Paez, Claes et Van Hoovels en vedettes au Roc d'Ardenne 2017

2 mai 2017 — Olivier Béart

Le Roc d’Ardenne a une nouvelle fois fait vibrer Houffalize ce week-end avec la star colombienne du marathon Leonardo Paez  qui s’impose sur la longue distance UCI devant le champion de Belgique Frans Claes. De son côté, Kevin Van Hoovels signe un retour fracassant à la compétition avec à la clé une victoire sur le Roc 55km du samedi et sur le RocTrophy. Retour sur ce beau week-end ensoleillé. 

Malgré une affluence moins importante que certaines autres années, le Roc d’Ardenne à Houffalize continue d’attirer une belle foule avec plus de 1200 partants sur le Roc du samedi et quelque 650 sur le marathon le dimanche, sans compter sur les différentes randos. Les conditions météo des années précédentes et les parcours parfois jugés un peu fades par les participants peuvent expliquer ce recul, mais cette année nous avons constaté que si le tracé reste assez roulant, de nouvelles sections techniques de toute beauté ont été ajoutées et des efforts ont été faits.

Roc d’Ardenne

Si une épreuve nocturne comptant pour le Roc Trophy a déjà eu lieu le vendredi, c’est le samedi que les hostilités ont vraiment démarré avec l’épreuve la plus populaire, le Roc d’Ardenne 55km. Pour son retour à la compétition après une longue pause et l’arrêt de sa carrière professionnelle suite à sa non sélection pour les Jeux Olympiques de Rio, Kevin Van Hoovels a signé un retour fracassant à la compétition.

Il s’impose sur l’épreuve la plus populaire en 2h26, devant un invité de marque, le Français John Gadret qui a tout de même terminé 3e du Tour d’Italie en 2011 ! Michiel Van Aelbroeck est 3e à moins d’une minute après avoir lâché Robby De Bock et Milan Levecke. Signalons aussi la très belle 7e place de notre reporter-marathonien Julien Delaet (team Bike4Life), ce qui renforce sa 2e place au classement du Roc Trophy disputé sur 3 épreuves (nocturne, Roc et marathon) derrière Van Hoovels.

Roc Marathon

Si les trois dernières éditions ont été remportées par le Danois Sören Nissen, on savait qu’un nouveau nom allait s’inscrire au palmarès vu que ce grand habitué était absent cette année. Et ce n’est pas n’importe lequel, puisque c’est le grand spécialiste Colombien Leonardo Paez, 4e du dernier Cape Epic, qui s’est imposé.

Le champion de Belgique Frans Claes a aussi bien profité du Cape Epic (où il a terminé 10e avec Sébastien Carabin – 16e aujourd’hui à Houffalize) pour se préparer et il est en forme ! Après sa 3e place à Laissac, il termine ici 2e de cette nouvelle épreuve UCI, se plaçant désormais parmi les meilleurs marathoniens de la planète. Le podium est complété par Sascha Weber.

Chez les Dames, la victoire revient à l’Autrichienne Christina Kollman qui a profité de son aisance technique (et surtout du manque d’aisance de sa plus proche poursuivante) pour s’imposer devant la Norvégienne Jeannette Persson.

La championne de Belgique Alice Pirard décroche la 3e place.

On l’a dit, le parcours du Roc d’Ardenne reste globalement roulant et on trouve d’autres épreuves nettement plus techniques et avec plus de singletracks dans les Ardennes belges.

Néanmoins, les appels des coureurs semblent avoir été entendus et plusieurs belles portions ont été ajoutées, principalement dans des sapinières avec beaucoup de pente et de grosses racines que Leonrado Paez survole ici avec aisance.

Cette descente du côté de Bertogne restera notamment dans les mémoires. Ici, Joris Massaer est en action ; il termine 2e belge et 8e du général.

Il devance Kevin Van Hoovels, décidément pas fatigué par ses deux premiers jours de course et qui termine ce Roc Marathon à une superbe 9e place. Il remporte logiquement le Roc Trophy avec une confortable avance.

Notre ami Julien Delaet serre les dents (à droite). Malgré un marathon un peu moins flamboyant (mais qu’il termine tout de même à la 42e place !), il conserve sa 2e place sur le Roc Trophy devant Jean-Marc Monfort qui montre qu’il a toujours des ressources à 50 ans !

La fête de termine à Houffalize et on vous donne rendez-vous l’an prochain pour une édition qui, on l’espère, poursuivra dans la voie du cru 2017 qui était probablement un des meilleurs depuis la création de l’épreuve. Quant à nous, nous avons roulé le marathon en toute fin de peloton avec la brigade verte de la Mountain Biker Foundation Belgium afin de rendre les sentiers aussi propres, voire plus propres qu’avant le passage des concurrents du week-end. Une belle histoire que nous vous raconterons très vite !

Résultats complets : www.chronorace.be