Ardennes Trophy 2018 :
dans la plus pure tradition ardennaise !

Sport
23 mai 2018 — Christophe Bortels

C’est une tradition désormais bien ancrée dans le calendrier belge de marathon : le lundi de Pentecôte était une nouvelle fois synonyme d’Ardennes Trophy ! Cette 29e édition faisait aussi office de troisième manche des Belgian Ardennes Marathon Series (BAMS), ainsi que de Championnat FCWB. Voici notre reportage :

Pour cette édition 2018 de l’Ardennes Trophy, fini les lieux de départ et d’arrivée différents, tout est cette fois centralisé à l’IPEA (Institut Provincial d’Enseignement Agronomique), à un bon kilomètre du centre de La Reid où étaient donnés les départs l’an dernier.

Présents en nombre, les marathoniens avaient le choix entre trois distances : 45 et 65km d’une part, avec une première partie de boucle en commun et une bifurcation possible vers l’une ou l’autre distance en cours de parcours (une procédure intéressante sur papier mais qui, un peu comme à Waimes même si cela a été ici dans une moindre mesure, a occasionné quelques frictions en début d’épreuve), et bien entendu la distance-reine, le fameux 95km !

La mise en grille se fait sous les yeux et les encouragements des champions de demain…

9h34 : le départ de la première vague du 45/65km est donné !

Suivi quelques minutes plus tard de la deuxième vague pour les mêmes distances.

Les ténors se mettent alors en place pour le départ du 95km. Massaer, Van Hoovels, etc… Il y a du beau monde aux premières lignes !

Les maillots distinctifs des leaders du classement général du BAMS sont là pour nous le rappeler, il s’agit bien d’une manche des Belgian Ardennes Marathon Series, la troisième après La Hallonienne début avril et les Cîmes de Waimes il y a une dizaine de jours.

9h54 : c’est parti pour la plus longue distance, que les meilleurs mettront 4 bonnes heures à boucler, sans doute bien plus pour la plupart des 465 partants…

L’Ardennes Trophy regorge de lieux insolites et magnifiques, comme cette charmille, un régal pour les participants comme pour les photographes !

Autre incontournable (c’est le cas de le dire), le gué de Winamplanche. Après une petite vingtaine de kilomètres de course, c’est Joris Massaer, vainqueur l’an dernier, qui mène les débats, emmenant dans son sillage Roel Verhoeven, Bas Peters et Kevin Van Hoovels.

On assiste à différentes techniques de passage, la plus prisée des meilleurs étant d’y aller franchement comme ici, histoire de ne pas perdre de temps ni de risquer de rester coincé dans les pierres qui forment le lit de la rivière…

Seul “inconvénient” du passage à haute vitesse, c’est qu’on se retrouve instantanément bien trempé. En cette journée plutôt chaude, ça ne fait toutefois pas de tort !

De chaleur, il en sera encore plus question dans ce qui constitue la partie la plus insolite de cet Ardennes Trophy : la traversée d’une serre de la Potagerie d’Antan à Tancrémont !

Chaleur à l’extérieur, soleil généreux… Effet de serre garanti ! Il devait faire pas loin de 40° là-dedans… Les exclamations des concurrents en y entrant, qui allaient de “ouch” à “raaah”, en passant par “pu**** !”, étaient révélatrices du choc thermique ressenti.

Après quelques dizaines de mètres, la sortie de serre est vécue comme une délivrance, et la petite descente qui suit faisait du bien aux organismes échauffés.

Nous voici à présent dans les célèbres escaliers de Marché. Vu d’ici, ça semble une formalité…

… mais les marches irrégulières sont précédées de portions rocheuses pas si faciles à négocier. Heureusement, après les pluies et orages de la veille, le soleil brille généreusement depuis le début de matinée et le terrain est relativement sec, contrairement à ce qu’on pouvait craindre.

Pas de répit, après la descente d’escaliers, l’ascension vers le cadre enchanteur du Château de Franchimont fait bien mal aux jambes !

Allez, on pousse bien fort sur les pédales dans les derniers mètres bien raides…

… pour arriver au gros ravitaillement du Château.

On y trouve évidemment le carburant local : la célèbre tarte au riz ! Difficile pour nous de passer dans la région sans faire un détour par la tarterie de Tancrémont… “Un quart de tarte au riz classique et un quart de tarte au riz spéculoos s’il vous plaît”. Poids vérifié sur la balance Vojo : 1408g. Gloups…

Sur l’aire d’arrivée, l’heure est à la réhydratation pour ceux qui en ont terminé avec le 45 et le 65km.

Mais voilà que le speaker annonce l’arrivée imminente du premier des 95km : Joris Massaer, qui signe sa 4e victoire sur l’Ardennes Trophy ! Il en termine en 4h04, avec une moyenne plus qu’honorable de 23,33km/h. Massaer devance Bas Peeters, 2e, de près de 6 minutes, et Kevin Van Hoovels, 3e, de plus de 9 minutes. Un top 3 identique à 2017 !

On retiendra aussi la belle performance de Maxime Dony, 5e au scratch, qui s’empare du maillot de Champion FCWB en Elite.

Julien Delaet, 8e de la course après trois crevaisons et une folle remontée, fait de même en Master 1 et ajoute un maillot à sa collection, avant de remettre en jeu celui de champion de Belgique au Raid des hautes Fagnes fin juin.

Les quatre autres champions FCWB 2018 : Loïc Hennaux (U23), Frédéric Dubois (M2), Bieke Machielsen (Dames) et Jean-Marc Monfort (M3).

2019 sera synonyme de 30e édition de l’Ardennes Trophy ! En attendant, les marathoniens se retrouveront à la Baraque de Fraiture le 10 juin prochain pour la Rockalienne, 4e manche des Belgian Ardennes Marathon Series.

Résultats :

Résultats complets sur Chronorace