Enduro de la Semoy 2017 : la leçon de Ludovic Oget

14 juin 2017 — Christophe Bortels

L’Enduro de la Semoy, véritable référence dans le nord de la France et pour les voisins belges, a vécu une superbe 9e édition le week-end dernier. L’épreuve a été marquée par la chaleur, mais aussi par l’impressionnante domination de Ludovic Oget. Portfolio et résultats :

Ils étaient 290 pilotes au départ de cette 9e édition de l’Enduro de la Semoy, avec un invité de marque : le soleil ! Une véritable bénédiction après les conditions apocalyptiques dans lesquelles s’était déroulée l’épreuve en 2016… La course n’a pas été facile pour autant puisque les concurrents ont cette fois dû composer avec la chaleur pour affronter les deux journées de compétition et ses 10 spéciales (5 par jour), pour une distance totale de 66km et 2250m de D+.

Auteur de 8 des 10 temps scratch en 2016, Ludovic Oget avait malgré tout dû se contenter de la 3e place après une SP1 catastrophique dans laquelle il avait concédé plus d’une minute à ses adversaires directs…

Cette année, Ludo a à nouveau signé 8 temps de référence sur 10 (dont tous ceux de la 2e journée de course), mais cette fois la victoire était bien au rendez-vous !

Sans sa victoire en 2014, on pourrait presque parler de Poulidor de la Semoy… Jérémy Arnould avait en effet pris la 2e place en 2015 derrière Rémy Absalon et en 2016 derrière Pierre-Luc Vaxelaire, il a fait pareil cette année, échouant à 53 secondes d’Oget au terme de la course. Mais il se console en remportant la victoire dans la catégorie Master 1. C’est aussi le seul à avoir su ravir des scratch à Ludovic Oget, dans les SP2 et SP4.

En pleine confiance après sa victoire dans la 3e manche de la Belgian Enduro Cup à Daverdisse, Olivier Bruwiere prend une très belle 3e place sur cet Enduro de la Semoy. Il avait échoué au pied du podium en 2016.

Cette fois, c’est Johnny Magis qui termine au pied du podium, mais le pilote belge a fait preuve d’une belle régularité au cours du week-end pour finalement prendre la 4e place de la course au scratch et la 3e en Elite.

Julien Soussigne est actuellement en tête du classement général de la Belgian Enduro Cup à la mi-saison et se retrouve une fois de plus aux avant-postes au classement final. 5e place cette fois pour le pilote Superbiker.

Le top 5 scratch : Johnny Magis (4e), Jérémy Arnould (2e), Ludovic Oget (1er), Olivier Bruwiere (3e) et Julien Soussigne (5e).

Véritable classique de l’épreuve, la Croix d’Enfer et sa table en bois finale (mais aussi ses deux terribles coups de cul !), très appréciée des pilotes comme du public, figurait deux fois au programme puisqu’elle clôturait chacune des deux journées de course, en SP5 et SP10.

Belle 17e place au scratch pour le vainqueur de la catégorie Junior, Alexandre Scellier, qui s’impose devant Pierre Vandenbulcke (27e) et Hugo Moutardier (32e).

Parti avec un tout gros numéro, Kris Hertsens a su éviter de perdre du temps dans la très longue et très physique SP1 (où les pilotes devaient partir dans l’ordre des numéros) pour finalement terminer 25e et premier Master 2, devant Franck Hirtz (33e) et Laurent Georges (39e).

Chez les quinquagénaires, c’est Gilles Desagher, 79e, qui s’impose. Bruno Hirtz (112e) et Cyril Moulliet (115e) complètent le podium Master 3.

Alex Marchal l’emporte quant à elle facilement chez les dames et intègre le top 100 (98e), malgré cette petite cabriole dans la fin de la superbe SP7, La S. Evelien Hofmans (154e) et Kristien Nelen (159e) prennent respectivement les 2e et 3e place.
Un petit mot enfin sur la catégorie électrique – une première sur cet Enduro de la Semoy ! -, remportée par Mickael Lozackmeur, devant Hervé Dambly et Jean-Christophe Dumont.

En pure machine d’enduro, en e-bike ou même en fatbike comme ce pilote, rendez-vous en juin 2018 pour la 10e édition de l’Enduro de la Semoy qu’on nous annonce comme excpetionnelle !

Résultats :

Download (PDF, 90KB)