Titouan Carod : un maillot bleu-blanc-rouge qui tombe à pic !

Sport
22 juillet 2018 — Olivier Béart

Titouan Carod vient de remporter son premier titre de champion de France Elite, prenant la succession de Maxime Marotte, 3e cette année à Lons de Saunier. Après un passage à vide lors des dernières coupes du Monde, il a battu au sprint Victoir Koretzky après une course haletante aussi animée par Hugo Drechou et Jordan Sarrou.

Déjà l’an dernier, l’absence de Julien Absalon, qui avait conquis tous les titres depuis des temps immémoriaux (14 titres au total !), avait ouvert le jeu et permis à Maxime Marotte de passer une année en bleu-blanc-rouge. Cette année, avec la retraite du coureur français le plus titré de l’histoire, et surtout vu le niveau et la qualité des meilleurs Français du moment, les jeux étaient encore une fois très ouverts.

Assez vite, les coureurs du team KMC-Ekoi-SR Suntour montrent les dents et prennent les commandes, se payant le luxe de la course d’équipe, à laquelle très peu d’autres peuvent prétendre.

Titouan Carod, déjà vice-champion de France l’an dernier, reste très attentif et menaçant. Depuis quelques semaines, il n’est pas au mieux sur les coupes du Monde. A Vallnord, il se sentait bien aux entraînements mais il a ensuite perdu ses forces en course. Il a donc à cœur de prendre se revanche.

Hugo Drechou, lui aussi souvent très bien classé en coupe du Monde, même s’il ne parvient pas (encore ?) à venir jouer dans le top 10, pointe aussi dans le groupe de tête et il est bien décidé à tenter sa chance.

Maxime Marotte veut aussi bien entendu défendre son titre, mais le pilote Cannondale n’est plus au mieux depuis quelques semaines. Même s’il pointe dans le groupe de tête, on comprend vite que cela va être compliqué pour lui de reconduire son maillot.

On s’attendait aussi à voir Stéphane Tempier dans la lutte au sommet, voire carrément devant en meneur de course, mais le pilote Bianchi a été victime d’une crevaison très tôt dans l’épreuve. Ses chances de victoire étaient minces dans ce contexte, mais il n’a rien lâché et, au terme d’une fameuse remontée, il termine 6e.

Au rang des très belles performances, on soulignera aussi la prestation de Arnold Jeannesson. Le Vendéen s’offre de luxe de prendre la 7e place de ces championnats de France de Lons le Saunier derrière tous les ténors ! Il devance aussi de sérieux clients comme Maxime Loret et Florian Trigo qui signe là une belle performance peu après sa reprise de blessure. Vincent Sibille complète le top 10.

A l’avant de la course, Jordan Sarrou semblait être un sérieux candidat à la victoire, mais une crevaison dans le tout dernier pierrier est venue anéantir ses rêves de porter le maillot distinctif cette année. Il termine finalement 5e.

Victor Koretzky a aussi tout tenté pour s’imposer, mais le circuit n’offrant que très peu de possibilité de dépassement, il a été gêné par des concurrents retardataires dans le dernier tour et il a dû attendre le sprint pour en découdre avec Titouan Carod, au terme de cette course pleine de suspense, dans laquelle ils étaient encore au moins 5 à pouvoir rêver de victoire à l’entame du dernier tour. Comme Victor Koretzky, on ne pourra malgré tout pas s’empêcher de se demander pourquoi ces pilotes prêts à être doublé ont été autorisés à prendre part à la dernière boucle, au risque de fausser les débats devant, ou du moins de faire naître des regrets dans la tête de certains.

En tête, Titouan Carod a lancé le sprint. Battu l’an dernier de peu par Maxime Marotte,…

…il a cette fois conservé l’avantage sur son rival. Il ramène ainsi le maillot de champion de France dans le giron de l’équipe BMC, où il a longtemps eu ses habitudes avec Julien Absalon.

Félicité par sa compagne Lucie Urruty (championne U23 la veille !), Titouan Carod n’en revient pas, et ce titre ne manquera pas de le rebooster pour la fin de saison. Victor Koretzky semblait quant à lui avoir du mal à digérer sa pourtant très belle 2e place. Mais quand on est un gagneur…

Maxime Marotte sauve les meubles en terminant 3e, alors qu’Hugo Drechou finit au pied du podium.

Championnat de France 2018 – Résultats

Download (PDF, 1.87MB)