Cannondale Enduro Tour #3 Muhlbach :
Théo Galy remporte la pelle du 18 Juin

Tech
19 juin 2017 — Paul Humbert

Ce dimanche 18 juin, un appel a été passé par nos vélos pour nous encourager à les rejoindre. Des Crankworx à la Maxiavalanche en passant par les différentes randos du coin, tout le monde était dehors. Chez Vojo, nous étions sur la troisième manche du Cannondale Enduro Tour en Alsace, à Muhlbach sur Bruche. Cette étape est toute nouvelle au calendrier du championnat d’enduro du grand est de la France et était précédée d’un « pumptrack challenge » sur la nouvelle infrastructure de la commune. Une grosse centaine de pilotes se sont échauffés sur la piste profilée avant d’être rejoins par plusieurs autres centaines pour attaquer les 6 spéciales toutes fraîches de l’enduro. Découvrez notre grand portfolio. 

Chez Vojo, on est un peu juge et partie au moment de vous parler de cet évènement qui s’est déroulé pour la première fois à cheval entre les communes de Muhlbach sur Bruche et Lutzelhouse. C’est le Molsheim Fun Bike, le club le plus proche qui s’est activé pendant plus d’une année pour faire naître cette nouvelle course d’enduro dans la région. Intégrée dès sa première année d’existence au Cannondale Enduro Tour, la course a fait le plein d’inscription très vite, à l’instar des autres manches.

À 25 minutes de Strasbourg, la course comptait, comme les autres épreuves, son lot de riders allemands, suisses, belges et évidemment, français, venus de toute la région.

En guise d’amuse bouche et pour inaugurer officiellement le gigantesque pumptrack ouvert à tous et construit par les quatre communes de Lutzelhouse, Muhlbach, Urmatt et Wishes il y a quelques mois, un « pumptrack challenge » a été organisé samedi, veille de l’enduro.

Pumptrack Challenge

Construite à l’initiative et grâce aux financements des mairies, le pumptrack a vu le jour il y a quelques mois.

Il propose une boucle bleue et deux boucles variantes d’une même boucle rouge.

Pour l’occasion, une plateforme de départ a été construite pour assurer le meilleur start aux participants.

Ils étaient nombreux et nombreuses à se présenter. Au total, il y avait une centaine de participants.

Des jeunes riders de la région aux meilleurs enduristes venus en avance, les chronos sont vite descendus très bas.

Présents à la table des organisateurs, Jérôme Clementz et Pauline Dieffenthaler se sont laissés prendre au jeu.
Ils étaient entourés de nombreux inconnus qui étaient aux guidons, de BMX, vélos de dirt ou vélos de rando.

Avant les finales, tout le monde s’est lancé dans (l’autoproclamé) plus grand « tchou-tchou » sur pumptrack.

Pour conclure la soirée, les riders qualifiés suite au chrono réalisés sur la boucle bleue affrontaient un autre concurrent ou concurrente sur un enchaînement « bleu-rouge ».

Une tarte flambée et une série de podiums plus tard, tout le monde partait se coucher pour se préparer pour l’enduro du lendemain.

Cannondale Enduro Tour 

Après avoir organisé pendant de longues années la descente de Barr et la ronde des vendanges en cross-country, l’effectif du Molsheim Fun Bike s’est « endurisé » en l’espace de quelques années. Il était naturel pour toute l’équipe du club de se lancer un nouveau défi : organiser une course d’enduro!

Le gros du travail commence ensuite: démarcher les mairies, les autres usagers de la forêts, le club vosgien afin d’inscrire durablement cet évènement dans un calendrier populaire.

Il convient ensuite de trouver des réponses à toutes les petites questions qu’on ne se pose pas quand on est coureur mais qui font toute la différence pour qu’un évènement se passe bien.

Pour les tracés, le dialogue est primordial et si il a fallu changer en urgence les tracés de deux spéciales, le Molsheim Fun Bike et ses nombreux bénévoles ont réussi a proposer des tracés en phase avec les attentes de ses membres et des riders.

Sur la start-list, le nombre de « top-pilotes » était moins important que sur les précédentes étapes. Ils étaient nombreux, à l’image de Rémy Absalon, à marquer une coupure dans leur saison, où à se concentrer sur d’autres évènements.

Une trentaine de jeunes riders avait également droit à leur enduro, sur trois spéciales, encadrés par des membres du club.

Théo Galy arborait toutefois la plaque numéro un, suivi de Guillaume Heinrich, Jérémy Arnould, Eliott Baud, Alexis Noirot ou encore Benjamin Hosatte.

On les retrouves d’ailleurs tous sur le podium à la fin de la course.

Chez les filles, Morgane Jonnier accueillait sur les terres de son club 12 autres participantes, dont de nombreuses suissesses.

Les deux premières spéciales ont été remportées par Benjamin Hosatte, qui commentera sobrement « ça fait bien plaisir ».

Il est toutefois rattrapé à l’issue des 6 spéciales par Théo Galy qui a eu fort à faire avec les locaux mais qui a su faire parler la régularité. C’est lui qui remporte la pelle du 18 Juin, les autres ont du se contenter de bêches ou de râteaux !

Pendant la course, on a compté pas loin de 4 passages à des ravitaillements toujours bien fournis.

Un plan attendait les spectateurs pour se déplacer sur les spéciales 3,4 et 5.

Le duo de tête est suivi par un autre jeune rider habitué du championnat, Eliott Baud, qui n’a pas manqué de faire monter son papa avec lui sur le podium à l’occasion de la fête des pères. Alexis Noirot et Jérémy Arnould complètent le top 5.

Lucas Bruder termine 6ème, juste devant Guillaume Heinrich que nous avions pris l’habitude de voir en VTTAE ces derniers temps.

Chez les filles, Veronika Bruechle passe devant Morgane Jonnier pour 7 centièmes de seconde.

La jeune Océane Husson fait également une forte impression en n’affichant qu’une vingtaine de secondes de retard sur les deux premières.

La catégorie Master est remportée par Franck Hirtz devant Camille Lepley qui aurait pu prendre l’avantage si il n’avait pas été gêné dans la première spéciale du jour. Jullian Frederic complète le podium.

Du côté du Molsheim Fun Bike, si on ne peut vous donner un regard objectif, on peut toutefois vous dire que les retours des participants ont été très bons pour cette première édition qui s’est déroulée sous le soleil.

Découvrez les résultats complets (ici) et à l’année prochaine !

Retrouvez nos autres reportages lors des différentes manches du Cannondale Enduro Tour : www.vojomag.com/?s=cannondale+enduro+tour