La RockShox SID est sans aucun doute la plus célèbre des fourches de XC. Après avoir été un peu occultée par la RS-1 sur les vélos des meilleurs pilotes du Monde ces dernières saisons, elle est de retour plus en forme que jamais avec une version allégée et dotée d’une nouvelle cartouche Charger Damper inspirée des Pike et Lyrik. Nous étions impatients d’éprouver la RockShox SID 2017 sur nos terrains habituels. C’est désormais chose faite. Verdict :

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-2-2Apparue il y a bientôt 20 ans, la RockShox SID a toujours été une référence parmi les fourches légères destinées à un usage XC. Mais, ces dernières années, elle avait eu tendance à devenir une fourche de trail disponible avec un débattement allant jusqu’à 120mm. Au sein même de la gamme RockShox, sa cousine RS-1 lui faisait également de l’ombre et c’est surtout elle qu’on voyait sur les vélos des pilotes sponsorisés sur les Coupes du Monde. Pour ce nouveau millésime, la marque de suspensions du groupe Sram a décidé de revenir aux fondamentaux en recentrant la RockShox SID 2017 sur un usage purement XC.

Premier point : la RockShox SID 2017 n’est plus disponible qu’en 100mm de débattement maximum (80mm en option) et pas plus. Cela a permis à la marque d’optimiser tous les paramètres au niveau du châssis en vue d’obtenir le meilleur compromis possible en matière de poids et de rigidité.

Si le look global ne change pas fondamentalement, l’ensemble du châssis de la RockShox SID 2017 est bel et bien nouveau. Comme nous avons déjà eu l’occasion de vous l’expliquer dans cet article paru au moment de la présentation, du poids a été gagné un peu partout sur les fourreaux avec une partie basse toujours creuse comme sur la précédente version mais encore plus travaillée, ainsi qu’un arceau redessiné. L’axe boulonné Maxxle Lite est désormais de série. Sur la version WorldCup testée ici, on aperçoit l’ensemble té/pivot dans sa version carbone, également remanié comme sur le modèle en alu.

Sur la balance, nous sommes un peu restés sur notre faim par rapport au poids annoncé et surtout par rapport à la grande rivale Fox F32 StepCast

Au total, le gain de poids annoncé tournerait autour de 100g, et RockShox annonce un poids de 1366g pour la SID World Cup 2017… en 27,5”. Nous étions donc impatients de peser la version 29” (qui représentera le plus gros des ventes) et de voir ce qu’il en est sur notre fidèle balance. Et là, nous sommes un peu restés sur notre faim, puisqu’elle nous a indiqué 1480g avec pivot coupé à 18cm et axe (1510g avec l’expandeur spécial pour pivot carbone).

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-3-2Dans l’absolu, c’est léger, mais on s’attendait à mieux. Le gain par rapport à la précédente version n’est pas flagrant (nous avons dans nos archives un poids de 1565g pour une SID XX World Cup 29 avec blocage au guidon mais sans axe de roue)… mais c’est aussi et surtout 130g de plus que la nouvelle Fox F32 Step Cast, sa concurrente directe que nous avons pesée à 1350g exactement dans la même configuration que la SID !

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-17Bref, on sent que RockShox n’a pas tout misé sur le poids, et cela se voit aussi au niveau de l’interface roue/fourche qui a été travaillée dans la lignée de la fourche Lyrik d’Enduro. La nouvelle SID 2017 est désormais compatible avec les Torque Caps, qui permettent de presque tripler la surface de contact entre les coupelles du moyeu et le bas de la fourche. Il s’agit d’un standard ouvert que de plus en plus de marques de roues devraient proposer à l’avenir, mais rassurez-vous, des roues classiques se montent sans souci sur la nouvelle SID. On ne profitera pas de l’avantage au niveau de la rigidité et il faudra juste être un peu plus patient au montage de la roue car de petites coupelles ne se positionneront pas parfaitement d’elles-mêmes dans les larges échancrures de la fourches, mais il n’y a aucune contre-indication mécanique.

Enfin, pour être complet dans l’analyse du châssis, on relèvera encore deux autres détails intéressants : les bagues de guidage et les joints sont nouveaux et travaillés pour offrir une meilleure fluidité, et le système de maintien de la Durit de frein est remplacé par un tout simple mais génial système de “chicane” qui permet de maintenir la Durit fermement sans devoir utiliser d’outil. On adore !

Amortissement et pièces internes

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-13Au-delà du poids et de la rigidité, l’autre point crucial pour faire une bonne fourche, c’est ce qu’il y a à l’intérieur ! Pour revenir au top, la RockShox SID 2017 est dotée d’une toute nouvelle cartouche Charger Damper, directement inspirée de celle qui équipe les fameuses Pike et Lyrik, véritables références dans leur segment enduro.

Exit le Motion Control ; la cartouche Charger est un système fermé avec un vase d’expansion (sorte de “chaussette” noire en caoutchouc visible sur le haut de la fourche). Le piston, visible ici sur l’image de droite dans une cartouche de démo dotée d’un corps transparent, est d’un diamètre de 10mm. Il est plus petit que sur les fourches d’enduro, ce qui est logique, puisqu’il doit prendre place dans des plongeurs de 32mm sur la SID.

La plage de réglage de la compression a été élargie à 19 clics bien distincts afin que la SID convienne à un plus vaste panel de riders sans devoir recourir à un tuning spécifique (pour les femmes ou les bikers plus lourds). Le système de blocage a aussi été revu et fonctionne désormais au moyens de “shims” (petites rondelles). Il compte une position intermédiaire qui freine légèrement la compression, et il se montre très ferme en position “off” pour répondre aux demandes des compétiteurs même s’il y a toujours un système de blow-off (lui aussi revu) pour éviter les dégâts au cas où on rencontre un obstacle lorsque la fourche est bloquée.

rockshox_sid_worldcup_2017_token_copyright_obeart_vojomag-6Du côté gauche de la fourche, on trouve la cartouche Solo Air, dont le volume est ajustable au moyen de “bottomless tokens” qui permettent de modifier la courbe de compression de la fourche. En ajoutant ces petits cylindres, on réduit le volume de la chambre d’air, ce qui va avoir pour effet d’augmenter la force nécessaire pour arriver en fin de course. Pour notre part, nous avons arrêté notre choix sur deux tokens (on peut en monter jusque 4) et une pression de 80psi pour un pilote de 75kg. C’est 20psi sous les recommandations de RockShox, ce qui donne une fourche plus onctueuse sur les premiers centimètres, alors que les tokens aident à éviter de talonner et redonnent du maintien à la fourche à partir du milieu du débattement.

Nous avons aussi particulièrement apprécié la facilité d’accès aux tokens, qui se fait désormais au moyen d’un outil similaire à celui utilisé pour les écrous de cassette. Un excellent choix, qui diminue le risque d’abîmer l’empreinte par rapport aux systèmes habituels nécessitant l’utilisation d’une grosse clé plate.

Tarifs et versions

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-1-2L’accès à la famille RockShox SID 2017 se fait avec le modèle RL, disponible à partir de 655€. Mais attention : si on dispose du nouveau châssis (avec ensemble té/pivot alu), c’est toujours le système d’amortissement Motion Control DNA à l’intérieur ! Idem pour la SID XX avec blocage hydraulique (922€ avec pivot alu). La nouvelle cartouche Charger est présente à partir de la SID RLC (922€ avec pivot alu) et sur la SID World Cup testée ici qui est affichée à 1255€ avec té/pivot carbone.

Un blocage au guidon est aussi disponible en option avec la cartouche Charger moyennant un supplément de 75€, mais il s’agit d’un système à câble (excellent et très souple soit dit en passant). Tous les modèles sont disponibles en version 15x100mm et Boost 15x110mm, ainsi qu’en format 27,5” et 29”. Les modèles 29” Boost sont aussi compatibles 27,5 Plus.

RockShox SID World Cup 2017 : le test terrain

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-21Après avoir trouvé très rapidement nos réglages (détaillés ci-dessus) malgré un éventail de possibilités très vaste, nous avons pu profiter pleinement des qualités de la nouvelle RockShox SID 2017 montée sur le Canyon Lux que Sram nous a confiés pour ce test. La précédente SID avait de très beaux restes et on apprécie toujours de la retrouver sur certains vélos qui passent entre nos mais, tout comme la Reba qui en est particulièrement proche. Mais ici, on sent qu’on a passé un cap.

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-24Un peu comme avec la RS-1, on a l’impression de se retrouver avec une petite fourche d’enduro et la filiation avec les Pike et Lyrik est évidente. Bien sûr, on a moins de débattement, mais dans le cadre d’un usage XC/Marathon, on retrouve cette sensation de fourche collée au sol et d’une grande onctuosité sur les successions de chocs. Pas de tremblotte, pas de vibrations parasites, jamais de sensation d’arriver en butée ou de taper : la nouvelle SID assure en toutes circonstances et nous n’avons trouvé aucune situation dans laquelle elle semblait dépassée par les événements.

La qualité d’amortissement de la nouvelle RockShox SID équipée de la cartouche Charger est pour nous la nouvelle référence dans le segment

Il y a quelques mois, la Fox F32 avait remporté notre grand test de fourches de XC, et nous aurons bientôt l’occasion de vous proposer une confrontation directe entre la SID 2017 et la nouvelle Fox F32 Step Cast. Mais en attendant, la qualité d’amortissement de la nouvelle RockShox SID équipée de la cartouche Charger est pour nous la nouvelle référence dans le segment. Réglée avec 2 tokens et une pression un peu plus basse que celle conseillée, le confort est royal, les petits chocs complètement éliminés et aucun gros impact ne lui fait peur. C’est impressionnant au point qu’on la sort volontiers d’un programme purement XC, où seul son débattement limité finit par limiter un peu les ardeurs et rappelle qu’on commence à être hors sujet.

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-26Le système de réglage de la compression est très efficace et aide bien à trouver le compromis parfait. Quant au blocage, c’est bien qu’il soit là vu qu’il s’agit d’une fourche de XC, mais une fois les bons réglages trouvés, on ne ressent pas le besoin de l’activer systématiquement tant le pompage dans les relances est faible. Et quand on y touche pour de longues portions de route ou un gros sprint, on apprécie sa souplesse et l’ergonomie de la mollette. Bref, de ce côté, c’est un sans-faute !

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-27La rigidité fait aussi des progrès notables. L’ancienne SID, conçue au départ en 26”, accusait un peu le coup sur ce chapitre en 29″ et le nouveau châssis apporte une amélioration assez facilement perceptible, surtout pour les pilotes agressifs et lourds. Désormais, la SID n’est plus une fourche réservée aux crosseurs légers, et la précision de pilotage y gagne également. Elle supporte aussi le montage de disques de 200mm. Nous n’avons pas testé, mais en 180mm ça ne bronche pas d’un poil. Nous avons aussi essayé la SID avec et sans Torque Caps. Il y a une petite différence, mais même sans, on sent bien que le châssis lui-même a gagné en rigidité.

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-22La RockShox SID 2017 atteint-elle la perfection ? On est presque tentés de dire que oui. Sur le terrain, le poids ne se sent pas, et on est bien en présence d’une fourche très légère, mais le “weight weenie” qui sommeille en chaque crosseur ne pourra s’empêcher de penser qu’il ne roule pas avec la fourche la plus light du marché. Sur ce point, Fox a réussi une véritable rupture et pas RockShox. Nous avons hâte de les confronter de manière directe pour voir laquelle a le meilleur compromis poids/performances/rigidité. En attendant, un autre point nous a un peu déçus : la qualité des stickers qui servent de décoration sur la SID. La peinture est belle et solide, mais les autocollants se marquent et se décollent encore trop facilement. A revoir car à ce tarif, ça fait mauvais genre.

Verdict

rockshox_sid_worldcup_2017_copyright_obeart_vojomag-23La nouvelle RockShox SID 2017 tient toutes ses promesses… ou presque. Le poids vérifié sur la balance est une petite déception, mais on l’oublie très vite sur le terrain tant les modifications apportées à cette nouvelle génération replacent la SID en tête de notre classement des meilleures fourches de XC du moment. Son amortissement fabuleux atteint un niveau de raffinement rarement vu en XC et sa rigidité la rend apte à supporter les pires traitements. Vivement la confrontation directe avec la Fox F32 Step Cast, il va y avoir du sport ! 

bloc-test_rockshox_sid_2017

Liens utiles : le site SramNotre présentation de la SID 2017 lors de sa sortie en avril 2016