Roc Marathon : La victoire pour Porro, le bonheur pour Carabin

Sport
9 octobre 2015 — Olivier Béart

Le Belge Sébastien Carabin est toujours très en forme au moment du Roc d’Azur, où il a déjà réalisé plusieurs belles performances. Mais cette fois, il est passé tout près de l’exploit en prenant la 2e place à une poignée de secondes seulement de l’Italien Samuele Porro, vainqueur. Et pourtant, il y avait du très gros niveau, avec notamment le champion du Monde Lakata et tous les meilleurs marathoniens de la planète soucieux de briller sur cette épreuve World Series particulièrement prestigieuse. C’est parti pour revivre la course avec notre portfolio complet :

8.00-roc-marathonVous avez certainement entendu parler des dures intempéries qui ont frappé le Sud de la France récemment. Si elles ont relativement épargné Fréjus et les parcours du Roc, elles ont malgré tout laissé quelques traces, comme ces inhabituels bourbiers qui encerclent la base nature et qui salissent les hommes et les machines dès les premiers mètres.

8.33-roc-marathonL’inévitable descente du Fournel… les premiers sont déjà passés, et les bikers des vagues suivantes tentent d’en découdre au mieux avec les rochers de ce passage mythique.

8.42-roc-marathonQui a dit que le fatbike n’était que pour la neige et le froid ? Ce n’est pas le format de roues majoritaire sur le Roc, mais on croise quand même quelques gros boudins sur les parcours (non, cette phrase n’a pas de double sens).

8.44bis-roc-marathonIl y a beaucoup de Belges sur les courses du Roc d’Azur. C’est même la 3e nation représentée malgré la distance, après les Français et les Italiens. Ici, Steven De Wilde du gros club flamand Waasland MTB Team.

9.13-roc-marathonCanaries ? Californie ? Non, Côte d’Azur ! Une fois encore, les paysages du Roc subjuguent par leur beauté.

9.24-roc-marathonSimon Stiebjahn, du team Bulls, passe avec quelques secondes d’avance sur le groupe de tête en début de course. Mais il va vite se faire rejoindre et on retrouve la plupart du temps une dizaine de coureurs en tête de l’épreuve.

9.25-roc-marathonParmi eux, le Belge Sébastien Carabin, toujours très en verve au Roc, mais qui semble dans une forme particulièrement intéressante sur ce Roc Marathon. “J’ai roulé en Grèce la semaine dernière dans des conditions très similaires. C’était une super préparation pour le Roc, au niveau du terrain et de la chaleur”, nous explique-t-il à l’arrivée.

9.25bis-roc-marathonL’Allemand Jochen Kass est également très en verve sur le premier tiers de la course. Il terminera finalement 6e à 4 minutes de la tête de course.

9.31-roc-marathonLes coureurs du team italien Trek-Selle San Marco (ici de dos, en rouge), réalisent une belle course d’équipe. Johnny Cattaneao, Fabian Rabensteiner et Ivan Gutierrez terminent 9, 10 et 11e.

10.25-1-roc-marathonParti avec un “gros” dossard (30166), le champion d’Italie Samuele Porro a fait un début de course discret, avant de se porter aux avant-postes après le col de Valdingarde.

10.25-4-roc-marathonC’est là que Sébastien Carabin s’est fait piéger et a vu la victoire s’envoler : “Après la montée, j’ai pris le bidon pour me ravitailler. J’étais en tête de groupe et Porro a fait la descente à fond alors que j’étais en dernière position. Directement, j’ai essayé de remonter, mais c’était trop tard. Personne dans le groupe n’a collaboré à part Roel Paulissen un petit peu, et nous ne sommes jamais revenus. C’est dommage car j’avais les jambes…”

10.25-3-roc-marathonRoel Paulissen, déjà vainqueur ici dans une autre vie, est toujours aux avant-postes à bientôt 40 ans. Même s’il a eu un peu de mal sur la fin et qu’il a dû laisser filer les hommes de tête, il termine 5e.

10.28-roc-marathonPassage dans les oliviers pour ces deux coureurs italiens… ça non plus, on ne s’en lasse pas.

10.38-roc-marathonLe parcours du Roc Marathon est assez technique et cassant. Les premiers roulent à 21,5km/h de moyenne, mais au-delà du top 20, la moyenne chute sous les 20km/h !

11.34-roc-marathonAu passage mythique de la plage, Samuele Porro a (presque) course gagnée. Il compte près d’une minute d’avance sur les autres hommes de tête.

11.35.bis-roc-marathonSébastien Carabin tire sa dernière cartouche et tente le tout pour le tout. Sait-on jamais… il y a dejà eu des coups de théâtre dans les derniers kilomètres !

11.38-roc-marathonIl y a quelques années encore, on passait à vélo à cet endroit. Aujourd’hui, une passerelle est construite chaque année pour permettre le passage des coureurs.

11.36-roc-marathonSimon Stiebjahn consolide sa 3e place…

11.44-roc-marathonAlban Lakata aimerait bien inscrire une nouvelle fois son nom au palmarès du Roc d’Azur, d’autant que Canyon, son sponsor, est aussi le sponsor principal du Roc. Mais, tout champion du Monde qu’il est, il arrive que les jambes ne répondent pas à 100%…

11.54-roc-marathonEn attendant les premières Dames, on en profite pour shooter quelques points de vue sur la plage. Ici, le Néerlandais Hans Becking qui termine 18e.

11.58-roc-marathonEncore un petit point de vue sur la passerelle…

roc-marathon-2015-michalina-ziolkowska… et voilà les premières Dames ! Il s’agit de la Polonaise Michalina Ziolkowska qui, malgré une chute, boucle le marathon en 4h55 à la 122e place scratch sur plus de 2500 participants.

roc-marathon-2015-fanny-bourdonHélène Marcouyre prend la 2e place chez les Dames, devant Fanny Bourdon du team Look (ici en photo).

Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-1Peu avant midi, sur la base nature, l’emblématique speaker Eric Davaine sort sa longue vue pour guetter l’arrivée du champion d’Italie en première position et pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de coup de théâtre dans les derniers kilomètres.

Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-2Après 3h49 de course, Samuele Porro passe la ligne d’arrivée, arrosé de confettis colorés. Après la Forestière il y a quelques semaines, il s’agit de sa 2e victoire en World Series marathon sur le sol Français pour l’homme en forme de cette fin de saison.

Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-1-4Juste après lui, à 37 petites secondes, Sébastien Carabin prend la 2e place avant de s’effondrer juste après la ligne. Son coach Brice Scholtes le félicite : après une saison pas toujours facile en Coupe du Monde, le leader du team Merida-Wallonie termine sa saison de la plus belle façon qui soit.

Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-1-2Simon Stiebjahn prend la 3e place et Daniel Geismayr est au pied du podium. Ils imitent Sébastien Carabin en se couchant dans l’herbe de l’aire d’arrivée pour tenter de récupérer un peu.

Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-2-2Il faut dire que jusqu’aux derniers mètres, il faut tout donner avec plusieurs bourbiers à traverser à l’approche de la base nature et dans lesquels même les meilleurs sont presque à l’arrêt.

2-Roc_Marathon_2015_Copyright_OBeart_Vojomag-1-2Alors que Porro répond aux interviews face caméra, les suivants arrivent. Roel Paulissen est 5e après avoir été longtemps dans le groupe de tête. Le champion du Monde Alban Lakata n’a pas réussi à faire mieux que 7e même s’il avait quelques ambitions. On retrouve aussi Thomas Dietsch qui, jeune retraité, se met à nous faire de la “concurrence” en jouant aux reporters pour prendre quelques photos souvenirs des pilotes Bulls.

Roc-Azur-2015-Vendredi-Vojo-paul-humbert-2Et pour récupérer, rien de tel qu’une bonne petite bière ! Et si c’est une Vélosophe, c’est encore mieux…

Résultats complets : http://www.rocazur.com/fr/les-courses/resultats