Test | Freins Shimano XTR Race : retour en grâce

Tech
17 novembre 2016 — Olivier Béart

Alors qu’ils avaient accumulé les petits soucis lors de notre premier test longue durée, les freins Shimano XTR Race ont été modifiés et, aux dires de la marque, fiabilisés. C’est ce que nous avons voulu vérifier  avec une nouvelle paire, que nous roulons maintenant depuis près d’un an. Et qui semble, fort heureusement, avoir bien redressé la barre.

shimano_xtr_freins_test_copyright_obeart_vojomag-1Souvenez-vous : en août 2015, nous publions les conclusions de notre test longue durée du groupe Shimano XTR Di2. Outre la transmission et ses composants électroniques, nous avons aussi eu l’occasion d’éprouver les freins Shimano XTR BR-M9000. Et le résultat s’était montré peu concluant avec comme problèmes principaux des soucis de constance du freinage, de garde des leviers et de manque de puissance. Après avoir essayé un changement de plaquettes et de disques, Shimano France a ensuite purement et simplement changé nos freins par une version revue et corrigée apparue fin 2015. Nous sommes donc repartis d’une feuille blanche.

Les freins Shimano XTR Race BR-M9000

shimano_xtr_freins_test_details_weight_copyright_obeart_vojomag-1Les freins Shimano XTR existent en deux versions : Race (nom de code BR-M9000) et Trail (BR-M9020). Le premier, testé ici, mise tout sur la légèreté, alors que le second joue plus la carte des réglages, de la puissance et du refroidissement pour les longues descentes. Sur la balance, la différence se chiffre à environ 40g, mais les deux versions restent plutôt légères.

Il faut dire que côté poids, les freins Shimano XTR Race font fort. Avec un ensemble avant à 190g (levier/étrier), on est face à un des modèles les plus légers du marché ! Le même ensemble Magura MT8 est à 199g, un Sram Level ULT pèse 215g et un Hope X2 Race est aussi à 200g. Seul Formula fait mieux avec le R1 Racing qui tourne autour de 170g. On avait rarement connu Shimano en tête de la course au poids, mais on ne peut que s’en réjouir.

Pour arriver à ce résultat, Shimano a sorti la grosse artillerie : corps des leviers et étriers deux pistons en magnésium, leviers de freins en carbone, plaquettes de freins sur support aluminium et visserie titane,… tout y est ! Au niveau du prix, on est évidemment dans le haut de gamme, mais dans la bonne moyenne avec un tarif qui se situe entre Formula/Hope (les moins chers) et Sram/Magura (qui sont plus onéreux), même si tous se tiennent dans une fourchette assez réduite. Notez aussi que vu que les freins Shimano sont très répandus, il y a régulièrement de bonnes affaires à faire, sur le Web comme en magasin…

shimano_xtr_freins_test_copyright_obeart_vojomag-5Cela dit, au niveau du poids, les freins Shimano XTR Race perdent quelques plumes quand on y ajoute les disques. En XTR, il s’agit d’office de disques Centerlock qui nécessitent un moyeu adapté (Shimano, Dt Swiss, etc). D’autres disques en 6 trous existent au catalogue Shimano, mais pas au niveau XTR. Même si ce n’est officiellement pas recommandé, nous avons aussi rouler ces freins avec d’autres disques (Magura notamment) et le résultat était excellent.

Dans le cas qui nous occupe ici, avec 130 et 116g en 180/160mm, signalons tout de même que les derniers modèles Centerlock sont plus légers que par le passé et se rapprochent du poids de disques classiques. Ils sont aussi dotés de petites « ailettes » en aluminium en bordure intérieure de la piste de freinage pour aider au refroidissement.

shimano_xtr_freins_test_copyright_obeart_vojomag-9Le montage de nos nouveaux freins XTR M-9000 est toujours aussi facile. Trouver le bon alignement se fait en quelques secondes, tout comme le placement sur le cintre grâce aux colliers fins. Le dispositif de sécurité imposant d’appuyer avec une petite pointe pour ouvrir ledit collier n’est pas très pratique et ne nous semble pas indispensable mais il s’agit d’un détail (photo ci-dessous).

Les leviers n’ont pas pris de jeu au cours du test, mais la magnifique finition métallisée est assez fragile et supporte mal les frottements ainsi que les impacts. Les freins sont des accessoires assez peu exposés mais quand même.

On sent aussi que Shimano a apporté un soin particulier aux aspects techniques quand il est question de purge (à l’huile minérale). Le frein arrière devant passer par l’intérieur du cadre sur notre vélo de test, nous avons pu le vérifier directement : ici aussi, c’est une question de secondes quand on a un peu l’habitude.

Ce qui a changé

shimano_xtr_freins_test_copyright_obeart_vojomag-8Les soucis rencontrés avec la première version s’expliqueraient par la présence de pistons en résine (reconnaissable à leur couleur noire) dont le retour en place après plusieurs freinages répétés était loin d’être optimal. Vu qu’ils tardaient à revenir en place, ils pouvaient donner l’impression d’un frein qui chauffe (frein devenant dur et point de contact très direct à cause de l’huile qui se dilate) alors que ce n’était pas le cas, et entraîner également une variation de la garde avec un point de contact tantôt très direct, tantôt à aller chercher presque sur le cintre.

shimano_xtr_freins_test_details_weight_copyright_obeart_vojomag-20Depuis, ces fameux pistons ont été remplacés par des modèles blancs renforcés en céramique. Et quelques autres petites modifications ont semble-t-il aussi été effectuées sans que la marque s’étende plus sur le sujet. Comme quoi, le diable se cache souvent dans les détails et de petites choses peuvent suffire à ruiner une réputation. Qui, en plus, dans le cas de Shimano, était excellente au niveau des freins. Il ne s’agissait pas non plus d’un souci isolé, puisque nous l’avons aussi rencontré dans le cadre de notre test longue durée du groupe XT M-8000. Là aussi, des modifications ont été apportées et nous ne manquerons pas de vérifier si elles ont porté leurs fruits. Dans le cas du XTR en tout cas, on peut dire que la barre a été bien redressée comme nous allons le voir.

Shimano XTR Race BR-M9000 : le test terrain

freins_shimano_xtr_m9000_test_copyright_obeart_vojomag-7Pour vraiment éprouver le frein au niveau de sa puissance, nous avons fait le choix de rouler non seulement en 180mm comme sur la première paire défectueuse, mais aussi de passer sur un disque de 160mm à l’avant comme à l’arrière. Si cette solution ne conviendra pas aux pilotes lourds pour qui un poil plus de puissance sera indispensable, pour des crosseurs de 70 à 80kg, un petit disque suffit amplement. Car nous avons cette fois enfin entre les mains un vrai bon frein constant,  facilement dosable et à la puissance adaptée au programme pour lequel il est conçu.

On ne ressent plus aucun manque ni aucune imprévisibilité contrairement aux premiers modèles de XTR Race qui sont passés entre nos mains

Un Magura MT8 reste plus puissant, mais un poil plus brutal. Les nouveaux Sram Level jouent un peu entre les deux, mais on est en tout cas un cran au-dessus des Hope X2 Race, plus connus pour leur fiabilité à toute épreuve que pour leur « force brute ». Quoi qu’il en soit, on ne ressent plus aucun manque ni aucune imprévisibilité contrairement aux premiers modèles de XTR Race qui sont passés entre nos mains. Ouf !

freins_shimano_xtr_m9000_test_copyright_obeart_vojomag-3On peut donc enfin profiter du toucher particulièrement doux des leviers, qui se montrent un poil moins directs et plus faciles à doser que les XT. Le point de contact est franc, mais on a un peu plus de marge de manoeuvre et ce n’est pas pour nous déplaire. Le côté compact des leviers ainsi que la très faible largeur des colliers est aussi très appréciable pour bien dégager le poste de pilotage et l’ergonomie des leviers ravira les amateurs de freinage à un doigt. On peut néanmoins regretter que la toute petite vis de réglage de la garde ne soit pas plus accessible. Heureusement, on n’y touche pas trop souvent.

freins_shimano_xtr_m9000_test_copyright_obeart_vojomag-6Côté fiabilité, après un an de roulage de la nouvelle version, c’est bien simple : RAS ! Quel dommage que Shimano n’ait pas réussi à présenter cette version du premier coup ! Au niveau de l’usure des plaquettes, c’est raisonnable, mais sans plus et n’espérez pas faire beaucoup plus de 1000km en conditions mixtes. On sent que Shimano a préféré jouer la carte de la performance, surtout sur les plaquettes organiques à support en aluminium. Néanmoins, nous n’avons plus eu de souci de contamination (sans prendre plus de précautions qu’avec les premières) et elles ne sont pas non plus parties en fumées en une sortie lorsque nous les avons emmenées dans les pires conditions. A noter aussi que le montage de plaquettes métalliques, voire des versions dotées de petites radiateurs de refroidissement est toujours possible au cas où.

Verdict :

shimano_xtr_freins_test_copyright_obeart_vojomag-2Après un gros loupé sur sa première génération de freins XTR, Shimano a bien redressé la barre. On peut regretter qu’aucun rappel officiel n’ait été lancé même si la sécurité des utilisateurs n’était pas en danger et s’il semble que tous les propriétaires de la première version ne se sont pas plaints des mêmes soucis que nous. Mais il apparaît néanmoins que la marque échange sans difficulté les freins de première génération dont la défectuosité est avérée. Aujourd’hui, on peut enfin apprécier les qualités de ces freins particulièrement légers mais dont les performances sont parfaites pour un usage XC/Marathon exigeant. Espérons qu’il n’y ait plus de ratés à l’avenir, histoire que les freins Shimano retrouvent l’image de fiabilité et de performance qu’ils avaient jusque là.

bloc-test_freins_shimano_xtrLiens utiles : le site Shimanonotre test longue durée du groupe XTR & du groupe XT