Shimano M200 : enduro et bien plus!

Tech
8 octobre 2014 — Olivier Béart

La rigidité d’une chaussure de XC, le confort et les renforts des modèles DH/Rando : la SH-M200 est la nouvelle hybride de Shimano.

L’enduro est la discipline en vogue. Aujourd’hui, toutes les marques, grandes ou petites, sortent des produits “spécifiques”. On utilise les guillemets car dans certains cas, c’est surtout du marketing et on met le terme Enduro à toutes les sauces. Par contre, dans certains domaines, le développement de véritables composants adaptés a tout son sens. C’est la cas des chaussures. Shimano l’a bien compris en présentant la SH-M200 lors du dernier Eurobike. Nous nous sommes empressés de nous en procurer une paire et de l’emmener sur tous les terrains, depuis les Vosges jusqu’à la dernière manche des EWS à Finale Ligure pour voir ce qu’elles valent. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ont brillamment passé leur examen !

Shimano_SH_M200_Global

Le concept de cette chaussure d’enduro Shimano rappelle celui des Mavic CrossMax, la concurrente apparue il y a un an déjà. Il s’agit de mêler la rigidité d’une chaussure de XC, le confort de marche d’un modèle de rando et une protection presque digne d’une paire destinée à la DH. Bref, pas une mince affaire ! Pour arriver à ses fins, Shimano a créé ce qu’ils appellent le “Torbal”, pour Torsional Balance. En pratique, cela signifie que la M200 est dotée d’une semelle partiellement en carbone qui permet un contact chaussure/pédale rigide et donc une bonne efficacité au pédalage. Mais l’arrière est plus souple et permet une flexion latérale du pied, synonyme à la fois de confort et de meilleure aisance pour balancer le vélo en descente technique.

Ce système est complété par un renfort asymétrique au niveau de la malléole. Celle-ci est protégée des contacts avec les manivelles et le cadre, mais laissée libre (quoique bien enveloppée tout de même) à l’extérieur. Car oui, c’est surtout avec le vélo que les contacts sont les plus fréquents à cet endroit. Mais garder un côté libre permet d’éviter d’avoir la sensation que le pied est enfermé, presque comme dans une chaussure d’hiver. Pour le reste, toute la chaussure est généreusement renforcée sur le haut pour résister aux pires traitements et les crampons font appel à deux types de gomme, dure près de la pédale et souple pour ce qui est en contact avec le sol pour garantir le confort de marche et l’accroche dans les portages.

Shimano_SH_M200_Fermetures

Au niveau des serrages, là aussi, place à l’hybridation ! La Shimano M200 a la bonne idée de combiner un système de lacets à serrage rapide pour la partie basse du pied, avec une boucle micrométrique sur le haut. La partie lacet étant protégée et cachée par une patte de fermeture très bien pensée. Notez le détail : l’extrémité des lacets est dotée d’un petit velcro qui permet de l’accrocher sur la patte pour éviter qu’elle ne se balade n’importe où. Bien vu!

Shimano_SH_M200_Web_Logo_Copyright_OBeart_VojoMag-3Sur le terrain, les Shimano M200 nous ont plus que convaincus. Dès qu’on les enfile, on remarque immédiatement leur confort. C’est presque bateau de parler de charentaises, mais c’est vraiment LE mot qui vient directement en tête. Là où Shimano fait fort, c’est que ce moelleux ne se ressent que quand il le faut : pour marcher, en descente, et lorsque les heures de selle se multiplient. Mais quand il s’agit de pédaler, de s’arracher au départ d’une spéciale, ou tout simplement mettre du braquet, ce sont de vraies chaussures de XC ! Non seulement la semelle est rigide, mais le chausson maintient parfaitement le pied et on n’a pas de sensation de flottement comme dans certains autres modèles destinés aux pratiques engagées, souvent très larges. La pression est aussi très bien répartie sur le pied avec le double système de serrage lacets/boucle micrométrique. Le contact avec la pédale est franc et ferme, de même que le clipsage, qu’on utilise des pédales classiques ou à plateforme (du moins Shimano car nous ne les avons pas testées avec d’autres marques).

Shimano_SH_M200_Web_Logo_Copyright_OBeart_VojoMag-1En dépit des renforts, leur poids n’a rien d’élevé, et ça se sent (762g la paire, soit à peine 100g de plus que les modèles de cross les plus légers). Pas de surchauffe non plus, malgré leur côté fort fermé, l’air parvient à circuler à l’intérieur. Enfin, côté durabilité, là aussi c’est du tout bon. Comme vous pouvez le voir sur les photos studio ci-dessus, effectuées à mi-parcours, mais alors que les chaussures avaient déjà été bien éprouvées sur des terrains difficiles, les matériaux gardent une apparence presque neuve. Pas de griffes sur le cuir, pas d’entailles dans la semelle, pas de coutures qui s’effilochent. La qualité Shimano est bien présente et on imagine sans peine que l’investissement de 189,95€ devrait pouvoir être amorti sur de longues années de pratique.

Conçues pour l’enduro, les Shimano M200 sont en fait capables de bien plus que ça. Loin de faire des compromis, elles excellent dans presque tous les domaines. A tel point qu’on en ferait bien sa seule paire de chaussures pour tout faire, du XC à l’enduro race. Elles séduiront aussi les randonneurs qui apprécieront tant leur confort que leur légèreté et leur durabilité.

Plus d’infos: www.shimano-lifestylegear.com

shimano