Stride : le bike park indoor 6 mois après l’ouverture

6 avril 2017 — Paul Humbert

Vous en avez forcément entendu parler. Stride, c’est LE bikepark couvert de référence en Europe. Nous avons eu la chance de suivre la construction du projet, de rencontrer les passionnés qui en sont à l’origine et d’étrenner les parcours et obstacles encore tout neufs. Depuis, nous y avons passé beaucoup de temps mais nous avons pris un moment, entre deux tours de pumptrack, pour faire le bilan des 6 premiers mois avec Gilles, un des associés derrière ce beau projet : 

Après une pré-ouverture réussie, la fréquentation du bikepark a grandi doucement au mois de septembre dernier. La bouche à oreille fonctionnant et nos fidèles lecteurs se déplaçant, la fin d’année a été un réel succès pour l’équipe de Stride. Le pic des vacances de Noël a vu des dizaines et des dizaines de personnes se croiser sur le bike-park.

Nous y étions et c’est toujours avec plaisir qu’on partage la pumptrack avec des enfants pas plus grands que trois pommes, qu’on se lance des challenges sur la zone de maniabilité et qu’on se donne rendez-vous au bac à mousse. De mémoire de Vojo, nous avons rarement vu un « pumptrack » challenge plus épuisant que celui dans lequel nous nous sommes retrouvés il y a quelques semaines !

Depuis l’ouverture, la zone « mini-Stride » a ouvert. Cette zone, dédiée aux plus petits, est un excellent moyen de débuter sur des parcours adaptés aux draisiennes avant de basculer « chez les grands ». Une attention particulière a également été donnée pour proposer d’autres activités pour les plus petits : mur d’escalade, tyrolienne etc…

Le public arrive d’un petit peu partout dans la région évidemment, mais aussi plus largement de France, de Belgique et surtout d’Allemagne. On compte un grand nombre de nationalités sur les fiches d’inscription : Russes, Américains, Hollandais… le livre d’or regorge de petites mots venus de loin.

Stride grandit, s’améliore et propose également des salles pour les entreprises souhaitant se réunir dans un cadre atypique avant de basculer sur les parcours. Plus surprenant encore, à quelques mètres du parcours de cross-country, une petite scène accueille des concerts et le lieu s’inscrit doucement dans les « spots »  atypiques de la scène culturelle locale.

On retrouve des profils très larges dans le bikepark et le pari des associés à l’origine de Stride semble payer. La structure compte plus de 15.000 entrées et si certains jours le bikepark est un peu vide, il grouille à d’autres occasions. 6 personnes travaillent à temps plein dans la structure pour accueillir les riders de tous horizons.

Depuis l’ouverture, de grands noms du VTT se sont présentés à l’entrée, sans même avoir été sollicités : Julien et Rémy Absalon, Jérôme Clementz, Rémi Thirion, Maxime Marotte, Pierre Charles Georges, Thomas Lapeyrie, Kilian Bron et bien d’autres. Dans d’autres disciplines comme le BMX, le gratin défile également et on a même croisé un certain Sébastien Loeb sur la pumptrack. Bref, au-delà de la simple attraction locale, Stride attire !

On vous mentirait si on vous disait ne pas être attaché à ce lieu après y avoir passé de nombreuses heures. L’équipe à la tête du projet a encore de nombreuses idées pour s’améliorer et proposer de nouvelles choses. De notre côté, comptez sur nous pour tout tester !
Retrouvez tous nos articles relatifs à Stride ici : http://www.vojomag.com/?s=stride

http://www.stride-indoorbikepark.fr/