Race Against the Machine : Martin Maes, chasseur de drone

16 avril 2020 — Olivier Béart

Lors de la trêve hivernale, Martin Maes a entendu parler de la présence de quelques très bons pilotes de drones de course en Belgique. Et il a voulu les mettre au défi sur une de ses pistes d’entraînement dans la région de Liège, histoire de voir si cet engin télécommandé serait capable de le suivre. Le tout a bien entendu été filmé, et voici le résultat en vidéo, accompagné d’un petit portfolio exclusif puisque Vojo était présent lors du tournage.

Pour Martin Maes, que ce soit en compétition ou lors de chaque sortie de préparation, il n’y a qu’une seule chose qui compte : la vitesse. Aller vite, le plus vite possible.

En guise d’introduction à son projet, Martin explique : « Depuis peu, en plus des stabilisateurs, des caméras d’action et des drones conventionnels auxquels on commençait à être habitués, on a vu apparaître des drones de course, ce qu’on appelle des drones fpv. J’ai été assez impressionné de voir à quelle allure leurs pilotes sont capables de les faire évoluer, et avec quelle précision … C’est super impressionnant, surtout à vive allure ! ».

Il n’en fallait pas plus pour donner à Martin l’idée d’un format de course original, qu’il a filmé avec la complicité d’une petite équipe de production. Martin a tout simplement challengé le drone et son pilote, et leur proposant d’organiser une course sur une trace de « downhill ».

Après quelques repérages consécutifs, Martin et le drone de course, par l’intermédiaire de son pilote, se sont littéralement tiré la bourre pour une descente d’anthologie ! D’où le nom qui a aussi été donné à ce projet : Race Against The Machine.

Quand on parle de drone de course, on devrait plutôt parler au pluriel, puisque ce sont deux drones qui ont été mis à contribution lors de ce challenge… après que le premier ait été crashé à pleine vitesse contre un arbre, nécessitant des réparations trop importantes pour pouvoir poursuivre le tournage. C’est donc sa doublure qui a été appelée à la rescousse. Mais rassurez-vous, la première machine a pu être réparée depuis et elle a repris son envol !

« Ce projet était réellement fun à produire. Et la sensation de poursuite avec le drone était assez grisante aussi … ! », sourit Martin. Et de conclure : « J’espère qu’on aura autant de plaisir à regarder la vidéo que j’en ai eu la réaliser. »

L’histoire ne dit pas si Martin a déjà décidé de challenger une autre machine, par exemple sur son simulateur ou aux manettes d’une console … avant de retrouver les sentiers et le chemin des compétitions d’enduro. En attendant, lui aussi met son temps à profit pour rester en forme, en respectant les consignes de confinement.

Crédits :
https://www.instagram.com/getinagency/
https://www.instagram.com/ivmovies/

NB : On peut enfin préciser, à toutes fins utiles, que le tournage a eu lieu en amont des directives dictées par la situation sanitaire qu’on connaît actuellement, et que Martin a simplement choisi de publier la vidéo à un moment qui lui semblait opportun.