Med Epic : Sarrou dominateur, Koretzky rassuré !

Sport
12 février 2018 — Olivier Béart

Jordan Sarrou s’est imposé lors de la première édition de la Mediterranean Epic, disputée sur 4 étapes en Espagne. De quoi bien débuter la saison, tout comme son coéquipier Victor Koretzky, finalement 4e mais qui s’est aussi mis en évidence. Et ils n’étaient pas les seuls ! Réactions, résultats et premières infos :

Disputée un peu au Nord de Valence, la Mediterranean Epic est une nouvelle épreuve UCI sur 4 jours, qui a permis à quelques coureurs de renom de se tester après l’hiver. Parmi eux, Jordan Sarrou et Victor Koretzky, du team KMC/Ekoi/SRSuntour, n’ont pas fait de la figuration !

Jordan Sarrou nous explique : “C’était un format de course a étapes assez typé marathon roulant et avec une étape technique dans la semaine. Débuter la saison ainsi me permet de me situer après la prepa hivernale et j’en suis satisfait. Cette épreuve m’a permis de retrouver mes habitudes de course et mes repères. Le coté tactique a joué durant ces 4 jours car les écarts étaient assez sérrés les deux premiers jours. On a très bien joué avec Victor. On termine 1 et 2 les deux premiers jours, on roulait souvent ensemble pour s’entraider et se tirer vers le haut. Ca a très bien marché et cela nous donne des repères aussi pour la Cape Epic”.

Car oui, les deux compères prendront part à la grande course Sud-Africaine après la première manche de la Coupe du Monde XC qui se déroule en Afrique du Sud. Il s’agira pour eux d’une découverte, mais même sans expérience, ils devraient pouvoir se mettre en évidence !

Ondrej Cink termine 2e, devant le Polonais Adrian Brzozka. Quant à Victor Koretzky, il loupe de peu le podium et termine finalement 4e.
“C’est sûr, la forme est la,
nous dit-il après la course. Je me suis bien entrainé cet hiver, et j’ai fait un bon bloc de travail en janvier avec plus de 15 jours en Guadeloupe et j’ai continué en fevrier avec le stage de l’équipe de France ! Cela fait beaucoup de kilomètres. J’avais des assez bonnes sensations sur les deux premières étapes mais j’ai eu vraiment beaucoup de mal a respirer avec l’air froid et sec par la suite, du coup sur les deux dernieres étapes j’ai limité la casse avec ma ventilation reduite. Je suis content de voir que le repos m’a été bénéfique et que j’ai retrouvé un bon niveau !”

Côté Belge, le champion de Belgique Jens Schuermans et Sébastien Carabin réalisent aussi une belle course en pointant aux 10 et 11e places. Sébastien Carabin raconte sa course : “Au début, cela n’a pas vraiment bien commencé car je n’ai eu mon vélo (bloqué à l’aéroport de Bruxelles) que la veille de la course et il faisait froid. je n’étais pas assez habillé, il y avait du vent piquant, c’était surprenant. Par la suite, c’était beaucoup mieux. L’organisation est parfaite et les parcours un peu comme au Roc mais en plus sauvage avec un bon mix entre du roulant et de vraies portions techniques. En fin d’épreuve, j’étais bien mieux et j’ai pu remonter au général jusqu’à la 11e place.”

Signalons aussi  la belle 16e place de Sébastien Allard et les 19 et 20e places de Benjamin Le Ny et Maxime Loret. On notera aussi la victoire de Michiel van Aelbroeck en Master 30, devant notre reporter marathonien Julien Delaet et le Français Sébastien Pelé (photo) !

Chez les Dames, la Belge Alice Pirard a pris la 2e place au général derrière la Brésilienne Raiza Goulao.

Résultats complets :

Download (PDF, 916KB)

Photos : Cano Photosports/Med Epic