BAMS 2022 | Grand Raid Godefroy :
jusqu'au bout de l'effort

Sport
13 septembre 2022 — Christophe Bortels

Ce week-end, le célèbre Grand Raid Godefroy faisait office de 6e et déjà avant-dernière manche des Belgian Ardennes Marathon Series. Avec au menu des plus courageux (ou des plus téméraires), la distance de 120 kilomètres inaugurée l’année dernière ! Reportage dans la superbe région de Bouillon et dans la vallée de la Semois :

Dimanche 11 septembre, 7h du matin : le jour se lève et Bouillon se réveille doucement, avec comme souvent la tête dans les nuages. Jusqu’à il y a encore quelques années, c’est à cette heure-ci qu’était donné le départ du mythique marathon de 160km. Mais distance désormais plus courte oblige, ce sera une heure plus tard, à 8h.

De loin, la ville semblait endormie, mais quand on se rapproche on constate que ça s’active déjà par-ci par-là. Coureurs, suiveurs, journalistes ou simples spectateurs se préparent pour ce qui sera une fois de plus la plus longue course de la saison belge des marathons : 120 km, juste devant le Raid des Hautes Fagnes et ses 115 km (raccourci à 97 km cette année).

On rejoint son box, on procède aux derniers ajustements…

8h : c’est parti pour le 120 km ! Sébastien Carabin est déjà aux avant-postes, tout comme Joris Massaer, Owen Valcke, Thomas Sprengers et Stijn Van Boxstael. Sur le papier, voilà clairement les meilleurs candidats au podium.

Ils sont 130 à s’élancer sur le plus long parcours de la journée, alors que les participants aux 90, 70 et 50 km (décliné en musculaire et e-bike) prendront le départ un peu plus tard.

Après 13 kilomètres, un groupe de trois coureurs s’est déjà détaché : Joris Massaer est accompagné de Thomas Sprengers et Sébastien Carabin.

Un autre groupe de trois est quant à lui en poursuite à une trentaine de secondes, dans lequel on retrouve Stijn Van Boxstael, André Resende et Owen Valcke, alors que Shayne Pruvoost et Maxime Van Wynsberge sont tous deux isolés à respectivement 1 et 2 minutes de la tête de course.

KM 31 : la tête de course entame la descente des Balcons de Frahan, et surprise, ils sont désormais quatre devant…

… puisque Owen Valcke a rejoint le groupe Massaer / Sprengers / Carabin !

Derrière le quatuor, quatre coureurs mènent la poursuite chacun de leur côté : Shayne Pruvoost, Stijn Van Boxstael, André Resende et Maxime Van Wynsberge.

Mais 7 kilomètres plus loin, nouveau rebondissement, Owen Valcke n’est plus dans le groupe de tête…

Distancé, il pointe à plus d’une minute des leaders tandis que Stijn Van Boxstael et Shayne Pruvoost sont à deux bonnes minutes.

KM 51 : ça a explosé devant ! Joris Massaer mène tout seul désormais, et si Thomas Sprengers n’est qu’à une vingtaine de secondes, Sébastien Carabin accuse déjà près de 3 minutes de retard…

KM 57 : Thomas Sprengers a retrouvé Joris Massaer. Après un trio, c’est donc un duo qui fait la course en tête.

Sébastien Carabin est toujours isolé, à quasi 4 minutes, suivi à seulement 25 secondes par la paire Owen Valcke / Stijn Van Boxstael.

KM 65 : Thomas Sprengers tient toujours la roue de Joris Massaer !

KM 73 : situation inchangée en tête de la course.

Une vingtaine de degrés, pas de vent, un soleil discret : s’il n’avait pas plu abondamment les jours précédents, les conditions de course seraient parfaites !

KM 77 : alors qu’on approche des deux tiers de ce 120 kilomètres, on refait un nouveau pointage. Joris Massaer emmène toujours Thomas Sprengers dans son sillage, Stijn Van Boxstael est revenu sur Sébastien Carabin qui est désormais juste derrière lui – les deux hommes étant à plus de 6 minutes des leaders -, Owen Valcke est à moins d’une minute du duo et Shayne Pruvoost est encore 2 minutes et demie derrière.

KM 94 : on ne le voit pas sur l’image, mais Thomas Sprengers n’a toujours pas été lâché par Joris Massaer

KM 108 : alors qu’on approche doucement de la fin de l’épreuve, la parcours du 120 km a rejoint celui des plus petites distances, qui sont parfois vécues de manières contrastées : alors que certains sont victimes de crampes, d’autres font le show pour la photo !

Les visages commencent à être marqués, mais Joris Massaer et Thomas Sprengers le savent : aujourd’hui, la victoire sera pour l’un ou pour l’autre.

KM 117 : slalomant entre les concurrents des plus petites distances avant d’attaquer la toute dernière montée du parcours, Joris Massaer est désormais seul en tête ! Pas le temps d’attendre le passage de Thomas Sprengers pour voir quel est son retard, on file sur la ligne d’arrivée…

On assiste au passage du triporteur du glacier local… et à l’arrivée de Joyce Vanderbeken, victorieuse chez les Dames sur le 90 km et 30e au scratch.

Et voilà le vainqueur de ce Grand Raid Godefroy 2022 : Joris Massaer !

Déjà victorieux lors de la précédente manche du BAMS à Achouffe, Joris Massaer abouclé ce GRG en 5h27.

Thomas Sprengers passe la ligne 3 petites minutes après le vainqueur du jour. Victime d’un souci technique en fin de course, il a dû laisser filer Joris Massaer…

Ça semblait indécis pour la 3e place, et c’est finalement Stijn Van Boxstael qui s’offre la dernière marche du podium ! Longtemps en poursuite en compagnie d’Owen Valcke et Sébastien Carabin, il a placé une attaque décisive à quelques dizaines de kilomètres de l’arrivée.

Sébastien Carabin n’a pas pu suivre Van Boxstael et prend la 4e place, à 21 minutes de Joris Massaer.

Owen Valcke, lui, a carrément explosé et mettra plusieurs minutes à récupérer une fois la ligne franchie, mais il termine malgré tout à une belle 5e place.

A l’arrivée, les écarts sont impressionnants puisque si André Resende (6e), Damien Guillemet (7e), Hugo Zeller (8e), Jason De Graeve (9e) et Jan-Baptist Wellekens (10e) complètent le top 10, ils sont tous à une demi-heure ou un peu plus du vainqueur…

On notera aussi la victoire de Karen Steurs sur le 120 km chez les Dames, devant Kim Van De Putte et Gwen Voets.

Sur le 90 km, c’est donc Joyce Vanderbeken qui s’impose chez les dames devant Christel Ledur et Aurore Pauchet, alors que du côté des hommes Jochen De Vocht remporte la victoire devant Ludovic Mottet et Géry Bradefer.

Quant au 70km, autre distance qui rapportait des points pour le classement des Belgian Ardennes Marathon Series, il est remporté par William Graff devant Thomas Garnier et Jean-Bastien Hac chez les hommes, et par Sara Michielsens devant Danae Stroubouli et Siska Marrécau chez les dames.

Les leaders du classement BAMS après la 6e des 7 manches de la saison : Owen Valcke (Elite) Joris Massaer (Master 1), Joyce Vanderbeken (Dames), Michel Meysman (Master 2) et Brice Dedeurwaerdere (Espoirs), sans oublier Gerry Vermeulen (Master 3), absent lors de la photo.

A vos agendas : l’année prochaine, le Grand Raid Godefroy se déroulera du 8 au 10 septembre 2023.

Quant à la 7e et dernière manche du BAMS, ce sera ce dimanche 18 septembre au Raid Bocq !

Résultats complets : https://www.acn-timing.com/?lng=FR#/events/2154080717769759/ctx/20220911_grg/cms/DIM