Test | Moyeux Onyx : le charme de l'engagement instantané

Tech
3 janvier 2017 — Olivier Béart

Onyx est une petite marque américaine qui s’est faite connaître d’abord dans le monde du BMX avant celui du VTT, en proposant des moyeux dont la roue-libre a pour particularité d’être virtuellement sans aucun temps mort au moment de l’engagement. Une curiosité qui nous a donné envie de tester ces produits 100% made in USA.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-24Onyx est une petite marque américaine née dans le Minnesota, sur base d’une idée toute simple mais à laquelle personne n’avait pensé avant : appliquer le principe de l’antidévireur ou « sprag clutch » à l’univers du vélo. Ce type de mécanisme de roue-libre, très utilisé dans l’automobile et dans l’industrie, permet en fait à un axe de tourner dans un sens, mais pas dans l’autre, comme l’expliquent les deux schémas ci-dessous (issus d’une vidéo produite par Renold, fabricant de ce type de mécanisme pour l’industrie).

Le principe est que de petites cames touchent à peine l’axe et le laissent tourner librement dans un sens grâce à un ressort, mais se « cabrent » et viennent faire pression sur l’axe ainsi que sur le corps externe du mécanisme quand on tourne dans l’autre sens. Pour ceux qui ne visualiseraient pas encore vraiment et comme tout est toujours plus simple quand on l’explique avec des Lego, nous avons déniché cette petite vidéo sur Youtube :

[field name=iframe]

On trouve notamment ce type de pièces dans des tapis roulants, sur les chariots des montagnes russes (afin qu’ils roulent librement en descente… mais qu’ils ne risquent pas de dévaler lors des phases de remontée même en cas de panne) ou encore sur les démarreurs de motos, les fameux « kick ». Mais revenons à nos moutons, ou plus précisément à nos vélos.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-15Les moyeux Onyx ont d’abord trouvé leurs adeptes dans le milieu du BMX. Rien d’étonnant à cela dans la mesure où dans cette discipline, chaque centième de seconde compte et les relances sont aussi nombreuses qu’énergiques. Aujourd’hui, la marque vise le vtt, tant en enduro qu’en DH où c’est avant tout la rapidité d’engagement qui va également séduire, mais aussi en XC où c’est aussi la réduction des frottements qui va intéresser les crosseurs.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-22Ce mécanisme de roue-libre utilisé dans les moyeux Onyx présente en effet non pas un mais deux avantages. Les moyeux à engagement très rapide mais de conception classique supposent soit d’avoir plus de crans, soit plus de cliquets, voire les deux. Ce qui implique plus de frottements. Or, ce n’est pas le cas avec le principe utilisé par Onyx, qui permet de jouer sur les deux tableaux.

D’un autre côté, ce type de roue-libre implique de body-builder non seulement l’axe, mais aussi le corps du moyeu car les forces qui peuvent s’appliquer à pleine charge sont assez élevées. Cela se remarque sur la balance puisque le moyeu arrière Onyx pèse 446g… soit près de 100g de plus qu’un moyeu Chris King pas spécialement réputé pour sa légèreté. Une roue-libre en aluminium est toutefois en préparation (elle est actuellement en acier), histoire de passer sous les 400g. Mais il est vrai que même si on dit qu’il faut chercher en priorité à gagner du poids sur le train roulant, les grammes pris au centre de la roue ne sont pas ceux qui comptent le plus, loin de là.

A l’avant, le moyeu Onyx fait moins dans l’originalité, mais la marque a opté (comme à l’arrière) pour des flasques hautes et bien écartées, gage de rigidité une fois la roue montée. On note aussi la présence d’un système de réglage qui permet d’optimiser au maximum et d’ajuster au fil du temps le rapport frottement/prise de jeu des moyeux à l’avant comme à l’arrière.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-23Onyx ne faisant que des moyeux, ils compensent en offrant à peu près tous les standards imaginables. Boost, non Boost, quick release ou thru-axle, Lefty, roue-libre XD ou Shimano, disque 6 trous ou Centerlock : tout y est. Idem au niveau des couleurs, puisqu’on trouve un joli panel. Tout cela a par contre un prix, qui met les moyeux Onyx directement en concurrence avec les fameux Chris King : comptez 549€ pour l’arrière et 249€ pour l’avant… soit 30€ de plus qu’une paire de l’autre grande référence US. Pour l’anecdote, notez que USProbikes, qui importe les moyeux Onyx en France, importe aussi des moyeux Stealth à plus de 1000€ la paire ! Mais même déjà au tarif des Onyx, impossible d’espérer se monter une paire de roues à moins de 1000€.

Moyeux Onyx : le test terrain

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-6Pour ce test, l’importateur français USProbikes a mis à notre disposition une paire de roues typée enduro en 27,5 », montées avec des jantes Notubes Flow et 32 rayons. Du classique et éprouvé avec des composants que nous connaissons, ce qui va nous permettre de nous concentrer sur les moyeux. Ce ne sont pas les composants les plus faciles à tester, mais l’originalité des Onyx va tout de même nous permettre de sentir assez rapidement plusieurs choses.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-1Une des premières choses qui frappe, c’est l’absence totale de bruit. Pas de « tictictic », ni de « dzzzzzz » et encore moins de « clac » à l’engagement. Bienvenue dans le royaume du silence ! C’est un détail, d’ailleurs un peu perturbant au départ, mais on s’y fait vite. Par contre, d’autres utilisateurs des sentiers (piétons,…) ou vos potes de sortie peuvent parfois être surpris car on ne vous entend plus trop arriver.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-3Nous n’avons pas la prétention d’avoir senti une différence flagrante au niveau de la fluidité des moyeux, surtout sur une paire de roues enduro montées avec des gros pneus. Prétendre tester ce paramètre en lançant la roue dans le vide à la main n’a pas non plus beaucoup de sens car c’est en charge que la fluidité doit être testée.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-7N’empêche, il est clair qu’il n’y a pas de frottements exagérés et, quand on démonte l’ensemble, on se rend compte que tous les composants sont de qualité et les tolérances bien respectées. Signalons aussi que cette opération est d’une très grande simplicité, ce qui donne confiance pour tout ce qui touche à la maintenance. A noter que la roue-libre est « graissée à vie » et ne nécessite normalement aucun entretien. Nous nous sommes aussi bien amusés à les emmener dans les pires flaques de boues durant les quasi trois mois de test et ils n’en ont absolument pas souffert.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-4Et ce fameux engagement instantané ? Le ressent-on ? Clairement, oui, c’est quelque chose qu’on remarque. D’abord en y faisant attention, puis dans certains circonstances comme dans les passages trialisants où c’est un atout assez évident. Quand on se place dans le cadre d’un usage plus XC (même avec un bike d’enduro, on peut faire « comme si ») sur un tracé très sinueux plein de relances, c’est aussi très agréable.

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-9Par contre, quand on se demande si c’est un avantage décisif, ne versons pas dans l’euphorie. Oui, c’est très agréable, oui c’est sans doute un avantage dont on pourrait mesurer les effets avec un vélo bardé de capteurs, mais cela ne va pas révolutionner votre façon de rouler et sur beaucoup de vélos/riders, il y a bien d’autres paramètres à optimiser.

Verdict

onyx_hubs_moyeux_test_copyright_obeart_vojomag-20Magnifiquement construits, les moyeux Onyx respirent la qualité. Ils bénéficient également d’un avantage technique unique dans le milieu du vélo, avec cette fameuse roue-libre qui limite les frottements tout en permettant un engagement immédiat. Sur le terrain, nous avons vu que c’est très agréable et clairement avantageux dans certains situations. Néanmoins, n’attendez pas à ce que cela révolutionne votre façon de rouler et leur tarif hyper élevé les réservera à une élite. Mais si vous avez les moyens et que vous êtes amateur de très belles pièces originales, ne boudez pas votre plaisir, vous ne devriez pas le regretter.

bloc-test_onyx

Liens utiles : https://onyxrp.com – www.usprobikes.com