2016 marque un tournant dans la carrière sportive de Morgane Charre. Après avoir connu les sommets en 2012 avec son titre de championne du Monde de descente, Morgane revient à l’essentiel cette année, à ce qu’elle aime: le vélo. La française fait partie des compétitrices les plus passionnées par leur sport que nous ayons eu la chance de rencontrer. Gentille, discrète et sincère, Morgane nous ouvre les portes de sa “vie de pro rider”. Dans cette chronique, elle nous fait part de ce qu’elle aime, de ce qui l’anime et elle nous a déjà promis de nous écrire régulièrement ! 

À cette période de l’année, tous les riders et compétiteurs français sont face à la même problématique : on cherche à fuir l’hiver et ses conditions pas toujours idéales pour se préparer au mieux à la saison qui approche.

12772863_10156592527640243_1731284487_o

Ces dernières années j’essayais de jongler entre mon emploi à temps plein à Annecy et cette quête de ride. C’était pas toujours évident bien sûr, mais cet hiver, pour la première fois, j’ai la chance d’être libre d’aller où je le souhaite pour faire du vélo. J’ai quitté mon emploi fin Décembre et j’ai le temps de rouler, de m’entraîner et de m’amuser. C’est un rêve qui se réalise! Je re-découvre par exemple le plaisir des sessions BMX « à la cool » et sans pression. J’aurais pu choisir l’hémisphère Sud mais pour différentes raisons (outre l’aspect financier) j’ai préféré rester en Europe et explorer des régions comme l’Italie, l’Espagne ou même le Sud de la France. L’herbe n’est pas toujours beaucoup plus verte à l’autre bout du monde…

12787147_10156615544935243_958196768_o 12790050_10156615545925243_532112729_oJ’ai toujours aimé partir à l’aventure, sans plan défini. Dans cette idée, mon copain James et moi avons trouvé un nouveau camarade de route: John, un van que l’on a aménagé en  “petit chez-nous” pour partir découvrir de nouveaux horizons! Inutile de préciser qu’on a prévu beaucoup de places pour tous nos jouets à roues dans le coffre ! Une fois aménagé, ni une ni deux, nous étions sur la route en direction de l’Italie pour profiter des températures clémentes et des nombreux trails.

IMG_6225Nous commençons par un peu de DH sur les pistes mythiques de SanRemo, histoire de se chauffer les bras et les suspensions. Ce spot est une sorte de légende de la DH Européenne. Depuis des années, des piliers comme Roberto Vernassa développent le VTT dans les environs. J’ai régulièrement fais étape là-bas depuis que je roule et j’ai toujours autant de plaisir à y retourner.

1974481_10156649106145243_439095081_nNous nous sommes ensuite rendu à Sospel, un petit village du Sud de la France où les chemins ont l’air de raconter l’histoire des siècles précédents. C’est fou d’imaginer que des chemins datant de centaines d’années, simplement nettoyés (sans plus d’aménagements) puissent être des chemins aussi parfaits pour l’enduro ! C’est pourtant ce que Ash et Brice de l’association “Sospel-MTB” nous ont fait découvrir. Nous n’avons pas été déçus du voyage !

IMG_6177Et voilà, c’était déjà l’heure de la première course de la saison à Blausasc (06). C’est l’une des rares avant la première manche de Coupe du Monde à Lourdes alors j’en profite pour me remettre dans le bain. La piste est très courte mais intense, il y a beaucoup de sauts et l’adhérence est assez précaire dans la poussière du Sud.

_DSC8049_1

Photo : Nicolas Brunet

Tous les riders ont le sourire, l’ambiance est top! Je suis trop contente de revoir tout ce petit monde des courses après plusieurs mois d’off-season.  Sans pression pour cette premiere course mais avec quand meme l’envie de bien faire, je prends mes marques sur la piste et je me lâche pendant les 2 manches chronométrées. Première course et première victoire sur mon Bergamont, je suis super contente! 

IMG_5980Après cette petite étape, on est repartis du côté de Punta Ala en Toscane. J’ai découvert cet endroit il y a seulement quelques semaines et je dois dire que je me plais à y retourner. Les plages et les paysages sont superbes, on se croirait sur une île déserte! Mais surtout, ce qui nous intéresse, c’est qu’il y a des dizaines de trails: de la DH à l’enduro en passant par des pumptrack pleins de flow.

On a donc profité de quelques jours pour rouler et pour s’entraîner ici. Au programme, toutes sortes de vélo, du renforcement musculaire sur la plage et plein d’autres bons moments. Je suis toujours émerveillée par le côté sauvage de cet endroit: à peine on quitte les routes goudronnées et on se retrouve au milieu de forêts denses et sauvages que l’on croirait tout droit sorties d’Amazonie.

McVojoUne fois de retour à la maison, le décompte a bien commencé, dans deux semaines je pars pour la première Coupe du Monde à Lourdes qui marquera le début d’une saison à fond pendant laquelle je compte bien profiter!

IMG_6275Photos: James McKnight & Morgane Charre

Vous pouvez retrouver l’interview de Morgane Charre réalisée lors de son passage chez Bergamont, ici: www.vojomag.com/interview-morgane-charre-passe-pro-avec-bergamont

Partager cet article :