Coupe de France Enduro : Val d’Isère |  Morgane Jonnier  et Clément Benoit vainqueurs

Sport
19 août 2018 — Paul Humbert

Direction Val d’Isère pour la coupe de France d’enduro. Après un passage aux Orres, le championnat a pris la route des Alpes pour une manche où le dénivelé négatif n’a pas manqué. Les averses de la nuit n’ont pas suffi à imbiber le terrain et les deux journées de course se sont déroulées dans la poussière.

La coupe de France n’en est pas à son premier passage dans la station de Val d’Isère. Les immenses sommets de la haute-tarentaise observent les quelque 400 pilotes au départ d’une course étalée sur deux jours. 

Le samedi, 5 spéciales sont au programme et 4 attendent les pilotes le dimanche. 

 

 

Le samedi, deux spéciales sont reconnues en début de journée avant d’être parcourues face au chrono. 

 

Chacune des spéciales a été parcourue deux fois et la troisième les mélangeait avec une petite portion non repérée. À l’issue des 5 premiers chronos, c’est Clément Benoit qui passe largement en tête devant Eliott Trabac et Yannick Pontal. 

Chez les filles, Sabrina Jonnier est en tête devant Julie Duvert et sa soeur, Morgane Jonnier.

Les descentes sont longues, brutales et poussiéreuse. Elle mettent à mal la résistance des pilotes sur ces épreuves. On retrouve Alexis Chenevier sur cette manche de la coupe de France. Il termine 7ème de la première journée. 

Aux commandes des tracés, on retrouve Alex Balaud pour MTB Events 

Une belle averse laissera espérer un grip meilleur pendant la nuit mais il n’en a rien été. C’est un beau et chaud soleil qui attend. 

Hugo Pigeon est également au départ de cette coupe de France. Ecarté des circuits de XCO en raison d’un problème de santé, il se reconvertit avec bonheur et succès à l’enduro. Il termine très régulièrement dans le top 10 sur cette manche de Val d’Isère et même dans le top 5 à plusieurs reprises. Il côtoie d’autres habitués de la coupe de France, comme Ludovic Oget qui termine 3ème à Val d’Isère. 

La journée du dimanche s’est concentrée sur deux spéciales à parcourir deux fois chacune, après un run de reconnaissance.

 

 

Ambiance « montagne », les pilotes tracent droit dans des pierriers et dans la pente, le vide n’est jamais loin et si un engagement est nécessaire, il faut toutefois le mesurer pour rester entier. 

 

 

Deuxième à l’issue de l’avant dernière spéciale, Yannick Pontal en fait l’expérience. 

Très à l’aise sur les tracés, il doit stopper prématurément sa course et repart avec 8 points de suture au bras gauche. 

La cinquième spéciale, parcourue deux fois, plonge et se termine au pied de la célèbre face de Bellevarde.

Dans la pierre et la poussière, les pilotes ne sont pas tous des plus à l’aise lors des reconnaissances. 

Le rythme augmente toutefois lors des deux passages chronométrés suivants. C’est d’ailleurs sur cette spéciale que les derniers chronos tomberont pour signer la fin de la journée. 

C’est Clément Benoit qui gagne magistralement cette manche de Val d’Isère : « Si j’avais un mot à dire, ça serait « sauvage ». Mais j’aime ça, ces grandes courbes me rappellent mon passé en ski. » 

Clément Benoit devance Eliott Trabac de 46 secondes. Les pilotes les plus rapides accumulent après deux journées de course plus d’une heure huit de chrono.

 

 

Chez les dames, c’est Morgane Jonnier qui l’emporte sur cette course au profil particulièrement descendant. Elle prend par la même occasion la tête du classement général provisoire. 

Derrière elle, on retrouve Sabrina Jonnier et Julie Duvert. 

Estelle Charles termine 33ème.

Morgane Jonnier réalise un beau chrono de 14.48min sur la dernière spéciale qui lui permet de grimper à la première place du podium. Elle nous raconte : “Le week-end était intense, les chronos étaient serrés et rien n’était joué jusqu’au dernier run. Il ne fallait rien lâcher et rester concentrée. C’est juste dommage que Laura Charles n’ait pas été là pour continuer à se battre pour le championnat.” 

Chez les Juniors Hommes, c’est Erwan Bibollet qui l’emporte quand Léona Pierrini fait de même chez les Dames. Fabien Volet remporte la catégorie Master 1 et Gilles Doze s’occupe des Masters 2. Chez les cadets, c’est Arthur Lachemi qui gagne.  

Les résultats complets :

Download (PDF, Inconnu)