, qui commenceront ce vendredi avec les qualifications de la DH puis le XCC, ce jeudi était dévolu aux entraînements et aux essais matériels. L’occasion pour nous de faire un petit tour dans les paddocks !

Les paddocks de XC

Impossible de ne pas vous repartager le vélo de Pauline Ferrand-Prévot avec sa finition originale et spectaculaire. La championne du Monde roulera en tout-suspendu ce week-end, pour ne pas bousculer ses habitudes en vue des Jeux Olympiques.

Vus également chez Absolute Absalon-BMC, ces éléments Axxios placés à différents endroits sur le vélo : cintre, potence, cadre, moyeux… Selon les mécaniciens de l’équipe, tous les pilotes n’y sont pas sensibles de la même façon mais sur le vélo de Titouan Carod par exemple, on en retrouve partout.

De son côté, Julien Absalon vient de recevoir un tout nouveau Moustache avec peinture personnalisée, qui rappelle son palmarès en coupe du Monde et aux Jeux Olympiques.

Chez Cannondale, on remarque d’abord la finition spectaculaire des vélos des pilotes : chacun dispose d’un triangle arrière aux couleurs de son pays.

Le peinture sur la douille de direction est elle aussi particulièrement travaillée. Notez également le jeu de direction sans capuchon de protection, pour gagner quelques grammes et abaisser au maximum la potence !

En regardant de plus près, on découvre des pneus prototypes Schwalbe (probablement quelque chose au niveau de la gomme ou de la carcasse, le dessin est identique aux Racing Ray / Racing Ralph) et un combo cintre-potence Enve en une seule pièce.

Juste à côté, on passe sur le stand du Specialized Factory Racing. Pas de prototype à l’horizon, mais de l’acquisition de données sur les Specialized Epic, quelque chose qui n’est pas si courant en XC.

Du côté de KMC-Orbea, on s’est fait plaisir avec de nouvelles décorations sur les roues. Au choix, orange et sangliers ou bleu et sapins. Certains pilotent mélangent sur la même roue, d’autres ont choisi l’avant d’une couleur et l’arrière d’une autre…

Enfin, on termine le XC par un tour chez Scott-Sram, où on remarque sur le vélo de Kate Courtney une drôle de tige de selle télescopique. Habituellement, l’Américaine utilise une RockShox Reverb AXS, mais ici, il s’agit d’un modèle bien plus simple à commande à câble et avec moins de débattement. Brad Copeland, son mécano, nous a indiqué que cette tige de selle est fournie par “l’un des sponsors de l’équipe”, mais sans nous confirmer explicitement qu’il s’agit d’une RockShox ou pas… Une Syncros ?

La mallette d’outils de de Brad Copeland. Sans commentaire.

Les paddocks de DH

Chez Commencal // Muc-Off, le vélo prototype d’Amaury Pierron fait office de vélo d’exposition puisque l’Auvergnat est toujours à l’hôpital de Grenoble après sa violente chute aux Arcs en coupe de France le week-end passé. Touché à la rate, aux poumons et au foie, son état est stable mais les médecins ont décidé de le garder en observation par prudence. En revanche, Thibaut Daprela était lui bien sur le vélo aujourd’hui.

L’équipe est bien connue pour tester en permanence du nouveau matériel et cette fois, c’est du côté des disques que ça se passe : voici des prototypes Galfer, avec des petites ailettes censées améliorer l’évacuation de la chaleur.

Les systèmes d’acquisition de données étaient également de la partie, comme toujours ou presque en DH.

Encore de l’acquisition de données chez Specialized. Jack Roure, le mécano de Loïc Bruni, est l’un des meilleurs spécialistes du paddock dans le domaine.

En repassant un peu plus tard devant leur stand, on voit pour la première fois le vélo de course de Bruni sans ce fameux cache qui fait tant parler depuis plus d’un an an. Bon, sans amortisseur non plus donc on n’en apprend pas grand chose, mais nous avons tout de même remarqué ce qui ressemble à un câble électronique non fixé et attaché le long du tube de selle. Le cache masquerait donc un système électronique voire intelligent ?

Sous la tente Pivot, on découvre en passant le nouveau Firebird d’enduro, pas encore présenté officiellement mais déjà roulé en EWS par les pilotes de l’équipe (Matt Walker, Morgane Charre et Ed Masters).

Chez Intense, deux prototypes pour le prix d’un avec d’abord le cadre que roulent les pilotes, Aaron Gwin en tête, mais aussi un nouveau pneu Maxxis !

Son dessin semble s’inspire du Dissector, avec des crampons plus agressifs et qui paraissent plus haut. En photo, cela ne saute peut-être pas aux yeux, mais lorsqu’on l’a sous les yeux, impossible de se méprendre, ce pneu n’est pas un Dissector.

En parlant de pneu, chez Dorval on fait des essais à base de Schwalbe Dirty Dan recoupé. Concluant ou pas ? Rien n’est fixé mais il reste encore du temps avant les qualifications puis la finale.

Chez Scott, on apprend que Marine Cabirou a lourdement chuté lors des entraînements chronométrés. D’après Patrice Afflatet, le manager de l’équipe, “elle n’a rien de cassé mais elle a un gros hématome à la cuisse et au genou. On pense qu’elle ne pourra pas courir samedi mais c’est impossible d’en être certain à 100 %, il peut se passer beaucoup de choses en 48 h.”

Petit coup d’oeil sous la tente du FMD Racing, l’équipe de Tahnée Seagrave. Comme souvent ici, les vélos sont “lumineux” !

Chez Santa Cruz, on remarque ce qui ressemble beaucoup à un nouveau dérailleur Shimano Saint sur le vélo de Greg Minaar.

Enfin, on finit notre balade chez Mondraker. Initialement juste pour le plaisir des yeux, car le vélo n’a pas changé récemment, mais on a tout de même droit à quelques surprises : un nouveau basculeur et encore une fois des pastilles pour réduire les vibrations, qui ne seraient pas des Axxios mais un produit concurrent. Réellement efficace ou pur placebo ? “Un test”, nous explique Ben Vergnaud, le mécano de Brook Macdonald.