BAMS #6 | Chouffe Marathon :
des lutins et une belle lutte

Sport
21 août 2018 — Christophe Bortels

Disputée dans des conditions quasi parfaites et sur un train d’enfer, la 11e édition de La Chouffe Marathon a sacré Roel Verhoeven, qui a profité de l’abandon du favori de la course. Récit et photos :

Ce dimanche 19 août, le petit village d’Achouffe et sa célèbre brasserie étaient pour la 11e fois pris d’assaut par une horde de marathoniens, impatients de se mesurer aux superbes traces sillonnant la région d’Houffalize et les vallées de l’Ourthe occidentale et orientale.

Deux distances sont proposées : la plus “petite” est le 65km, tandis que la plus longue, le 95km comptant pour le challenge BAMS (Belgian Ardennes Marathon Series), combine le 65 et une boucle de 30km entamée après être repassé par Achouffe.

Une petite photo souvenir avec le lutin, mascotte de la brasserie, et il est temps d’aller se placer sur la grille de départ…

Près de 300 concurrents au départ du 95km, ça prend de la place dans la petite rue de la brasserie et un joyeux bord** y règne, mais les organisateurs remettent un peu d’ordre pour que la course soit lancée dans de bonnes conditions.

Vainqueur l’an dernier, Joris Massaer (au centre de l’image) est présent pour défendre son titre. La start list est logiquement moins prestigieuse que lors de la précédente manche du BAMS, le Raid des Hautes Fagnes qui faisait office de championnat de Belgique, mais il y a du beau monde au départ comme Stijn Van Boxstael, Bram Cools, Ken Van Den Bulke, etc. Pourtant, comme on le verra plus loin, ce sont d’autres hommes qui vont s’illustrer sur cette manche…

9h35 : c’est parti pour le 95km ! Les concurrents du 65km s’élanceront quant à eux une petite demi-heure plus tard.

Après quelques kilomètres seulement, le parcours passe par les célèbres singletracks du parcours de coupe du monde d’Houffalize. Nous avons loupé les hommes de tête, passés depuis un moment déjà, mais c’est l’occasion de constater que, si certains se lancent sans trop de problèmes dans les portions techniques, d’autres préfèrent passer à pied.

C’est périlleux à pied, mais ça ne passe pas toujours mieux sur le vélo !…

Le parcours est technique par endroits, certes, mais il est avant tout magnifique comme ici le long de l’Ourthe Orientale.

Aux environs du 20e kilomètre, nous retrouvons enfin les premiers : Joris Massaer, Roel Verhoeven et Laurent Evrard roulent à un train d’enfer et comptent déjà plus d’une minute d’avance !

Maxime Dony, Jasper Ockeloen et Bas Peters sont lancés à la poursuite du trio de tête…

… tandis que Arne Tureluren et Rémi Cara ne sont pas bien loin.

Un peu plus loin, on se pose brièvement dans cette superbe descente technique particulièrement délicate à négocier, même pour un prétendant au podium comme Jasper Ockeloen.

Moment carte postale au 46e kilomètre avec cette vue imprenable sur l’Ourthe Occidentale, quelques centaines de mètres avant sa confluence avec l’Ourthe orientale. On entendra même fuser plusieurs “wouaaah !” à cet endroit…

A la mi-course, les groupes de tête ont explosé : Joris Massaer et Roel Verhoeven sont seuls devant, alors que Laurent Evrard (ici en photo) et Jasper Ockeloen – 8e un peu plus tôt dans la course et qui signe une belle remontée – sont en poursuite et séparés de 1 minute.

Adrien Forthomme ne joue pas la gagne au scratch, mais il donne tout pour défendre son maillot de leader du classement BAMS en U23 ! Il terminera 28e de l’épreuve.

Surprise au 75e kilomètre : plus de trace de Joris Massaer aux avant-postes, Roel Verhoeven est désormais seul en tête ! On apprendra plus tard que Massaer pointait à la 4e place lors du passage par Achouffe au terme de la première boucle de 65km et qu’il a abandonné dans la foulée…

Plus rien ne peut désormais arrêter Roel Verhoeven, qui décroche la victoire après avoir fait toute la course en tête et bouclé les 95km en 3h53, à plus de 24km/h de moyenne !

Jasper Ockeloen a poursuivi sa folle remontée en deuxième partie de course et prend la 2e place après avoir dépassé Laurent Evrard dans les derniers kilomètres.

Laurent Evrard, ici alors qu’il était encore devant Jasper Ockeloen, prend donc la 3e place.

La 4e position revient à Arne Tureluren, qui termine à seulement 5 secondes de Laurent Evrard.

Bas Peeters complète le podium.

Maxime Dony, à gauche avec son maillot de champion FCWB, prend la 7e place alors que Clément Fernandez, à droite, a préféré arrêter après les 65km, épuisé par le rythme effréné de la tête de course. Il avait terminé 3e l’an dernier derrière Joris Massaer et Jef Smismans, 6e cette année.

Rémi Cara a tout donné, peut-être même un peu trop en début de course. 4e aux deux premiers pointages et 8e au troisième intermédiaire, il termine finalement 18e… mais malgré tout premier U23 !

Les leaders du BAMS dans leurs maillots distinctifs après 6 des 7 manches de la saison : de gauche à droite, Kristien Achten (Dames), Arne Broekmans (Master 2), Christian De Graaff (Master 1), Rony Vandael (Master 3) Maxime Dony (Elite) et Adrien Forthomme (U23).

La Chouffe a évidemment coulé à flot pour conclure cette belle journée de course. Rendez-vous à Bouillon le dimanche 9 septembre pour la manche finale et la plus longue distance du BAMS : les fameux et terribles 160km du Grand Raid Godefroy !

Résultats :

Download (PDF, Inconnu)