STRIDE - Le Bikepark indoor sort de terre

Nature
15 février 2016 — Paul Humbert

À Strasbourg, en Alsace, un impressionnant chantier vient de débuter en toute discrétion. De nombreux VTTistes passent quotidiennement sur l’autoroute, à quelques centaines de mètres de là où un des plus grands bike park couverts d’Europe voit le jour. STRIDE est un beau projet dont nous vous parlerons régulièrement. Dès que les 12.000 mètres carrés aménagés auront ouvert leurs portes, il y a fort à parier que les gens viendront de loin pour parcourir la plus grande pumptrack indoor au monde ou une des nombreuses autres zones. Rencontre, une semaine après le début des travaux :

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-11Dans le quartier de Cronenbourg (qui a donné son nom à une bière bien connue), les bâtiments de la SNCF s’étalent sur plusieurs centaines de mètres de long. C’est au bout de l’un d’entre eux que nous retrouvons Gilles Andres et Laurent Wintermantel, deux des trois associés à l’origine de STRIDE (Géraldine Strub manque à l’appel). Ces trois associés sont tous issus des milieux de l’enseignement, de l’entrainement, du marketing et du sport. stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-2Ce projet de bike-park est né d’un « brainstorming » entre ces amis de longue date. Il y a maintenant plus de 3 ans, Gilles était à la recherche d’un projet dans lequel se lancer et c’est au fil de leurs discussions qu’est née cette idée. Imaginé sur le modèle des structures existant outre-Atlantique, la grande aventure du bike-park de Strasbourg a commencé un vendredi midi autour d’un repas.

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-7S’en suit alors une longue période de recherche et d’étude de marché. Cette dernière s’est terminée au Canada et aux Etats-Unis où les associés se sont lancés sur les routes en direction de Milwaukee, de Cleveland, de Syracuse et de Toronto dans l’archi-célèbre Joy-Ride 150, une des référence internationale des bike-park indoor. Sur place, ils ont pu rencontrer leurs homologues, valider certains éléments de leur projet et en éliminer d’autres.

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-12De retour en France, les associés se lancent dans la recherche de locaux, la levée de fonds et les formalités administratives. En plus de 2 années, le projet STRIDE a survécu sans fléchir à trois périodes d’élections successives, une belle performance !

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbertUn premier plan est dessiné, il mêle dans les différentes zones des modules en terre et des zones en dur. Ce projet, jugé trop dangereux et trop lourd à réaliser, est finalement abandonné sur les conseils des gérants des bike-parks canadiens.

bp4Accueillir dans de bonnes conditions des débutants, des jeunes, des familles et des pilotes expérimentés, voilà tout le challenge de cette petite équipe. Il faudra également que les riders puissent évoluer et faire grimper leur niveau en trouvant des modules qui leurs sont adaptés. Derrière STRIDE, le nom du bikepark se cache, bien évidemment, une contraction de « Strasbourg » et de « Ride » mais également, en anglais, l’idée de progression et de dépassement de soi.

bp5Dans son nouveau local, STRIDE abritera une pumptrack de 2300 mètres carrés (dont vous pouvez voir les plans et les premières images), une zone « street », un bac à mousse, une table molle et un parcours XC dont la longueur sera comprise entre 800m et 1km. Une zone « skinnies » plus technique sera proposée avec 3 niveaux de difficultés. Une zone draisiennes sera construite à côté des locaux « fermés » qui abriteront une salle de pause et de restauration, des vestiaires, une zone de stockage pour les abonnés et des salles de conférence (ou de goûter, en fonction du public…).

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-5Gilles, Laurent et Géraldine nouent petit à petit des partenariats avec des acteurs du sport et des structures plus généralistes. On pourra ainsi retrouver des vélos en location à l’entrée du bike park. Une grande zone « événementielle » pourra accompagner les évolutions du bike-park. On pourra éventuellement y voir une ligne de bosses ou pourquoi pas des concerts, des défilés de mode ou des salons, toutes les portes sont ouvertes.

BP2Dans ce local atypique de la SNCF reconverti en terrain de sport, les architectes jouent avec les éléments du décor et les voies de chemin de fer. Les VTTistes plongeront dans les voies, ils les surplomberont et utiliseront les éléments du décors.

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-13Dans ce local construit au début du siècle dernier, deux entreprises feront naître le bikepark : BikeSolutions s’attèle depuis plusieurs jours à la construction de l’immense pumptrack en enrobé qui deviendra la plus grande jamais construite sous un toit, et Hoverall s’occupera de la zone « park ». Tout au long de la construction, c’est de nombreux contrats CDD qui seront signés et au moment de l’ouverture prévue pendant l’été 2016, des contrats CDI verront le jour.

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-15Ce projet de grande ampleur est unique en France et peu d’exemples similaires existent en Europe. Il faudra compter approximativement entre 12 et 16 euros par jour pour accéder à STRIDE dont le coût a été estimé par ses créateurs à plus de 1,3 million d’euros. Bien entendu, des offres à l’heure, au jour et à la saison seront proposées.

stride-bike-park-indoor-strasbourg-2016-vojo-paul-humbert-14C’est avec grand intérêt que nous avons découvert les prémices du bikepark indoor qui deviendra très rapidement incontournable. Derrière la construction d’un « produit », nous assistons également à la réalisation d’un superbe projet mené à bout de bras par trois passionnés de vélo à la recherche d’un beau challenge ! Nous ne manquerons pas de vous faire vivre les prochaines étapes de la construction de STRIDE où nous irons poser nos roues dès la première journée d’ouverture !

Suivez l’actualité du Bikepark sur la page Facebook de STRIDE : www.facebook.com/strasbourgindoorbikepark

Visuels Bikepark: BikeSolution