World Cup XC #5 | Vallnord :
Absalon, l'orgueil d'un champion

Sport
5 septembre 2016 — Olivier Béart

La saison 2016 de XC a été particulièrement riche, notamment grâce à l’intensité apportée par les Jeux Olympiques et la procédure de sélection qui les a précédés. Elle vient de se conclure en fanfare avec une magnifique finale sur le circuit de Vallnord en Andorre. Après la déception de Rio, Julien Absalon avait à coeur de terminer sur une meilleure note. Et pas simplement en remportant le général de la Coupe du Monde. Ce qu’il a fait, mais en y ajoutant la manière pour décrocher sa 33e victoire après une belle bagarre avec Ondrej Cink et son éternel rival Nino Schurter, hélas écarté un peu vite sur crevaison. Retour en images sur le dernier XC international de l’année 2016 avec notre grand portfolio exclusif.

ALLAndorre, c’est un parcours naturel qui a également pour particularité d’être le plus haut de la saison. Il convient donc de bien y gérer ses efforts, comme l’an dernier où nous avions assisté à de beaux duels et à quelques surprises pour les championnats du Monde. Et cette année encore, il y a de l’enjeu.

Sur la ligne, pendant que José Hermida reçoit un petit cadeau pour fêter la dernière course internationale de sa carrière, Julien Absalon se concentre. Grâce à sa victoire au Mont-Ste-Anne en l’absence de Nino Schurter qui préférait se concentrer sur Rio, il est désormais le leader de la Coupe du Monde. Mais si une 10e place peut lui suffire pour s’imposer, il est clair qui ne va pas s’en contenter et qu’un champion de sa trempe aura à coeur de réagir après avoir connu un “jour sans” aux Jeux Olympiques où il a terminé 8e alors que tout le monde s’attendait à le voir tenir la dragée haute à Nino Schurter.

5, Stirnemann, Matthias, Moebel Maerki MTB Pro Team, , SUI 3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA 4, Koretzky, Victor, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA 2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI 1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA 7, Valero Serrano, David, MMR Factory, , ESP 6, Flückiger, Mathias, Stoeckli Pro, , SUI 8, Sarrou, Jordan, BH-SR Suntour-KMC, , FRA 14, Fontana, Marco Aurelio, Cannondale Factory Team, , ITA 10, Coloma Nicolas, Carlos, MMR Factory, , ESP 11, Vogel, Florian, Focus XC Team, RC Gränichen, SUI 29, Hermida Ramos, José Antonio, Multivan Merida Biking Team, , ESP 16, Flückiger, Lukas, BMC MTB, , SUI 24, Markt, Karl, Haibike Oetztal Pro Team, , AUT 12, Giger, Fabian, Kross, , SUI14h20 : le dernier départ de la saison 2016 est donné. En tête après le coup de pistolet, on ne compte presque que des Suisses et des Français ! Un bel indicateur de la domination de ces deux nations sur le XC mondial ces dernières années.

Photo by Paul Foulonneau | GripGrab Media Crew

Pourtant, au départ, après un petit coup de bluff du médaillé de bronze de Rio, Carlos Coloma (qui reculera ensuite au classement jusqu’à la 22e place)…

21, Cink, Ondrej, Multivan Merida Biking Team, , CZE…c’est le Tchèque Ondrej Cink qui pointe en tête en début de course sur un circuit qu’il affectionne tout particulièrement et où il a déjà signé quelques belles performances comme une 2e place en 2013 ou encore un podium derrière Schurter et Absalon lors des Worlds 2015.

1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA 2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUIDerrière lui, justement, ce sont les deux légendes du VTT qu’on retrouve dans le rôle des poursuivants. 3 médailles d’or olympiques aux trousses, ça cause !

1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA 2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUISi Nino Schurter semble fort, comme toujours, Julien Absalon semble quant à lui dans des dispositions complètements différentes par rapport à Rio il y a deux semaines. Même si les apparences sont parfois trompeuses, on a l’impression de le sentir plus hargneux et vif que le Suisse qui, il est vrai, a répondu à pas mal de sollicitations depuis son titre olympiques. Mercredi encore, nous avons partagé une bière et un hot-dog en sa compagnie lors de la soirée Scott à l’Eurobike !

3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRAUn peu plus loin, Maxime Marotte et Stéphane Tempier restent au contact. Le pilote BH n’est peut-être plus aussi frais qu’en tout début de saison, mais il se montre une fois de plus comme un des pensionnaires les plus réguliers du top 5 qu’il n’a quasiment pas quitté depuis le début de l’année. Quant à Stéphane Tempier, il est clairement revenu à son meilleur niveau et la première moitié de saison n’est plus qu’un mauvais souvenir.

2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI 21, Cink, Ondrej, Multivan Merida Biking Team, , CZEAux avant-postes : coup de théâtre ! Dans la plus longue côte du parcours, Julien Absalon attaque. Nino Schurter semble collé au sol… et pour cause : il a crevé de l’arrière. Mieux vaut ici qu’à Rio, mais quand même. Il doit laisser filer Cink…

2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI… Et c’est finalement dans un groupe en lutte pour la 10e place qu’il se retrouve. Son coup de pédale ne montre plus la même hargne et, contrairement à La Bresse où il avait aussi été retardé par des crevaisons avant de remonter jusqu’en 4e position, il se contente cette fois de rester dans les roues et d’assurer sa 2e place au général.

1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRAPendant ce temps, porté par ses supporters, Julien Absalon s’envole seul vers une victoire qui tombe au meilleur moment pour le remettre sur les rails en vue de la saison 2017.

Photo by Paul Foulonneau | GripGrab Media Crew

Ondrej Cink assure quant à lui sa deuxième place, comprenant rapidement qu’il ne pourrait pas revenir sur le Français.

17, Tempier, Stephane, Bianchi Countervail, , FRADerrière ce duo et avec la crevaison de Schurter, il reste une belle troisième place à prendre. Et c’est Stéphane Tempier qui semble le mieux placé pour s’en emparer. Hélas, alors qu’il s’était détaché de ses poursuivants, un saut de chaîne l’oblige à s’arrêter. Il perd de précieuses secondes, mais il terminera néanmoins 5e.

30, Rodriguez Guede, Pablo, MMR Factory, , ESPOn pense la troisième marche du podium acquise à Maxime Marotte, mais c’était sans compter sur le retour de Pablo Rodriguez Guede, petit nouveau chez les Elites après avoir été un des maîtres en U23 l’an dernier.

30, Rodriguez Guede, Pablo, MMR Factory, , ESP 3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRAOn le croît un peu jeune pour résister à l’expérimenté Marotte, mais l’Espagnol ne se laisse pas impressionner. Non content de répondre aux attaques du pilote BH, il n’hésite pas à en lancer lui aussi. Et il fait mal au Français !

1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRAAvec une avance confortable, Julien Absalon se présente seul dans la dernière ligne droite. Il salue ses fans et s’abreuve de leurs cris : il voulait ce succès, il l’a eu. Rio était bel et bien un accident, c’est désormais une évidence. Même si Nino Schurter reste le meilleur biker du moment, Absalon montre qu’à 36 ans, il reste son rival le plus dangereux, toujours prêt à l’attaquer, à le pousser dans ses derniers retranchements et à profiter de la moindre de ses erreurs.

1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRASans effusion de joie débordante mais avec un sourire qui en dit long, le pilote le plus titré de l’histoire du vtt fait encore tourner les compteurs un cran plus loin avec un 7e globe de cristal et un 33e succès en Coupe du Monde. Et ce n’est pas fini, puisqu’il rempile en 2017… au moins !

3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA 30, Rodriguez Guede, Pablo, MMR Factory, , ESPPour la troisième place, la lutte est sans merci et c’est Pablo Rodriguez Guede qui crée la surprise en s’imposant au sprint face à Maxime Marotte ! Entre le Suisse Lars Forster et lui, on sent qu’on va s’amuser dans les prochaines années avec la nouvelle génération ! Marotte peut se consoler en se disant que même avec la 3e place, il n’aurait pas pu rattraper Schurter au général et lui souffler la 2e place puisqu’il termine avec 948 points contre 980 pour le Suisse.

2, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI 29, Hermida Ramos, José Antonio, Multivan Merida Biking Team, , ESPQuelques minutes plus tard, c’est un autre duo qui se présente sur la ligne… dans un tout autre état d’esprit ! Après sa crevaison, Nino Schurter a roulé les derniers tours en compagnie d’une autre légende, José-Antonio Hermida. Pour sa dernière Coupe du Monde, Schurter insiste pour le laisser passer et c’est main dans la main qu’ils franchissent la ligne.

29, Hermida Ramos, José Antonio, Multivan Merida Biking Team, , ESP 21, Cink, Ondrej, Multivan Merida Biking Team, , CZE 44, Litscher, Thomas, Multivan Merida Biking Team, , SUIPrésent sur les Coupes du Monde depuis 20 ans (il a été champion du Monde Junior en 1996), le bouillant Espagnol est un des pilotes les plus respectés et appréciés du paddock. Toujours disponible et souriant, son départ va laisser un vide. Mais on comprend qu’à 38 ans il ait envie de passer à autre chose même s’il a encore été capable de signer de belles performances cette saison !

29, Hermida Ramos, José Antonio, Multivan Merida Biking Team, , ESPBye bye José ! Et Santé !

La course des Français

8, Sarrou, Jordan, BH-SR Suntour-KMC, , FRADerrière Julien Absalon, Maxime Marotte et Stéphane Tempier, tous trois sur le podium, Jordan Sarrou a aussi signé une très belle performance en décrochant la 10e place. Proche de la tête de course au début, il a ensuite reculé autour de la 15e place, mais il a terminé en force pour décrocher un nouveau top 10.

4, Koretzky, Victor, BH-Sr Suntour-KMC, , FRASon coéquipier Victor Koretzky, une fois encore très en forme, a par contre connu un ennui technique assez inhabituel. Alors qu’il était avec les meilleurs et qu’il semblait capable de finir une nouvelle fois sur le podium, il a perdu une… pédale ! Même s’il est reparti après s’être arrêté au poste d’assistance, il n’a pu faire mieux que 24e. Rendez-vous l’an prochain !

48, Drechou, Hugo, Calvisson VTT, , FRAKoretzky termine juste derrière Hugo Drechou qui, s’il n’est clairement plus au niveau de 2015, signe une belle 23e place à Andorre. Un résultat qui est d’autant plus à saluer qu’on apprendra après la course que le pilote du Calvisson vtt a terminé l’épreuve avec un poignet fracturé ! Bon rétablissement !

65, Martinez, Miguel, Tropix MC41, , FRAMiguel Martinez est 32e (à 40 ans!), Pierre-Geoffroy Plantet 58e, Benoît Igoulen 64e et Emelien De Poortere 77e.

Du côté des Belges

33, Scheire, Ruben, Habitat, , BELAprès sa très belle 11e place aux Jeux Olympiques de Rio, Ruben Scheire a fait face à une opposition plus nombreuse sur cette finale de Coupe du Monde, qu’il termine néanmoins à une belle 27e place.

50, Schuermans, Jens, Versluys, , BELJens Schuermans, l’autre olympien belge, termine quant à lui 30e et on se dit que, comme Scheire, il a le potentiel nécessaire pour viser plus haut. Suite à l’annonce de l’arrêt du team Versluys l’an prochain, les spéculations vont d’ailleurs bon train pour savoir où il ira en 2017 …

52, De Vocht, Bart, Versluys Pro, , BELDidier Bats est 31e et Bart De Vocht (photo) 48e.

37, Carabin, Sebastian, Merida Wallonie, , BELSébastien Carabin est quant à lui 50e de cette finale de la Coupe du Monde 2016. Avant d’envisager peut-être un passage vers le marathon, discipline où certains observateurs pensent qu’il pourrait lutter avec les meilleurs ? L’avenir nous le dira !


1, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRAEn attendant, Julien Absalon savoure son titre, conquis lors de la 200e Coupe du Monde de l’histoire du vtt. Imaginez, quand on fait le calcul, on se rend compte que le Français a remporté près d’1/6e de ces courses !

Quant à nous, nous espérons que vous avez apprécié de suivre l’intégralité de la Coupe du Monde 2016 sur Vojo et nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures ! A bientôt !

Résultats complets : www.vojomag.com/news/wc-vallnord-absalon-lorgueil-champion