Championnats du Monde 2020 | XCO Elite Hommes : Jordan Sarrou est champion du Monde !

Sport
10 octobre 2020 — Léo Kervran

Au terme d’une course maîtrisée de bout en bout, Jordan Sarrou remporte son premier titre de champion du Monde, 7 ans après le dernier sacre de Julien Absalon. Pour l’équipe de France, le triomphe est complet puisque Titouan Carod monte également sur le podium, à la 3e place.

Comme Loana Lecomte le matin, comme Pauline Ferrand-Prévot seulement quelques minutes avant lui, Jordan Sarrou aura passé l’essentiel de ces championnats du Monde en tête, avec un peu plus d’une minute d’avance sur ses concurrents les plus proches. Après un bon départ, 3e à l’issue de la start-loop, il est remonté sur le Néerlandais Milan Vader (finalement 23e), alors en tête, dans le deuxième tour pour le distancer presque aussitôt et faire cavalier seul.

Derrière, c’est Mathias Flueckiger qui s’est montré le plus fort pour la deuxième place. Le Suisse, longtemps dans groupe également composé d’Henrique Avancini, de Luca Braidot et de Titouan Carod, a distancé un à un ses compagnons et monte sur son troisième podium en Elite, après sa médaille de bronze en 2012 à Saafleden, quelques kilomètres plus bas dans la vallée, et celle d’argent l’année dernière au Mont-Sainte-Anne.

Titouan Carod, le dernier homme à résister aux accélérations et changements de rythmes incessants en montée comme en descente de Mathias Flueckiger, prend la troisième place. Une médaille qui a des allures de cerise sur le gâteau pour l’équipe de France, déjà auréolée de deux titres mondiaux plus tôt dans la journée avec Pauline Ferrand-Prévot chez les Elites Dames et Loana Lecomte chez les Espoirs Dames.

Maxime Marotte rentre également dans le top 10, avec une 6e place qui ne reflète cependant pas sa belle course. Repoussé au-delà de la 20e position après la start-loop, il sera remonté jusqu’à la 4e place dans le dernier tour avant de subir une crevaison lente à la roue arrière, qui lui a fait perdre 3 places dans les dernières minutes de course.

Et Nino Schurter ? Sur un circuit “pour grimpeur” et dans des conditions qu’il n’affectionne pas, l’octuple champion du Monde a montré ses limites très rapidement. Complètement transparent aujourd’hui, il s’est battu toute la course pour intégrer le top 10 et termine finalement 9e, juste devant Henrique Avancini.

Parmi les autres Français au départ, Victor Koretzky termine 14e après avoir animé les deux premiers tours de la course. Ce fut en revanche une journée plus difficile pour Thomas Griot, qui se classe 27e et surtout pour Stéphane Tempier, qui abandonné peu après la mi-course.

Download (PDF, 187KB)

Côté Belge, Pierre de Froidmont prend la 31e place, une belle course de remontée pour celui qui n’est que première année Elite et qui partait donc loin sur la grille de départ. Un résultat rassurant après ceux en demi-teinte de Nove Mesto (54e et 61e) et de quoi travailler sereinement en vue de la saison 2021.

Plus d’infos et de photos à venir dans notre grand portfolio de ces championnats du Monde 2020 de XC !