Bikecheck : Le YT Tues CF supersonique d'Aaron Gwin

Tech
26 août 2017 — Olivier Béart

Le vélo le plus rapide de l’année 2017 en DH ? Ne cherchez plus, vous l’avez sous les yeux : c’est le YT Tues d’Aaron Gwin ! Nous sommes allés observer de plus près le vélo du vainqueur de la Coupe du Monde 2017 dans les paddocks de Val di Sole. Découverte :

Le YT Industries Tues CF d’Aaron Gwin a pour particularité principale d’être… très proche du vélo de série que vous pouvez acheter sur le site de la marque allemande spécialisée dans la vente directe. Le tout pour un prix somme toute encore raisonnable de 4999€. Du moins quand on le compare à d’autres vélos du paddock qui valent largement plus du double et dont de nombreuses pièces sont modifiées en profondeur.

Aaron Gwin roule son YT Tues CF en taille XL. Bref, c’est un grand vélo pour un gars qui mesure “seulement” 178cm et il faut être capable de l’emmener. Bref, si vous faites la même taille que lui et que vous voulez vous commander le même vélo, réfléchissez-y à deux fois avant de choisir la même taille que le meilleur pilote actuel de la planète vtt.

Devant, on trouve une potence de 50mm Renthal et un cintre carbone de la même marque. Notez les vis titane : il y en a partout sur le vélo. C’est un des rares détails “custom” de ce vélo dont le poids nous est annoncé “juste au-dessus de 15kg” contre 15,4 pour le vélo de série… ce qui est déjà un très, très joli score !

Bien entendu, les suspensions font l’objet d’une attention toute particulière. Aaron Gwin est connu pour rouler avec des suspensions assez dures, mais ici à Val di Sole, cela semblait moins le cas vu la longueur et le caractère exigeant de la piste. Il a choisi un amortisseur à air, qui semble avoir ses faveurs en ce moment même s’il a aussi roulé en ressort par le passé. Impossible de connaître les réglages précis, cela fait partie des petits secrets de l’équipe.

Mais par contre, on nous dit que, même si Aaron Gwin fait partie du programme RAD des pilotes usines Fox, actuellement les produits de série ont presque rattrapé ceux des pros. Seul le réglage de compression sur la fourche (haute et basse vitesses) est un peu différent de la série. A Leogang, Aaron Gwin a roulé avec un blocage sur son amortisseur, mais pas à Val di Sole, qui est une autre paire de manches et où les portions roulantes sont inexistantes.

Aaron Gwin roule avec un cintre de 785mm et 30mm de rise. Quelques heures après notre passage, la plaque n°2 va être remplacée par un beau n°1 à la faveur de sa victoire à Val di Sole et des déboires de Greg Minnaar.

En y regardant d’un peu plus près, on voit que la commande de vitesses reçoit de petits morceaux de papier de verre pour être sûr de toujours avoir un grip parfait et de ne louper aucun changement de rapport. Ici aussi, la visserie titane est partout. Les grips sont des ODI dessinés spécialement pour le pilote : des Aaron Gwin Signature.

Les freins sont des TRP G-Spec QuaDiem à 4 pistons. Le corps est strié pour assurer un meilleur refroidissement en augmentant la surface de contact avec l’air. Les disques sont en 203mm avec étoile centrale en aluminium et vis titane évidemment.

Si le dérailleur est un Sram XO1 DH, le reste de la transmission du YT Tues d’Aaron Gwin est confiée à E13. On trouve le pédalier carbone et la cassette 7 vitesses en dentures 9-21. Les pédales sont des HT X2.

Les roues font l’objet d’une attention toute particulière. Si les composants de base sont de série (E13 LG1R Carbon), les roues sont montées à la main par le mécanicien d’Aaron Gwin, qui utilise des rayons argentés et pas noirs pour les différencier des versions de série. Les pneus sont des Onza Aquila en 27,5×2.4 (oui, Aaron Gwin est resté fidèle aux “petites” roues), des pneus qu’il a contribué à développer. La gomme est en 45a, soit très tendre, avec une bande de roulement un peu plus dure (55a).

Enfin, la trousse à outils du mécanicien d’Aaron Gwin mérite également le coup d’oeil. Rarement nous avons vu du matériel aussi bien rangé et soigné. Oui, nous sommes officiellement un peu jaloux !

Envie de poursuivre votre lecture ? Nous avons fait beaucoup d’autres trouvailles dans les paddocks de Val di Sole ! Voici notre moisson : www.vojomag.com/matos-nos-trouvailles-dans-les-paddocks-de-val-di-sole-2