Championnats de France DH 2019 : Cabirou et Daprela champions

Sport
20 juillet 2019 — Paul Humbert

Une semaine jour pour jour après la manche de coupe du Monde des Gets, les meilleurs athlètes de descente se sont retrouvés à l’Alpe d’Huez pour les championnats de France 2019. Certains ont choisi de faire l’impasse sur la course, d’autres butent sur la piste mais tous s’élancent. À ce petit jeu, c’est Marine Cabirou et le junior Thibaut Daprela qui sont titrés et qui porteront la manche tricolore en catégorie Elite. 

La première chose que l’on remarque à l’Alpe d’Huez, c’est l’absence de trois athlètes majeurs : Loïc Bruni, Loris Vergier et Amaury Pierron. C’est un calcul qu’ils ont réalisé il y a quelques jours. Les trois athlètes jouent aux avant-postes de la coupe du Monde et restent incontournables dans le cadre de la sélection aux championnats du Monde. Il préfèrent donc récupérer, en pleine saison, et éviter une semaine de course sur une piste qui ne fait pas l’unanimité. 

C’est le deuxième point qui aura beaucoup fait parler pendant ce championnat de France : la piste de l’Alpe d’Huez. Brute et sans grosse trace de travail de la part des shapers, elle a suscité de nombreuses critiques. C’est une problématique dans ce sport qu’est la descente mais c’est également un facteur différenciant pour les athlètes qui peuvent se démarquer par leurs facultés d’adaptation à tous les terrains…même les plus difficiles. 

Sur ce point le jeune Mattéo Iniguez, blessé aux Gets et talent chez les juniors s’exprime : « Je n’ai rien à dire parce que je suis sur le bord de la piste. On ne va pas se plaindre, c’est une piste de vélo et on est là pour en faire… Peut-être que le master 30 ou 40 qui prend son week-end et qui veut s’amuser… je comprends qu’il râle. Mais les jeunes de mon âge n’ont pas à râler. » 

Sur le même sujet, nous discutons avec Patrice Afflatet, team manager de l’équipe Scott (Marine Cabirou, Flo Payet, Dean Lucas) : « Disons que c’est une piste très particulière. C’est dommage pour un championnat de France de se retrouver sur un tracé avec aussi peu de travail mais on arrive quand même à rouler et on est content, même si on attendrait mieux pour un championnat de France. » 

Dames

Grande favorite en l’absence de Myriam Nicole, Marine Cabirou remporte ce championnat de France très largement avec plus de 10 secondes d’avance sur Mélanie Chappaz et Nastasia Gimenez. 

On retrouve la nouvelle championne de France, heureuse : “C’est vrai que je n’étais pas super fan de la piste au début du week-end mais elle s’est améliorée au fur et à mesure des passages. Ce n’est pas ma piste préférée mais je suis quand même heureuse de gagner. C’était méga physique, il fallait pédaler partout dès que tu pouvais. Même sur le haut alors que c’était dangereux parce qu’on pouvait vite aller à la faute.”

Agnes Delest et Fiona Ordouille complètent le top 5.

Download (PDF, 419KB)

Hommes

C’est Thomas Estaque qui prenait la première place de la manche de placement vendredi. Ce samedi de championnat de France, il recule à la quatrième place de la manche finale.

En première place, en l’absence des trois favoris, on imaginait assez facilement Rémi Thirion s’imposer et accrocher ce titre derrière lequel le pilote Commencal-Vallnord court depuis des années.

Mais c’est un autre pilote, de la même équipe, qui crée la surprise. On le savait dominant en catégorie Junior, il passe désormais un cap en remportant le scratch et le titre élite : Thibaut Daprela est champion de France !

Le nouveau champion est arrivé fatigué sur ce tracé mais il a su le décoder. Après un run qui ne le satisfaisait pas pendant la manche de placement, il a su repartir d’une page blanche et pédaler aussi fort que possible tout au long de la piste : “C’était comme une course de BMX, mais qui dure 4 minutes, je n’ai jamais été aussi fatigué.” 

Il devance son coéquipier Rémi Thirion, fair play, qui commente sa course : “On s’est fait taper par le junior ! J’ai fait un bon run, j’ai fait tout ce que j’avais à faire. On savait que ça allait être une course un peu particulière étant donné que les trois meilleurs français ne venaient pas. On savait que la joie du vainqueur ne serait pas la même que prévu, mais on savait qu’il y aurait un bon niveau avec tous les autres français. Je trouve ça dommage que les trois absents n’aient pas joué le jeu, même vis à vis des autres pilotes. Ils sont sur un autre championnat et les trois sont dans le top 5 mondial. Si un des trois fait de la fraîcheur, les autres ont envie de faire du jus aussi. Ça se comprend mais c’est dommage pour notre sport et les français.”

Il évoque ensuite la piste : “Quand on a mis les pieds ici, on s’est dit qu’ils avaient donné raison aux trois absents de ne pas venir. Mais après quelques modifs et les passages ça s’est fait, mais il n’y a pas eu de boulot en amont de l’organisation et de la fédé. Je trouve ça dommage. Mais on a quand même un championnat de France, un chrono et un vainqueur.”

En troisième position, on retrouve Baptiste Pierron, suivi de Thomas Estaque.

Alexandre Fayolle termine 5ème et reste le seul à s’être lancé sur le plus gros saut de la piste pendant la compétition.

Côté matos, on compte 7 Commencal Suprême DH dans le top 10.

Enfin, moins agréable mais heureusement sans gravité, on vous partage les images de la chute de Thibaut Laly.

Download (PDF, 1.25MB)

Juniors

Chez les Juniors, sans surprise, on retrouve Thibaut Daprela à la tête de la catégorie masculine. Il devance Louis Gaillet et Eliot Rossignol.

Download (PDF, 423KB)

Chez les Juniors Dames, Nastasia Gimenez est championne de France devant Léona Pierrini et Tina Gozzi.

Download (PDF, 418KB)