Au moment de l’Eurobike, nous découvrions un concept-bike de descente créé sur la base du Sender. La particularité de ce modèle est sa capacité à libérer, via une commande, la roue libre et donc d’éliminer les interférences de la suspension sur la transmission et le pédalier. Plus récemment, nous découvrions une photo “teaser” des silhouettes des pilotes de descente du futur team UCI de la marque. Ces deux “nouveautés” vont-elles se rencontrer ? 

15780915_1279839722038971_3949726855246656386_nSur cette photo, on reconnaît sans peine, la silhouette de l’Australien Troy Brosnan. Après avoir annoncé son départ de chez Specialized, la rumeur le portait jusqu’à chez Canyon et cette photo semble le confirmer. Pour ses nouveaux team-mates, c’est plus compliqué. Un grand nombre de pilotes sont disponibles cette année. L’équipe sera-t-elle composée à 100% de compétiteurs ou des pilotes “image” composeront ils l’effectif managé par Fabien Barel ? Mystère…

En toute vraisemblance, les athlètes rouleront sur l’excellent Sender présenté il y a quelques mois par la marque. Nous l’avons testé pendant de longues semaines et nous vous invitons à redécouvrir le test ainsi que la contribution de Fabien Barel que nous avons rencontré dans ce cadre.

Le test : www.vojomag.com/test-canyon-sender-cf9-0-race-ready

Un Canyon Sender “Débrayable”

Nous vous présentions le concept au moment de l’Eurobike (la description est à retrouver ci-dessous) et nous sommes récemment tombés sur la vidéo explicative, peut-être plus compréhensible que nos propos :

Canyon - Project Dis\Connect from Motion Media Films on Vimeo.

C’est une tradition, chaque année Canyon présente un concept-bike lors de l’Eurobike. Et, cette année, ce sont les ingénieurs en charge de la descente qui s’y sont collés avec une version un peu particulière du Sender. Les performances de pilotes comme Aaron Gwin ou Neko Mulally, qui ont tous deux signé de super résultats après avoir cassé leur chaîne en début de descente, ont réellement influé sur les priorités de la marque en termes de développement. L’idée étant que, libérée de la tension de la chaîne, la suspension peut enfin s’exprimer pleinement.

Le Canyon Sender est présenté avec un prototype de roue libre… vraiment libre, qui se déconnecterait de la roue pendant la compression de la suspension afin d’éliminer kickback et effet de chaîne. Le système, à l’état de prototype, est activé par une commande à cable qui pénètre au coeur de l’axe pour déconnecter la roue-libre.

_ND44742Le système offre, sur le papier, des performances remarquables. Rien n’est prévu en production pour les deux prochaines années mais la marque camoufle à peine son intention de trouver une manière d’automatiser cette technologie.

Le site de la marque : www.canyon.com/fr

Partager cet article :