La première Belgian Enduro Cup s’est terminée ce week-end avec sa 6e manche disputée à Bouillon, dans le cadre du magnifique Grand Raid Godefroy qui est pour la deuxième fois agrémenté d’un enduro et qui se positionne déjà comme l’un des plus beaux du pays. Vojo y était et vous fait revivre ce concentré de bons trails concocté par l’Endur’Ardennes Team !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-4Bienvenue au bord de la Semois et au pied du château fort de Bouillon pour l’enduro du Grand Raid Godefroy, deuxième du nom !

Le soleil est de la partie et après une première édition très réussie (voir ici notre reportage), les organisateurs ont fait le plein avec 300 places qui se sont arrachées comme des petits pains. D’autant plus que le GRG Enduro fait partie cette année de la nouvelle Belgian Enduro Cup qui a, elle aussi, attiré beaucoup de monde pour une première.

Allez, hop, il est presque 10h et c’est le moment de se mettre en route pour 6 spéciales dont deux nouvelles. Et pour vous mesdames, c’est cadeau, un petit bisou de mister Yves, membre éminent de l’Endur’Ardennes Team et speaker du jour.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-2-2Difficile d’accès pour le public, et d’autant plus avec 15kg de matos photo sur le dos, nous laissons de côté la spéciale 1 (pourtant décrite par les coureurs comme bien sympathique et idéale pour se mettre en jambes) pour directement plonger au coeur de la SP2, dite des “Croisettes”.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-30Inchangée depuis l’an dernier, elle n’offre pas un dénivelé impressionnant, mais de multiples cassures et un tracé 100% singletrack qui lui donne des airs de montagnes russes !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-28Les portions de sous bois rapide permettent aux plus physiques de s’exprimer dans les relances…

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-26… Alors qu’on sent son estomac remonter sur les quelques passages de grosses dalles où il faut débrancher le cerveau et oser se laisser dégringoler jusqu’en bas.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-23Le public ne s’y est pas trompé et il est d’ailleurs venu en nombre au bord de cette spéciale facilement accessible depuis la route.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-20Allez, encore une petite cuvette pour la route…

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-51… avant de passer à la spéciale 3, qu’on enchaîne après une longue liaison bien physique. Gaz !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-49Là aussi, il y a plusieurs dalles à franchir, pas vraiment hyper compliquées mais encore plus impressionnantes que dans la SP2.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-44La suite est complètement différente : plusieurs zones ont été complètement débardées en milieu et fin de spéciale, détruisant complètement l’ancien tracé.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-39L’Endur’Ardennes Team en a donc profité pour repartir d’une page blanche et de nouvelles portions ont donc été créées à ces endroits avec de la pente, de beaux virages et des jumps.

Cette SP3 a fait des dégâts avec pas mal de crevaisons et de belles chutes à cause d’un terrain poussiéreux et glissant, façon World Cup DH à Andorre ou Worlds de Val di Sole. Sur la trace, on croise un des grands animateurs du début de saison de la Belgian Enduro Cup et vainqueur de l’Enduro de l’Amblève, Olivier Bruwiere, qui se remet doucement d’une fracture de la clavicule. Et hop, sans les mains !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-31Pour nous, il est temps de jumper vers la SP5 ; la SP4 était une petite dégringolade de transition dans un petit toboggan tracé en contrebas du panorama du Tombeau du Géant.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-58Sur la SP5, on retrouve le tracé ludique de la première édition avec un large sentier principal qui fait office de “colonne vertébrale” mais sur lequel on roule en fait fort peu…

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-55… Car le but ici, c’est de remonter et de redescendre de part et d’autre du grand chemin sur les talus qui le bordent.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-64Et c’est plutôt très fun, d’autant que l’organisation permet aux bikers de partir seul… ou en petit groupe pour se tirer la bourre entre potes. Une formule très appréciée par beaucoup !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-71… Sauf quand on oublie de mettre son masque et que les amis n’ont pas attendu. Alors, il faut sprinter !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-73La fin de la spéciale est magique de par son décor avec de grands épicéas qui s’envolent vers le ciel et un sol recouvert de mousse qui donne presque l’impression d’être transporté de Colombie Britannique.

Si dans la forêt vous constatez que même les araignées ont déserté leur toile, c’est sans doute un peu à cause d’eux : le fan club du sympathique Thomas Hubert, le Junior le plus rapide cette saison qui peut compter sur le soutien de sa famille et de pas mal d’amis. Qui n’hésitent pas non plus à encourager les autres coureurs ! Revenez quand vous voulez et donnez des idées à d’autres : votre présence apporte aussi beaucoup à l’enduro !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-80Ca sent déjà la fin avec la SP6, qui reprend dans les grandes lignes la trace de la fameuse DH de Bouillon.

Au menu, pas mal de virages relevés et des jumps (où différents styles peuvent s’exprimer, plus aérien ou tassé sur la machine comme pour Greg Masson, le chef d’orchestre de la BEC qui s’est ici permis de prendre un dossard pour regoûter aux joies de la compétition)

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-94D’autres portions sont plus naturelles avec des champs de racines qui font travailler les suspensions et ce qu’il reste de force dans les bras.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-99Gazzzz jusqu’à l’arrivée le long de la Semois !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-10-2Une dernière petite photo avant de regagner l’arrivée et voir quels ont été les pilotes les plus rapides et… tiens… il y a une petite odeur ici ! Mais oui, ça sent l’anis !
grg_enduro_2016_-podium_classement_bouillon_copyright_obeart_vojomag-1Ahah ! Voici le “coupable” ! Pris la main dans le sac, ce bénévole avoue sans mal s’être muni d’un compagnon liquide pour aider à passer le temps au bord des sentiers. “Je ne comprends pas, je veux bien partager avec les riders mais personne ne s’arrête. Pourtant j’ai des glaçons et il est bien frais”. Allez, santé !

Du côté de la course :

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-54Sur le tracé de Bouillon, Bertrand Gilles reste invincible ! Vainqueur en 2015, il remet le couvert cette année. Cela ne lui suffit pas pour remporter le général de la Belgian Enduro Cup, où il termine 2e, mais il repart de cette saison avec la satisfaction d’être le seul pilote à avoir remporté deux manches.

bec-2016-bouillon-clement-charlesLa concurrence la plus féroce pour Betrand Gilles est venue de France, et plus précisément de Bretagne avec le jeune Clément Charles.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-11Robin Lechevallier, un autre Français, termine une nouvelle fois sur le podium, à la 3e place cette fois (il était 2e en 2015).

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-17Pavel Van Oost décroche la médaille en chocolat et la victoire en Master 1.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-52Julien Soussigne n’a pris aucun risque. Il assure sa victoire au classement général de la Belgian Enduro Cup 2016 en prenant la 5e place.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-79Le Néerlandais Daniel Prijkel, vainqueur de la manche précédente à Hamoir, prend ici la 6e position.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-81Il est suivi de Thomas Hubert qui l’emporte chez les Juniors et qui fait un carton plein dans la catégorie avec la victoire au général et le titre de champion de Wallonie. Seul le titre de champion de Belgique lui a échappé cette année.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-43Kjell Van Den Boogert, excellent crosseur néerlandais, prend la 8e place.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-40Il devance notre pilote/testeur Nicolas Casteels, qui remporte le général de la BEC en Master 1.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-84Enfin, Renaud Havaux complète le top 10.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-36Laurent Georges gagne en Master 2 avec une solide 14e place à la clé.

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-87Gilles Franck l’imite chez les Cadets (17e au général).

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-47Et enfin, Fred Van De Weerdt gagne la catégorie Master 3 d’un souffle devant Gilles Desagher.

Girl power

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-5-2Elles n’étaient hélas que deux au départ, mais elles roulaient vite ! Estelle Charles, 19ans et soeur de Clément qui termine 2e scratch, s’impose largement largement dans sa catégorie en prenant la 80e place du général ! A tenir à l’oeil !

grg_enduro_2016_bouillon_copyright_obeart_vojomag-86Tout en sourire et en décontraction, Caroline Soussigne prend la 2e place et la 120e position du général. Elle termine 3e de la Belgian Enduro Cup ; ses rivales étaient hélas absentes car en vadrouille sur d’autres courses, comme Alexandra Marchal (vainqueur de la BEC 2016) qui roulait en France ce week-end.

Les podiums

On en a eu des podiums à Bouillon sur l’enduro ! Commençons avec la course et, dans l’ordre : Elites, Cadets, Juniors, Dames, une nouvelle catégorie Handisport créée pour l’occasion pour célébrer la performance de Guillaume Lebleu, amputé de la jambe gauche qui espère en inspirer d’autres pour l’an prochain ; puis enfin les Masters 1, 2 et 3.

grg_enduro_2016_-podium_classement_bouillon_copyright_obeart_vojomag-10L’enduro du Grand Raid Godefroy faisait aussi office de championnat FCWB de la discipline. Bertrand Gilles, Laurent Georges, Nicolas Casteels, Thomas Hubert, Gilles Franck et Caroline Soussigne repartent avec un beau maillot jaune/blanc/rouge. Comme on le voit l’ambiance est très morose sur ce genre d’épreuve.

Au général de la Belgian Enduro Cup, Julien Soussigne l’emporte devant Bertrand Gilles et Nicolas Daniels… tous trois pilotes Devinci !On connaît un responsable marketing qui a eu du flair en début de saison !

grg_enduro_2016_-podium_classement_bouillon_copyright_obeart_vojomag-21Et surtout n’oubliez pas : quand la coupe est pleine, il faut la vider ! Rendez-vous en 2017 pour de nouvelles aventures !