Skyde : la fourche en titane 3D

10 octobre 2016 — Olivier Béart

La petite marque française Skyde, connue pour ses cadres en titane, vient de se lancer dans un nouveau défi : l’impression 3D. Et pas par la voie la plus facile car ce n’est pas juste pour des pattes ou une douille de direction comme on a déjà pu le voir par ailleurs… mais carrément pour la conception d’une fourche, basée sur la cinématique Fior issue de la moto. Nous avons vu le premier prototype et le boss de la marque, Ronnie, lors du Roc d’Azur. 

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-1Une photo “teasing” sur Facebook avait attiré notre attention quelques jours avant le Roc, en montrant une potence à la forme inhabituelle, ainsi qu’une douille de direction ultra plate. Nous avons donc contacté Ronnie Calvet pour en savoir un petit peu plus et qu’il nous rende visite avec son vélo sur le Roc. Et c’est là que nous avons découvert la bête : une fourche suspendue en titane imprimé en 3D !

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-11Le créateur des cadres Skyde nous explique : “Nous utilisons le brevet de la suspension française Fior, qui existe dans la moto depuis les années 80, mais qui n’a jamais été déclinée dans le vélo pour des questions de poids. Pour être exact, on a retrouvé des principes similaires sur les vtt BMW et White, mais pas de façon aussi poussée. Et c’était lourd. Ici, l’impression 3D nous ouvre des portes”

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-17Malgré la présence d’un grand nombre de pièces, cette nouvelle méthode de production permet d’arriver ici à un poids de seulement 1,2kg ! Le secret : tout est creux ! “Je me suis très vite intéressé à l’impression 3D, d’autant que le titane, notre matériau de prédilection, fait partie des matériaux les plus adaptés à cette technique. Sans cela, impossible de faire des pièces creuses aussi complexes.”

L’intérêt de la cinématique Fior est d’être anti-pompage et de ne pas plonger au freinage (un peu comme la fourche Motion, dont nous vous avons déjà parlé et que nous sommes en train de tester). Elle fonctionne, comme on le voit, sur base d’un assemblage complexe de biellettes, couplées à un amortisseur classique (ici un RockShox Monarch).

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-12De par son volume, la fourche impose de réaliser un cadre adapté au niveau du triangle avant. “C’est parfait pour nous vu que nous sommes avant tout des concepteurs de vélos sur-mesure ! Ici, nous avons simplement coupé un cadre que nous avions en stock et adapté la fourche pour les premiers tests, mais le but est de proposer un ensemble complet et mieux intégré”.

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-13Autre aspect qui tient à coeur à Ronnie, tout est fait en France : “Il y a déjà une belle expertise en la matière en France ! Pour le moment, le coût est élevé, mais cela va baisser très, très vite. Non seulement les outils et la production, mais on a aussi un gain sur la matière première dans la mesure où on travaille par addition et pas par soustraction. Ici, toutes les pièces de la fourche sont imprimées en même temps par la machine et pas les unes après les autres. Là aussi il y a de belles économies qui sont faites. Au final, on devrait arriver à un prix très concurrentiel”.

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-17L’homme est aussi très clair sur le fait que la fourche que nous avons sous les yeux n’est qu’un premier prototype. “ll y a encore beaucoup de travail. C’est un premier prototype pour montrer sur quoi nous travaillons, ce que nous savons faire, et aussi pour trouver des investisseurs. Pour développer la fourche bien sûr, mais aussi pour aller plus loin dans la démarche au niveau de l’impression 3D et pour rapatrier l’ensemble de notre production de cadres en France. Nous sommes déjà revenus d’Asie vers l’Europe, mais nous avons pour ambition de tout faire en interne à brève échéance.” 

skyde_3d_copyright_obeart_vojomag-16L’idée est belle, mais le chantier est ambitieux ! Nous souhaitons bonne chance à la marque et si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur www.skydecomp.fr