Electr’Enduro: un week-end 100% électrique près de Lyon

30 mai 2017 — Paul Humbert

Porté par des passionnés d’e-bikes, le 3e Electr’Enduro se tiendra à Chaponost (69) les 10 et 11 juin. Vaste salon, courses inédites – dont la première endurance électrique de nuit en France dans un bois rétroéclairé écologiquement –, et bel esprit associatif mais exigeant, qui vise avant tout à mettre en avant la pratique du VTTAE et ses spécificités… On vous y retrouve ?

Alors que le marché, lui, explose, les rendez-vous 100% dédiés à l’e-bike sont peu nombreux. Et il faut parfois aller les chercher loin du centre de l’Hexagone, comme à Auron, avec l’Electrobike Festival d’UCC, précurseur en la matière, ou à Val-d’Isère, pour le salon du véhicule électrique.

Dentiste de profession, Philippe Chataignon est un piqué d’électrique. Fondateur de l’association BoostRider, la seule à ce jour entièrement dédiée aux e-bikes, il a lancé un événement, l’Electr’Enduro, pour partager sa vision épicurienne du vélo à piles avec le plus large public possible.

La troisième édition de l’Electr’Enduro se déroulera donc les 10 et 11 juin, à Chaponost, à quelques tours de roues de Lyon. Au programme de ces 2 jours, un salon qui vous permettra de tester les dernières nouveautés en matière de vélos électriques. Bosch, Lapierre, Moustache Bikes, Haibike, Cannondale, Rotwild, Cube, Peugeot… sont annoncés, renforcés par les enseignes « e-bike » de la région.

Cette année, l’Electr’Enduro organisera la première endurance e-bike de nuit de France, dans un bois rétroéclairé avec une électricité locale et durable

Mais, pour l’avoir rencontré, on peut dire que ce qui anime Philippe, c’est l’envie d’ouvrir le terrain de jeu sur lequel il se régale tous les dimanches sans exception avec son association et d’innover en matière d’e-VTT. Cette année, le samedi soir, aura donc lieu la première endurance électrique de nuit de France (baptisée « Darkboost »). 5 tours de 4 km à parcourir dans le bois du Boulard rétroéclairé via un dispositif alimenté par une électricité produite localement et basée sur les énergies renouvelables.

Autre rendez-vous sportif le samedi après-midi, l’ElectroBoost, une endurance – de jour cette fois – sur un tracé de 4 km ludique autour de l’étang du Boulard, avec 9 tours à avaler le plus vite possible.

Mais le gros morceau, c’est l’Electr’Enduro, qui se déroule le dimanche. Un enduro de 40 km environ au cœur des monts du Lyonnais, avec 4 spéciales (dont 2 en montée). Pour avoir eu la chance de reconnaître le parcours, on peut vous assurer que c’est vraiment pensé par des gens qui aiment l’e-bike et en maîtrisent les spécificités.

Chemins entre le bocage de la région, singles dans les forêts aux airs méditerranéens, technique juste ce qu’il faut mais pas surhumain (qui exige toutefois un peu de gestion de batterie). Du vélo plaisir, à découvrir aussi sans le stress du chrono durant la rando « powered by Bosch », sur 24 ou 42 km, qui reprend les grandes lignes du tracé enduro. Quelle que soit l’option choisie, elle incarne ce que Philippe défend: “Se régaler!”

Infos et inscriptions : www.boostrider.com/electrenduro