Lorsque nous avons vu pour la première fois les images de la nouvelle selle Specialized Power, on ne peut pas dire qu’elle a déclenché chez nous un grand enthousiasme. La faute à un physique qu’on qualifiera pudiquement de “particulier”… mais qui cache une réelle beauté intérieure. C’est en tout cas ce que notre test longue durée a montré car aujourd’hui, même si son look nous semble toujours aussi particulier, notre fessier ne peut plus s’en passer pour les longues sorties ! Voici pourquoi.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-6La Specialized Power est la dernière née des selles de la gamme Body Geometry de la marque américaine. Le moins qu’on puisse dire, c’est que son design interpelle avec son nez court et son arrière large. Et ce n’est pas qu’une impression visuelle : son bec a été tronqué de 30mm et la partie arrière est bel et bien élargie.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-11Le but de ce design particulier de la Specialized Power, combiné à une très large ouverture centrale, est d’optimiser encore plus la circulation sanguine au niveau du périnée par rapport aux selles Body Geometry classiques. Quand les modèles classiques de la marque doivent permettre de conserver au-moins 50% de la circulation sanguine en position neutre, la Power permet quant à elle de conserver le même taux de circulation sanguine même en adoptant une position plus agressive. Au départ, la Power a été pensée plutôt pour la route, mais elle est aussi tout à fait adaptée au vtt, ou du moins à certains types de pratiques comme nous le verrons un peu plus loin.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-4Quand on sort son mètre et qu’on la compare à une Specialized Romin 143 plus classique, la Power Pro 143 de notre test ne fait pas 143mm de largeur externe (bord à bord) comme la Romin, mais 152mm. En fait, les appuis restent les mêmes et il faut toujours tenir compte de la largeur entre les tubérosités ischiatiques (traduction : les deux petits os que vous sentez quand vous vous asseyez – voir images ci-dessous) pour faire son choix parmi les différentes largeurs proposées par Specialized, mais la Specialized Power dispose d’excroissances latérales qui élargissent la selle.

2-Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2La largeur optimale de notre modèle de test, 143mm, a été définie suite à une étude posturale Body Geometry Fit réalisée dans un Concept Store Specialized proche de la rédaction de Vojo (Helios à Theux, en Belgique pour ceux qui connaissent). C’est évidemment la “Rolls” pour avoir en plus un placement parfait sur le vélo grâce à un examen de nombreux paramètres qui vont bien au-delà de la seule selle. Prise de mesures, évaluation de la souplesse, discussion par rapport à la pratique et aux attentes : tout y passe et le résultat s’est avéré très pertinent pour un prix dans la moyenne des études posturales et somme toute raisonnable par rapport au temps passé (comptez 200€ et 2h30).

3-Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2Cela dit, ce n’est pas un passage obligé et il existe des méthodes plus simples, comme par exemple un examen rapide de la largeur de votre écartement ischiatique qui peut être réalisé sans surcoût par un revendeur. Quoi qu’il en soit, nous vous recommandons tout de même de passer par un magasin avant l’achat de cette selle car le choix de la bonne largeur est crucial sur une selle aussi atypique.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-2 Avant d’aller sur le terrain, signalons qu’elle existe en quatre niveaux de finition : S-Works (rails et coque carbone FACT, rembourrage niveau 1 (fin), 160g, 279,90€), Pro (rails titane creux, coque carbone FACT, rembourrage niveau 1, 179,9€), Expert (rails titane creux, coque nylon renforcée carbone, rembourrage niveau 2 (plus épais), 139,90€) et Comp (rails CrMo, coque nylon renforcée carbone, rembourrage niveau 2, 89,90€). A noter enfin que la Power est présentée comme unisexe et convient donc aussi aux Dames (ce que nous n’avons cependant pas eu l’occasion de vérifier). C’est le modèle Pro que nous avons testé. Nous l’avons pesé à 218g, soit le poids annoncé par Specialized à quelques grammes près.

Specialized Power : le test terrain

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-14Notre essai de la selle Power s’est déroulé sur une longue période, puisqu’elle a été montée sur le Open O-1.1 qui nous a servi de base pour le test longue durée du groupe électronique Shimano XTR Di2, soit 1500km. Même si le choix du modèle et les réglages ont été optimisés pour l’auteur de cet article, trois autres testeurs ont eu l’occasion de l’utiliser et le verdict est sans appel : si son look est discutable, son confort fait l’unanimité dans le cadre d’un usage rando sport/marathon !

Des selles confortables, il en existe beaucoup. Mais la Power se démarque vraiment de tout le reste de la production quand il s’agit d’enchaîner les heures de selle sur de longues distances. C’est la première fois que nous ne ressentons pas la moindre sensation d’engourdissement, ni même le moindre petit début d’irritation après plus de 6h de selle sur des distances de plus de 100km comme nous avons eu l’occasion d’en faire quelques-unes lors de ce test. Il y a d’autres marque/modèles que nous apprécions beaucoup et qui offrent un très bon confort dans ces circonstances, mais pas à ce point.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-9Dès le premier contact, elle se montre très accueillante et flatteuse pour l’arrière-train malgré sa coque carbone et son rembourrage fin qui s’adressent à des bikers au fessier bien rodé même si elle filtre bien les vibrations. Mais la selle Specialized Power offre un vrai confort de par sa forme et elle parvient à confirmer sur la durée, ce qui est son gros point fort.

Quant à son côté “power”, c’est vrai que c’est une selle sur laquelle on est bien calé et qui offre un excellent maintien du bassin quand on pousse fort sur les pédales, ainsi qu’une excellente liberté au niveau des cuisses (peu de frottements), mais cet aspect lié au rendement passe un peu au second plan par rapport au confort royal qu’elle offre.

Selle_Specialized_Power_test_Copyright_OBeart_VojoMag-12Specialized aurait-il inventé la selle parfaite ? Hélas non, les choses ne sont pas si simples ! Pour un usage rando sport et marathon, on s’approche effectivement de la perfection. Mais dès qu’on sort de ces deux pratiques, on aperçoit vite quelques limitations. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la quasi absence de bec n’est pas un handicap dans les ascensions très raides. C’est plutôt sa largeur importante qui est régulièrement gênante quand il faut passer derrière la selle. Cette impression s’atténue quand on utilise une tige télescopique, mais elle ne se fait jamais complètement oublier. 8 à 10mm de plus qu’une selle classique, ça peut sembler peu, mais en pratique, c’est beaucoup. En usage XC sur des circuits contemporains très engagés, comme en enduro, même si nous savons que plusieurs pilotes l’utilisent aussi pour ces pratiques, notre avis est qu’il vaut mieux passer son chemin et rester sur un modèle plus classique, un peu moins large au niveau des extrémités. Specialized pourrait peut-être à l’avenir développer une version purement vtt de la Power dont le design des bords faciliterait les passages derrière la selle sans remettre en cause son confort pour ceux qui, comme nous, ont du mal à se faire à sa largeur importante. Qui sait…

Verdict

Pour un usage sur de longues distances, la selle Specialized Power n’a pas son pareil et c’est un véritable coup de foudre. On ne s’est toujours pas vraiment habitués à son physique, mais elle n’est pas prête de quitter notre monture ! Elle s’est aussi montrée particulièrement résistante et elle semble encore presque neuve malgré les conditions climatiques parfois sévères dans lesquelles le test s’est déroulé (regardez les images du test XTR Di2 pour vous en convaincre). Des défauts, nous ne lui en avons pas vraiment trouvé mais par contre, nous avons clairement vu ses limites et sa largeur importante, gênante si les passages très techniques se répètent, la rendra inadaptée au XC pur sur des circuits exigeants façon World Cup, ainsi qu’à l’enduro. Un biker averti…

spe-power

Plus d’infos : www.specialized.com