La chronique de Titouan : le début d'une grande aventure

18 mai 2017 — Olivier Béart

2017 est une année de changement pour Titouan Carod. Fini les études, fini la catégorie U23 : le jeune Français rentre dans la “cour des grands”. Et pas par la petite porte puisqu’il intègre d’emblée une des meilleures équipes de la planète, le BMC Racing Team, aux côtés de Julien Absalon. Titouan nous fait le plaisir de nous raconter ses débuts dans une première chronique qui en appelle d’autres au long de la saison. Nous lui laissons la parole…

Après une coupure le moment est venu de reprendre l’entrainement. Finie la vie d’étudiant. La saison 2017 s’annonce différente. Je repars de zéro, une nouvelle vie commence pour moi, celle de pilote professionnel avec un changement de catégorie. Pour mon passage en Elite je voulais aussi essayer de franchir un palier en intégrant une plus grande structure. Le BMC MTB Racing Team est exactement ce que je recherchais du fait de son professionnalisme et son expérience du haut niveau. Nous avons pris contact à Vallnord en septembre dernier, et les choses se sont faites très rapidement.

A partir du 1er Janvier 2017, j’ai intégré officiellement le team BMC. Je pars dans l’inconnu, avec un team étranger, un nouveau vélo, de nouveaux coéquipiers… dont un certain Julien Absalon.

Le premier rassemblement de l’équipe a eu lieu en suisse, j’étais à la fois excité mais nerveux aussi. Le fait de se retrouver dans une des meilleures équipes mondiales, ça impressionne! Franchement, quand on est extérieur au team comme je l’étais on ne s’attend pas à ça ! Je voyais les coureurs plus inaccessibles, l’ambiance plus stricte, la «rigueur» Suisse quoi. Mais au contraire elle est très famille et je me suis très vite intégré. Tout le monde est très soudé, que ce soit les athlètes ou le staff.

Le changement d’équipe entraine un changement de matériel, j’ai découvert deux nouveaux vélos. J’ai commencé à rouler le Fourstroke, le tout suspendu de chez BMC, début novembre. Je l’ai rapidement pris en main. J’adore son côté sécurisant qui te pardonne beaucoup en descente et t’offre un grip assez incroyable. J’apprécie également la transmission Shimano Di2 qui est nouvelle pour moi aussi.

Je roule également avec le Teamelite, le semi rigide de chez BMC qui est très surprenant. Je suis resté agréablement surpris par la Micro Travel Technology qui apporte énormément de confort sans pour autant nuire à la performance.

Après de longues semaines d’entrainement, il était temps de remettre un dossard sur la première manche de Coupe de France à Marseille. C’était également ma première course sous les couleurs BMC. Ce fut une course compliquée mais enrichissante. Je prends la 9ème place après avoir craqué dans le dernier tour. Cette course était le premier test grandeur nature, je sais maintenant ce qu’il me reste à travailler à l’entrainement en sachant que les premiers objectifs (Coupe du Monde) sont dans deux mois.

La semaine suivante, je suis au départ de Montichiari en Italie. Le niveau est très relevé avec une belle start list. C’était également la première course avec l’équipe au complet. La course s’est mieux déroulée que la semaine précédente, avec une 8ème place à l’arrivée, et surtout un dernier tour correct.

De l’Italie, j’ai pris la direction de la Suisse pour un stage VTT avec l’équipe qui s’est conclu sur la Coupe de Suisse à Rivera sur un circuit que j’apprécie beaucoup. Le niveau était encore relevé avec la présence du champion Olympique Nino Schurter. Je réalise une course complète et termine à une satisfaisante 3ème place derrière les deux grands noms du VTT mondial.

Après quelques jours de repos, je repars pour le dernier gros bloc d’entrainement avant les Coupes du Monde. Malgré la fatigue de l’entrainement, je me rends en Allemagne à Heubach 15 jours plus tard. Les sensations n’étaient pas au rendez-vous sur ce circuit très exigent, mais cela reste une bonne course de préparation pour la suite.

Après une semaine dans la continuité des deux précédentes je me suis rendu à Solothurn en Suisse, pour la troisième manche de la Coupe de Suisse. Les conditions météorologique étaient très compliquées avec de la pluie et du froid pour la course. Les sensations étaient nettement meilleures que la semaine précédente et point positif : je réalise un gros dernier tour pour aller chercher une belle 5ème place malgré un départ raté.

Place Maintenant à mes deux premières Coupes du Monde en Élite. Je suis à la fois très excité de courir en Coupe du Monde, retrouver l’ambiance mais aussi un peu nerveux de m’aligner dans la cour des grands. Je pars un peu dans l’inconnu mais confiant. Je ne me fixe pas d’objectif résultat pour ces deux courses mais acquérir de l’expérience et me situer pour préparer la suite.

Je vous donne rendez-vous après ces deux Coupes du Monde pour une prochaine chronique.

Suivez Titouan Carod au jour le jour via sa page Facebook et son compte Instagram
Découvrez également l’interview que Titouan Carod et Julien Absalon nous avaient accordé en début de saison : www.vojomag.com/rencontre-julien-absalon-titouan-carod-lavenir-se-prepare/
Images : Jérémie Reuiller, EgoPromotion, Olivier De Vaulx et BMC